Psaumes

Psaumes

-

Français
112 pages

Description

Auteur de ces Psaumes, SAID s’inscrit dans une triple tradition : la Bible, la poésie persane et la poésie allemande. Il y interpelle Dieu, un dieu, tour à tour père, frère, ami, voisin, confident, dans de courtes prières poétiques – celles d’un incrédule qui croit en l’utopie d’un monde qui ne doit pas rester comme il est. Iranien exilé en Allemagne depuis 1965, SAID y est devenu l’un de ses plus grands poètes vivants.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 juin 2017
Nombre de lectures 2
EAN13 9782330086039
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
couverture

]>

 

“LE SOUFFLE DE L’ESPRIT” collection dirigée par Christian Dumais-Lvowski

La collection “Le Souffle de l’esprit” se veut le reflet d’une ouverture des uns aux autres, à travers la prière, la réflexion, la méditation. Nous avons demandé à des personnalités religieuses ou laïques, croyantes, athées ou agnostiques, de nous faire part de leurs “prières”, qu’elles soient une invocation à Dieu ou une réflexion de sagesse sur l’humain et son devenir.

]>

psaumes

Écrivain iranien vivant en Allemagne, auteur de ces Psaumes, SAÏD s’inscrit dans une triple tradition, la Bible, la poésie persane et la poésie allemande. Cet ouvrage se compose de quatre-vingt-dix-neuf psaumes, courtes prières dans lesquelles SAÏD interpelle Dieu, un dieu tour à tour frère, ami, voisin, confident. Il le loue, se plaint, l’appelle, expose ses doutes, ses espérances, sa méfiance, ses inquiétudes, ses scepticismes et ses colères. Ce faisant, SAÏD établit un dialogue entre croyants et incroyants, entre rationalistes et mystiques. Un dialogue qui redonne un sens à la parole spirituelle, à la religiosité, en condamnant les sectarismes religieux et leurs manifestations, ce au profit de l’humain.

 

Traduit de l’allemand par François Mathieu.

]>

 
 

© ACTES SUD, 2013

ISBN 978-2-330-08603-9

]>

psaumes
 

SAÏD

psaumes

 

 

traduit de l’allemand par François Mathieu

 

 
ACTES SUD

]>

 

car je te libère de dieux cruels et nous

marchons vers un dieu qui nous appartient

 

GABRIELA MISTRAL

]>

 
 

seigneur

tu peux tout adorer

à mes côtés

car j’ai cessé de prétendre

à l’unicité

pour ne pas m’engourdir dans ma propre lumière

et je t’en prie ô seigneur

révèle-moi tous tes noms

le dernier aussi

l’obscur

]>

 
 

seigneur

divise-toi

pour l’apostat que je suis

pour mes mains sans colère

pour ma fidélité sélective

qui révèle tout

sauf les rêves et les prières

]>

 

seigneur

laisse-nous reprendre notre colloque

après un long silence arraché de force

après que tu as dénaturé tes créatures

à auschwitz

à hiroshima

à halabja

à srebrenica

]>

 
 

marches-tu désormais à genoux devant les victimes ?

et devant les coupables aussi ?

et crois-tu

que nous surmonterons la tentation d’un amour plus extrême encor

sans ta parole ?

]>

 
 

regarde ô seigneur

je ne chante pas ta louange

je te cherche

avec mes membres

qu’exprès pour toi j’ai cultivés

car je veux veiller sur ta parole

faire que l’on redécouvre l’amour

et que nous reconquérions notre sauvage nature

]>

 

seigneur

laisse-moi être flaque d’eau

qui reflète ton ciel

et murmure tes prières

afin qu’aussi les cigales me comprennent

apparais ô seigneur

même si tu n’as pas d’autre choix

que le chemin raide du sang

et accueille les réfugiés

parce que tout exode finit dans ton œil

même si l’exilé dans sa détresse t’oublie

car seul celui qui doute de toi

te cherche

]>

 

seigneur

apparais nu avec du pain

et abolis les couleurs

afin que l’homme plus jamais ne s’égare

mais apparais

avant que des supermarchés ne te bradent

sur l’étal des soldes

et ne convertissent en dieux des téléphones mobiles

apparais en analphabète sans loi

demeure sans lumière et corruptible

mais dépêche-toi

car même le vent nous refuse l’illusion

]>

 
 

seigneur

presse-toi et mêle le temps à l’espace

afin que la frénésie prenne fin

enseigne-nous l’humilité du tigre

quand la nuit il se soumet à la lune

la générosité du lion

quand il savoure sa digestion

sans mettre l’animal inutilement en pièces

la sagesse de l’âne

quand d’une humeur égale il porte le poids des étrangers

sans perdre contenance

et offre-nous l’ingénuité des marguerites

qui se réjouissent de chaque printemps

sans penser à l’automne et à ses doigts cupides