Poésie du Matin

Poésie du Matin

-

Français
127 pages

Description

Poésie du Matin réunit trois recueils de poèmes de Juan Manuel Maros, traduits par Marie-Christine Seguin. Il s'agit d'abord du recueil Poèmes qui a obtenu le prix René Dávalos en 1970. Il s'agit ensuite du recueil La veille mise à feu de 1979, un poème en prose novateur, qui recrée une des batailles les plus importantes de la Guerre du Chaco, et enfin du recueil Poèmes et chansons de 1987, un ensemble vibrant de poèmes qui explorent les thèmes de la liberté, de l'amour et de l'exil et représentent sans aucun doute la poésie la plus remarquable des cinquante dernières années au Paraguay.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 juin 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140151125
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Juan Manuel Marcos Traduit par MarieChristine Seguin
Poésie du Matin Poètes des cinq continents
Poètes des cinq continents En hommage à Geneviève Clancy qui l’a dirigée de 1995 à 2005. La collection est actuellement dirigée par Philippe Tancelin La collectionPoètes des cinq continentsnon seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d’ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an. Dernières parutions 744 – Colette WITTORSKI,L’immensité des liens, 2020. 743 – Jean-Louis KERANGUEVEN,La grande eau verte du poème. La granda aiga verda del poema,2020.742 – Ben Ali SAINDOUNE,Parlez vent, mes amissuivi deLe quart d’un nocturne abîme,2020. 741 – Dominique VITAL,Le bruit et la rumeur suivi deLire l’Ire, 2020. 740 – Soisik LIBERT,Un Dragon sur la Cimaise,2019.739 – Jean-François MÉNARD,Prés à lune et autres lieux, 2019.738 – Damien BERDOT,Adieu à des lieux ayant résisté à une étude assidue, 2019.737 – Germain DROOGENBROODT,La Voie – Le Tao, 2019.736 – Alain HOAREAU,Le jour opéra, 2019.735 – Simon-Gabriel BONNOT,À une géographe mexicaine, 2019.734 – Raymond MAGNANT,Quand peinent les oiseaux, 2019.733 – Pier BERTRAND,Libre cours. Tome 2, 2019.732 – Pier BERTRAND,Libre cours. Tome 1, 2019.731 – Jean-Claude PIERRE,La traversée du jour ou De l’architecture des ponts, 2019.730 – Elio DELLA NOCE,Poésie hypophysique, 2019.729 – Ali Abdulla Khalifa,Un pays grand comme l’univers, 2019.728 – Dana MUTIU,Souffle, 2019.727 – Philippe TANCELIN,Ce qui ne sombre pas… (Sentes et contrechamps), 2019.726 – Francisca RICINSKI et Abdel-Wahed SOUAYAH,Car tu étais pluie, 2019.725 – Ruling ZHANG,Mon âme… ta porte restée entrouverte, édition bilingue, 2019.724 – Gilles GONTIER,Quatrains persans, 2019.
Juan Manuel Marcos Poésie du Matin Traduit par Marie-Christine Seguin
Du même auteur
Marcos, Juan Manuel. L’hiver de Gunter, traduit de l'espagnol par Alain Saint-Saëns, Paris, Harmattan, 2011. -------------. Así como por la honra : selección de textos sobre la libertad. Archivo del Liberalismo, 1990. ----------.De García Márquez al post-Boom.Madrid : Orígenes, 1985. ----------.El invierno de Gunter. Asunción : El Lector, 1987. 2a ed. Asunción : Criterio, 2009. ----------.Gunter’s Winter. Trad. Tracy K. Lewis. Nueva York : Peter Lang, 2001. ----------.Poemas. Asunción : Criterio, 1970. ----------.Poemas y canciones. Asunción : Alcándara, 1987. ----------.Roa Bastos: precursor del post-Boom.D.F. : México, Editorial Katún, 1983. ----------. et al.Lópezthéâtral). Grupo (Montage Experimental de Teatro Anguekói. 1973.
© L’HARMATTAN, 2020 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-19927-6 EAN : 9782343199276
Poésie du Matinde Juan Manuel Marcos
Avec une œuvre traduite dans plus de quarante langues, primée, dont les études de textes figurent dans des manuels, des articles et communications universitaires sur les cinq continents, Juan Manuel Marcos est actuellement l’écrivain le plus important au Paraguay.
