Rimes symphoniques

-

Livres
192 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Je n'ai plus d'amour, je n'ai plus de haine Tout s'est arrêté quand elle est partie Poète torturé par la mort de la femme aimée, G. Roulot poursuit dans ce nouveau recueil son écriture du deuil et rend compte par là même d'une sorte de déconnexion de son moi avec le monde... Et pourtant, au coeur de ces ténèbres et de ces ombres intérieures, percent parfois une éclaircie, une soudaine attention à l'autre. Comme un battement de coeur qui se fait plus fort... Comme un retour à la vie qui s'amorce. Tiraillée entre ces deux pôles, cette oeuvre, où s'exprime toujours la délicatesse de l'écriture poétique de G. Roulot, laisse ainsi peut-être entendre un tournant d'importance dans sa production littéraire...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 juin 2014
Nombre de lectures 33
EAN13 9782342024388
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0075€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Rimes symphoniques
Du même auteur
Le Temps qui passe,éditions Publibook, 2012 Rimes à ma Dame, éditions Publibook, 2012 Rimes nostalgiques,éditions Publibook, 2013 Rimes romantiques, éditions Publibook, 2013 Pour qui chantent les cigales, Société des Écrivains Code « Charlie », Société des Écrivains La Traque,Société des Écrivains, 2007 Les Maîtres de l’universSociété des Écrivains, 2007
Georges Roulot Rimes symphoniques Sonnets élégiaques
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0119534.000.R.P.2014.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2014
À ma femme
Elle est partie 1. (Solitude)
Elle est partie me laissant seul sur la rive Sans savoir qui je suis sans savoir où je vais Triste fantôme errant en vain nulle part à jamais Perdant peu à peu ma raison, mes forces vives. Je suis une ombre, sans savoir ce qui m’arrive, Ayant un jour perdu la seule femme que j’aimais Ne découvrant en chemin que les visages abstraits De rencontres imprévues que ma mémoire esquive. Il me reste l’écriture, piètre consolation Où je mets en scène mes anciennes relations Que je revis en quête de souvenirs Sans jamais retrouver celle dont le ciel me prive Comme un marin perdu qui vogue à la dérive Sur une épave pourrie toujours prêt à mourir !
9
J’irai, ce soir… 2. (La Corse)
J’irai ce soir là où le soleil se couche Reposer mon esprit sur ce rocher rugueux J’aurai devant moi un spectacle merveilleux Et derrière un maquis évoquant l’escarmouche. Car nous sommes en Corse où l’esprit est farouche Où le sang est chaud et le verbe ombrageux Où il faut être paisible si l’on veut vivre heureux Que l’on soit du continent ou Corse de souche ! J’y suis bien et j’y ai fait ma couche Dans un coin tranquille au paysage radieux À l’abri des regards et des gens trop curieux, Je finirai ma vie là où mon amour repose Sans fleurs, sans regrets, sans la moindre rose Avec le sentiment que nous fûmes heureux !
10