//img.uscri.be/pth/dce87091aa745915fe81768a1178f80006911e99
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF - MOBI

sans DRM

Sens dessus dessous

De
60 pages

Poèmes, limericks, allitérations et petits textes fantaisistes qui ouvrent en grand une porte sur l’imaginaire et où se croisent hippopotame, jument, fourmi, vache et poule ou même verre à dents. Humour et fables absurdes, petite folie nous autorisant à rire ou simplement à sourire. Historiettes sans prétention et parfois sans queue ni tête. Véritable laisser-aller, une bulle d’air qui aère notre cerveau encombré par trop de gravité. À mettre entre toutes les mains, grandes et petites.

La vie est un gâteau, à dévorer sans laisser une miette, ou bien un fromage bien fait, coulant à souhait. Aiguisons nos sens pour en savourer chaque instant. Ne laissons aucun renard, aucun corbeau se substituer à notre place. On s’autorise à grandir, on se laisse vivre, oubliant trop vite nos rêves d’enfant. Le rire et la poésie font d’excellents remèdes à cette amnésie.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Cover

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-72940-8

 

© Edilivre, 2014

Dédicace

À ma mère,

Qui a fait de moi

L’enfant que je suis restée

Sur le bord de la jetée,

Un pêcheur prenait le thé.

Faute de poisson,

J’ai une boisson

Au goût d’esturgeon.

Parfait pour se réchauffer,

Sur le bord de la jetée.

*
* *

Pauvre cornichon couché au fond du bocal,

Fini les beaux rêves d’aurore boréale.

La vie est aigre, aigre.

Tué dans le vinaigre.

Oh, mon pauvre cornichon au fier poitrail percé d’un pal.

*
* *

La Vache

Si la vache attache,

Un tant soit peu d’importance à son panache,

Et qu’elle se met à la tâche,

Ne la laissez pas seule sous une bâche

Trancher la bavette à la hache.

Pour surmonter ses airs bravaches,

Parez-la de plumes d’apache.

Laissez picorer quelques pistaches,

Racontez des blagues de potache.

Il faut que sans relâche,

Elle s’attache au rôle de vache.

Aussi, elle mâche, mâche et remâche,

Elle triple mâche.

Un peu de mâche,

Un peu de bourrache.

Oui, la vache s’attache à sa tâche,

Et sans relâche,

Les horaires de trains, il faut qu’elle sache.

Ainsi, nous aurons une belle vache à taches.

*
* *

Picture 7

Dans la rivière, l’hippopotame Hippolyte se prélasse.

Cory le crocodile a une belle faim,

Pas pour des cacahuètes.

Subversivement, vers Hippolyte, il se glisse l’air nonchalant,

Après les politesses d’usage,

Ensemble, les deux amis plongent au fond de l’eau,

Et se partagent les alluvions.

Végétarien !

Tranquille, le crocodile.

*
* *

Saugrenu saumon sauvage sautilleur.

*
* *

À la Chaplin

Huguette sur la moquette compte des crevettes… à l’ail.

Martine à la cantine dévore des tartines… au beurre.

Julienne un soir à Vienne joue les musiciennes… classiques.

Mais Albertine,

Tous les soirs à l’usine, elle chante des comptines…
à la Chaplin.

Juliette sous la buvette range la raclette… au fromage.

Delphine à la piscine pêche des sardines… à l’huile.

Lucienne a vu Julienne un soir à Vienne…
sonner mâtines.

Mais Albertine,

Les pieds dans la bassine, elle chante des comptines… à la Chaplin.

Yvette aux toilettes joue de la trompette… défaillante.

Blandine une nuit trottine en...