Poésie

Poésie

-

Livres

Description

Résumé

Les 8 plus beaux poèmes de Louis Aragon dits par Jean-Louis Barrault : Un air embaumé, Poèmes de cape et d'épée, Les amants séparés, Richard II Quarante, Il n'y a pas d'amour heureux, Le paysan de Paris chante, Amour d'Elsa, Le cri du Butor.

Louis Aragon est un poète, romancier, journaliste et essayiste français, né le 3 octobre 1897 à Neuilly-sur-Seine et mort le 24 décembre 1982 à Paris. Il est également connu pour son engagement et son soutien au Parti communiste français de 1930 jusqu'à sa mort. Avec André Breton, Paul Éluard, Philippe Soupault, il fut l'un des animateurs du dadaïsme parisien et du surréalisme. À partir de la fin des années 1950, nombre de ses poèmes ont été mis en musique et chantés (Jean Ferrat, Léo Ferré, etc.) contribuant à faire connaître son œuvre poétique.



Aragon, l'Auteur


Après une brillante scolarité, Louis Aragon entame des études de médecine. Incorporé en 1917, il part pour le front où il rencontre André Breton. La guerre finie, il se consacre avec une énergie décuplée à l'écriture et publie 'Feu de joie', 'Mouvement perpétuel', ou encore 'Anicet ou le panorama'. Il participe à la création du mouvement artistique Dada, puis à la naissance du surréalisme qu'il théorise dans 'Une vague de rêve'. Sa notoriété ne cesse de s'accroître notamment avec 'Le Paysan de Paris'. En 1928, il rencontre Elsa Triolet : c'est le début d'un mythe largement mis en scène par ses protagonistes. Inscrit au Parti communiste dès 1927, Aragon s'engage dans la lutte politique et rompt définitivement avec Breton et les surréalistes.
Journaliste à L' Humanité, il entame une nouvelle carrière de romancier avec le cycle romanesque 'Le Monde réel' ('Les Voyageurs de l'Impériale', 'Aurélien' ou encore 'Les Communistes'). Pendant la Seconde Guerre mondiale, Aragon devient l'un des poètes de la Résistance, célébrant l'amour absolu et l'action politique. Après la guerre, il fonde le Comité national des écrivains avec Jean Paulhan. Combats politiques et publications (' Le Fou d'Elsa') rythment la fin de sa vie. Se clamant 'réaliste socialiste', il prône l'avènement du communisme. Les dénonciations des atrocités commises sous le régime stalinien et la mort de sa compagne le désarçonnent mais n'altèrent en rien son credo : assimiler l'écriture à une quête de soi.



L'intérprète, Jean-Louis Barrault


De 1933 à 1935, Jean-Louis Barrault fait partie de la troupe de Charles Dullin. De 1940 à 1946, il est pensionnaire de la Comédie-Française et met en scène 'Le Soulier de satin' et 'Phèdre', deux pièces qui lui assurent une célébrité immédiate. Il met en pratique sa passion du mime dans le chef d'oeuvre de Marcel Carné, 'Les Enfants du paradis' (1943). S'il obtient d'autres beaux rôles au cinéma (' La Ronde' de Max Ophüls, 'Si Versailles m'était conté ...' de Sacha Guitry, 'Le Jour le plus long' de Ken Annakin), c'est avant tout au théâtre qu'il s'exprime le mieux. En 1946, il fonde la Compagnie Renaud-Barrault et s'installe durant dix années au Théâtre Marigny. Directeur du théâtre de l'Odéon de 1959 à 1968, il accueille des mises en scènes de pièces contemporaines. 'Rhinocéros' de Ionesco en 1960, 'Oh ! les beaux jours' de Samuel Beckett mis en scène par Roger Blin, 'Des Journées entières dans les arbres' de Marguerite Duras). Chassé de l'Odéon durant les évènements de 1968, il installe sa compagnie dans la gare d'Orsay en 1972 puis au Théâtre du Rond-Point en 1981. La compagnie se fait une belle réputation internationale. Il meurt en 1994, sept mois avant sa femme et muse, Madeleine Renaud.


8 poèmes, durée totale 18 minutes et 32 secondes

Enregistrement original

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2010
Nombre de visites sur la page 148
EAN13 9789999992321
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Poésie