Né à Assomption, capitale du Paraguay, en 1950, fils d’un républicain espagnol exilé et d’une maîtresse paraguayenne, il ne cesse de militer dès l’adolescence dans les mouvements étudiants et culturels contre la dictature. Il fonde, avec son amie Mercedes Sosa, célèbre chanteuse argentine, le mouvementNouvelle Chanson Paraguayenne regroupant poètes et musiciens. Il a été victime d’emprisonnement, a subi la torture, a pu obtenir un asile diplomatique et finalement l’exil. Lors des trois années passées en Espagne, il obtient son doctorat en Philosophie à l’UniversitéComplutensede Madrid. Ensuite, aux Etats-Unis pendant neuf ans, il obtient un doctorat en Littérature à l’Université de Pittsburgh, (Pennsylvanie) et enseigne à l’Université de Californie, (Los Angeles). Il est rapidement reconnu comme un intellectuel de premier ordre au niveau international dans le monde hispanophone, en tant qu’auteur de nombreux articles et d’ouvrages académiques, mais aussi par ses conférences et ses communications dans plus de soixante universités et congrès. Il est le fondateur de la très influente revueDiscurso Literario, dont le comité éditorial a réuni des personnalités telles que Claude Levi-Strauss et Jacques Derrida. Lorsque la dictature prend fin en 1989, il revient immédiatement au Paraguay, où il est élu député en 1993 et sénateur en 2003 et il fonde l’Université Norte en 2001, qui est aujourd’hui l’université privée la plus importante du pays, selon lerankingCette université contribue de international. façon très active aux apports scientifiques et culturels de
5
l’histoire paraguayenne, elle fait preuve d’une grande ouverture et elle s’engage à tenir des positions des plus modernes, cosmopolites et d’avant-garde. L’Harmattan, qui a publiéL’hiver de Gunteren 2011, le roman fondamental de Juan Manuel Marcos, présente aujourd’hui en un seul volumePoésiedu Matin,trois recueils du même auteur, traduits par Marie-Christine Seguin. Il s’agit d’abord du recueil Poèmes, qui a obtenu le prix René Dávalos en 1970, et qui est une œuvre de jeunesse d’une maturité stylistique et spirituelle exceptionnelle, primée par un jury composé par Augusto Roa Bastos et Rubén Bareiro Saguier. Il s’agit ensuite du recueilLa veille mise à feude 1979, un poème en prose novateur, qui recrée une des batailles les plus importantes de la Guerre du Chaco, et enfin du recueilPoèmes et chansons de 1987, un ensemble vibrant de poèmes dédiés à être lus ou chantés, qui explorent les thèmes de la liberté, de l’amour et de l’exil et représentent sans aucun doute la poésie la plus remarquable, des cinquante dernières années, au Paraguay. José Antonio Alonso Navarro, Docteur de l’Université ComplutenseMadrid - La Coruña (Espagne). Professeur de titulaire en Littérature à l’Université Norte d’Assomption du Paraguay. Notes à la traduction à l’édition françaisePoésie MâtinéeLes trois recueils forment une unité d’écriture poétique qui définit une trajectoire d’homme. Le contexte paraguayen des années soixante-dix à quatre-vingt s’y reflète par l’infortune historique que vit ce pays particulièrement oublié parmi ses géants voisins que sont l’Argentine et le Brésil. LaVeille mise à feuévoque la bataille de Yrandagüe (1934), durant la Guerre du Chaco entre le Paraguay et la Bolivie. La victoire paraguayenne a été menée par le Colonel Eugenio Alejandrino Garay, aussi homme de lettres. L’ascension des forces
6
fascistes jusqu’à la dictature du général Alfredo Stroessner (1954-1989) sous-tendent le contexte des poèmes de l’exil de Poèmes et chansonsretracent aussi les activités qui professionnelles de l’auteur avant son emprisonnement (1977) jusqu’à son exil en Espagne (1978) puis aux Etats-Unis (1980). Depuis le petit recueil dePoèmes(1970) primé par le prix René Dávalos, jeune intellectuel engagé dans le combat littéraire des années 20, Juan Manuel Marcos fait preuve d’une constante jusqu’auxPoèmes et chansons(1987), celle d’un poète qui nous enseigne à être des hommes, au-delà de l’histoire même d’un pays, et à être des poètes pour, comme le prônait Hölderlin, vivre en poésie le temps humain. La poésie de Juan Manuel Marcos en vers libres contient une multitude de rimes internes que j’ai cherché à conserver en écoutant la prosodie et écoutant cette musicalité à la fois fluide et contrariée, tout au long d’un incessant contrepoint. Cette poésie au-delà du fond qui témoigne de l’histoire est bien celle de l’oreille, attentive aux revirements, au retour sonores, aux suspens, l’oreille ici voit, en écho à l’œil de Paul Claudel qui écoute, d’infinies paysages mélodiques, de la balade à la geste épique. La qualité de ce poète est celle du promeneur qui invite et fait, dans sa diversité allant de César Vallejo à Julio Iglesias, un don partagé de sa poésie, avec une égale maîtrise et légèreté. Marie-Christine Seguin, Docteur de l’Université Jean-Jaurés, Toulouse, Maître de conférences en Lettres et Civilisations Latino-Américaines, ICT.
7
Poèmes
9