Les saveurs de l'Afrique

-

Livres
92 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce recueil de poèmes « dépouillés et faciles à digérer » offre une vision profonde de l'Afrique, et du Cameroun en particulier. L'auteur y présente son continent comme une terre d'amour, d'amitié et de communion. Son engagement littéraire n'est pas des moindres, et sa volonté de pousser chaque fils de l'Afrique à aimer cette terre plus que tout et à se battre pour elle est encore plus grande.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2013
Nombre de lectures 23
EAN13 9782336320298
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0065€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
11,50ISBN : 978-2-343-01194-3
Marius Nanya
Les saveurs de l’Afrique
Lettres camerounaises
Poèmes
Les saveurs de l’Afrique
Lettres camerounaises Collection dirigée par Gérard-Marie MessinaLa collectionLettres camerounaises présente l’avantage du positionnement international d’une parole autochtone camerounaise miraculeusement entendue de tous, par le moyen d’un dialogue dynamique entre la culture regardante – celle du Nord – et la culture regardée – celle du Sud, qui devient de plus en plus regardante. Pour une meilleure perception et une gestion plus efficace des richesses culturelles du terroir véhiculées dans un rendu littéraire propre, la collectionLettres camerounaises s’intéresse particulièrement à tout ce qui relève des œuvres de l’esprit en matière de littérature. Il s’agit de la fiction littéraire dans ses multiples formes : poésie, roman, théâtre, nouvelles, etc. Parce que la littérature se veut le reflet de l’identité des peuples, elle alimente la conception de la vision stratégique. Déjà parus Siméon TSEMO,L’homme qui n’avait pas eu de nom, 2013. Kanouo L. Fabrice,Éclats de vie, 2013. François A. NTSAMA,Un nouvel an pas comme les autres et autres nouvelles, 2013. Eustache OMGBA AHANDA,Les fleurs de l’âme, 2013. Juste Magloire BASSOGOG DIBOG,Nog Ndourou. L’éprouvé,2013. Dieudonné Éric NGANTCHA, Obama, Seumi et l’école du village, 2013. Dieudonné Éric NGANTCHA, Les gros champignons de Bangoulap, 2013. Moussa HAMAN-ADJI,Les masques de la vanité, 2013. Jeanne Marie Rosette ABOU’OU,Letter to Tita, vol.2, 2013. Jeanne Marie Rosette ABOU’OU,Letter to Tita, vol.1, 2013. Eugène Abel NTOH,Tempête sur le cocotier, 2013. Grégoire NGUEDI,Coup de foudre à Bouraka, 2013.
Marius NanyaLes saveurs de l’Afrique Poèmes
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01194-3 EAN : 9782343011943
Et voici au bout de ce petit matin ma prière virile que je n'entende ni les rires ni les cris, les yeux fixés sur cette ville que je prophétise, belle, donnez-moi la foi sauvage du sorcier, donnez à mes mains puissance de modeler, donnez à mon âme la trempe de l'épée. je ne me dérobe point. Aimé Césaire,Cahier d’un retour au pays natal.
J’ai fait l’éloge de la joie
En ce jour nouveau, j’ai fait l’éloge de la joie Parce qu’il n’y a de bonheur dans ce beau monde Qu’à se réjouir sous le soleil, chers camarades Mangeons, buvons, chantons, ensuite prions avec foi
En cette année nouvelle, je chante avec joie Oublions ce monde fébrile dans lequel nous vivons Pour des jours meilleurs, la paix et l’unité, prions Pour notre avenir supplions notre grand roi
Oui, mangeons chantons et prions pour notre gloire Puisses-tu, Ô seigneur nous guider vers la victoire Et ce combat que nous menons contre nous-mêmes Pour que demain, unité, paix et joie pour toi Pour qu’en ces jours nouveaux, liberté, rêve pour moi Je fais cet éloge pour la paix chez les hommes
7
Le piroguier pèlerin
J’ai embarqué dans la pirogue de ces pêcheurs, ces marins On m’a dit que par-delà les eaux, je pouvais apprendre J’ai embarqué dans cette pirogue comme un pèlerin Pagaie à la main, dans l’espoir d’écouter, de comprendre
Le bruit sourd des poissons et l’obstination des pêcheurs Le message des ancêtres qu’écoutent ces grands rameurs J’ai bu l’eau de la côte car mes frères me l’ont donnée J’ai invoqué près de l’eau ces gardiens, ces sirènes sacrées
On m’a dit qu’ils ont accosté ici la première fois Lui donnant le nom de rivière des crevettes J’ai pagayé dans la mangrove littorale avec joie J’espérais y trouver la vérité, comprendre certains faits
Avec ces rameurs, j’ai chanté la chanson des rameurs Les chansons royales, les chansons des pêcheurs Ces chants transmis de génération en génération J’ai appris avec mes frères, avec passion et compassion
J’ai ramé avec les hommes de l’eau toute la nuit placide M’initiant à l’art de la pêche, au courage des hommes L’obstination des pêcheurs, pendant la nuit douce et calme Cette obstination, ce courage qui nous manque à nous jeunes Et toute la nuit, nous exerçant à l’art de la pêche Ecoutant le langage des poissons durant la nuit calme Le doux bruit des eaux, le frémissement des arbres Et les pagaies fendillant l’air et cette barque glissante Je voulais devenir plus tenace que ces rameurs J’ai voulu apprendre la persévérance des pêcheurs Ces grandes valeurs que nous recherchons en ces jours Comprendre le mystère des eaux, le mystère des cours
8