//img.uscri.be/pth/f1d6cdd9f181962c4f621a727d486262fc4c418c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF - MOBI

sans DRM

Les Fous de l’Échiquier

De
152 pages

Dans cette poésie-fiction en prose pour le moins atypique, l’auteur reprend l’histoire de la folie à partir du Moyen Âge, période troublée où cette pathologie faisait très peur. Il évoque également le Kremlin-Bicêtre, « une prison dont on ne s’évade pas », ou encore l’Hôtel-Dieu, où les fous sont exposés pour la plus grande distraction des nantis. Puis l’histoire évolue avec notamment l’arrivée du siècle des Lumières. Les travaux de Jean-Baptiste Pussin, de Philippe Pinel, sa collaboration avec Pierre Jean Georges Cabanis contribueront à enfin considérer les aliénés comme de vrais malades, et non plus comme des fous. Pinel prône l’écoute, l’humanisation, la patience et rédige un traité classifiant les maladies mentales. Puis l’auteur évoque l’asile des Blanche, centre privé qui n’a rien à voir avec les grands établissements publics. Ici, on assure aux malades le calme dont ils ont besoin, on les traite avec chaleur. Le célèbre poète Gérard de Nerval fera lui-même partie des nombreux patients dans ce lieu où tout scalpel est banni.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture
CopyrIght
Cet ouvrage a été composé par Edilivre 175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50 Mail : client@edilivre.com www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-414-12624-8
© Edilivre, 2017
Du même auteur :
La chasse aux mots, Les Paragraphes Littéraires de Paris – José MILLAS MARTIN, 1981
Un certain Monsieur Gérard… On m’a suicidé, Edilivre, 2016 Les Ecrits Vains : Séquences poétiques – La vie est un puzzle, Edilivre, 2016 Les Fous de l’Echiquier – Petite histoire du Moyen Age aux prémices de la psychiatrie (de Nerval et la famille Blanche), Edilivre, 2017
1 Eh l’Ami , entre avec moi…
1. Epicène
Liminaires
Cette poésie fiction est une biographie en prose dont chaque texte peut se lire séparément. Chaque page vise essentiellement la vie d’un personnage ou d’un destin le concernant. Ces poèmes qui flirtent avec l’histoire peuvent s’éloigner de la poésie pure, classique et, prendre leur puissance dans l’ensemble du recueil. Le fil conducteur est la maladie, l’étrangeté ou la folie supposée. DansUn certain Monsieur Gérard… On m’a suicidé, opus consacré au poète Gérard de Nerval, je n’avais pu qu’effleurer la thématique de la folie. Ce recueil qui a pour but d’approfondir le thème de la folie de Gérard de Nerval ne pouvait faire l’impasse sur l’histoire de la psychiatrie du Moyen Age aux premiers véritables psychiatres.
Quant au style, il s’écarte volontairement par moments d’une versification encadrée. La participation active du lecteur sera demandée. Comme les vers de François Villon, d’Arthur Rimbaud ou de Charles Baudelaire qui demandent un décodage, certaines rimes curieuses naissent du double sens mais se laissent apprivoiser par la richesse de leurs définitions et interprétations.
Bonne lecture !
L’échiquier
Société oblige, les fous doivent être cachés, Au regard des bonnes gens Ils font peur Et attirent les malheurs. Société oblige, les damnés doivent disparaître de l’échiquier Où seuls, les fous du Roi peuvent se promener.
Michel Aubry 23 février 2016
A la naissance Les parchemins Enluminés Savent déjà la date de la fin. Naître pour disparaître. Et ce, malgré Les médecins Qui essaient de changer le destin. Mais le pouvaient-ils
Brève Le Parchemin
L’Eloge de la Folie – 1511 2 Erasme
L’utilisation de la folie pour faire passer un discours critique d’une société verrouillée par le régime féodal et la censure de l’Eglise. Frederiksborg Ganshoren, 29 mars 2017
3 Voltaire et la folie
Qu’est-ce que la folie ? C’est d’avoir des pensées incohérentes et la conduite de même. Le plus sage des hommes veut-il connaître la folie, qu’il réfléchisse sur la marche de ses idées pendant ses rêves. S’il a une digestion laborieuse dans la nuit, mille idées incohérentes l’agitent ; il semble que la nature nous punisse d’avoir pris trop d’aliments, ou d’en avoir fait un mauvais choix, en nous donnant des pensées ; car on ne pense guère en dormant que dans une mauvaise digestion. Les rêves inquiets sont réellement une folie passagère.
La folie pendant la veille est de même une maladie qui empêche un homme nécessairement de penser et d’agir comme les autres. Ne pouvant gérer son bien, on l’interdit : ne pouvant avoir des idées convenables à la société, on l’en exclut : s’il est dangereux, on l’enferme ; s’il est furieux, on le lie. Quelquefois on le guérit par les bains, par la saignée, par le régime.
2. Erasme (1446-1536), philosophe, humaniste et théologien. N.T.A. : Il persiste un doute sur sa date de naissance. 1446, si on se réfère à une lettre de Christophe de Longueil. Devise : « Nulli concedo » (« Je ne fais de concessions à personne. ») 3. Source : http://www.monsieurdevoltaire.com/article-dictionnaire-philosophique-f-comme-folie-66070215.html
Chapitre 
Moyen Age