Soheym, l
186 pages
Français

Soheym, l'esclave-poète amoureux

-

Description

C'est un fait historique avéré que la tribu des Bani Hasshass a mis à mort par le feu son esclave-poète Soheym, à cause de son libertinage à l'égard des femmes e la tribu. Ceci se passait en l'an 35 de l"hégire. La vie du poète n'est connue que par des bribes éparses, dont la plupart ont un caractère légendaire. La principale source reste le recueil de poésie (diwan) de Soheym lui-même (édité au Caire en 1950). L'auteur de ces poèmes bilingues s'est appuyé sur cet ouvrage pour faire vivre cette histoire avec lyrisme.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 mars 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140077883
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

GhaziAL-GOSAIBI

Soheym,
l’esclave-poète amoureux

Édition bilingue français-arabe
Traduit de l’arabe par Luc Barbulesco












2






Soheym

Ghazi AL-GOSAIBI



Soheym,

l’esclave-poète amoureux


Édition bilingue français-arabe


Traduit de l’arabe par Luc Barbulesco




Ouvrage publié avec le concours du ministère de l'Éducation
du Royaume d'Arabie saoudite (représenté par le Bureau culturel à Paris)
et la fondation MISK























Titre et éditeur originaux :
ϢϴΤγ
ϲΒϴμϘϟ΍ ϦϤΣήϟ΍ΪΒϋ ϱίΎϏ:ϒϴϟ΄Η
Arab Institute for Research & Publishing, Beirut, Liban, 2002





© L’Harmattan, 2018
5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-14276-0
EAN : 9782343142760

Dédicace

À Mohammad Rida Nasrallah

˲̉˅˻̤Ǫ ˅̵˰ˋ̉ ˑ̧˗̜ Ƿ˅˸߬Ǫ ܳˈ ǭٸ˻̉ ȅȓǫ ˅֮̾ ǵԵ ˰̟ʼ߼Ǫ ̬̪
.ǭ˲ˣ35ː̰̑˷ ːˈǪ˲̜ ǭٸ˻̤̋Ǫ Ǥ˅˸̮ ߆ Ȋ ۮݷ
̶̤Ǫ ˕̤ࠀȐ˴̬̪̏ ˅̜˲˧
˅̵̰ ǭǵ̸˜̲̪ ̘˕̭ Ȉ̸˷ ˲̉˅˻̤Ǫ ǭ˅̀˧ ̬̉ Ȁ˲̭̋ ҟ ǙߵǴ Ǫ˰̊ ۤ ̙
̈ˠǪ˲߼Ǫ ߄ȇȓǫȇ .ǭǵ̸̄˷ȓҡǪ ̈ˈ˅̃ ˅ر̪ ٸ˞̢̤Ǫ ࠄ̊ ˇ̧̻̏ Ȃ˅̵̰ȇ
1
˅؄ ȅǪ̸̻߱Ǫ Ǫ˱̶̤ ̬̽˰̪ Էȓǫȇ .«ۮݷ ȅǪ̸̻dz»ȒҡǪȅ ܧ˧ ǭ˕߼Ǫ˲Ȑ̸̙
2
.̴˒˅̀˧ ̬̪ ǭ˰̻˰̊ Ǯ˅˪̧̫ˈȇ ۮݷ ˲̋˺ ̬̪ ˅̵̰ Ǯdzǵȇȓǫ


1
έ΍Ω ΔόΑρϣ ˬΓέϫΎϘϟ΍ ˬϲϧϣϳϣϟ΍ ίϳίόϟ΍ΩΑϋ ΫΎΗγϷ΍ ϕϳϘΣΗΑ ˬαΎγΣ ϲϧΑ ΩΑϋ ϡϳΣγ ϥ΍ϭϳΩ

.ϡ.˰ϫ ˬΔϳέλϣϟ΍ ΏΗϛϟ΍
1950 1369
2
.ϡϳΣγ έόη ϥϣ ϥϳγϭϗ ϥϳΑ Δϋϭοϭϣϟ΍ έΎόηϷ΍ ϝϛ

8

C’est un fait historique avéré que la tribu des Bani Hasshass
a mis à mort par le feu son esclave-poète Soheym, à cause de
son libertinage à l’égard des femmes de la tribu; ceci se
passait en l’an35 de l’hégire. Cela mis à part, nous ne
connaissons de la vie du poète que des bribes éparses, dont
la plupart ont un caractère légendaire. La principale source
reste le recueil de poésie (diwan) de Soheym lui-même (édité
au Caire en 1950). C’est de ce recueil que j’ai tiré les citations
qui se trouvent dans ce poème (elles figurent en italiques),
ainsi que des éléments de sa biographie.

9

.̣Ȍ̧̜̾ ˰̋ˈ ȅȇȎ dz
̸Ȏ̻̋
Ȏ̸ȃ̻̄ ȅ˅̪Ƕ
.Ȏ̻ȇޠ̝
.ȅȇȎdz̸̻̋ ȑ̢̬̤
.˒ʼȎǰȐ ˔˴ǪȃȎ ҟ ܱ̤Ǫ ߶˒.ǵ˅̰̤Ǫ ߆ م̸̙˱̝̻ ̺ǿ̟
ȑ
.˅ز̧̊ Ǥ˅̝̀˺ȓҡǪ Ȅ̸̠ ˅̪ ˒ȇƠ̧̑̋
Ȏ Ȑ
!˅˸߬Ǫȏ˶˧ ǵ˅̏˽
Ȏ
ǣ ˧˶˸˅ȏ߬Ǫ ǵ˅ˋ̠ ̬̽ȓǫ
Ȏ
ǣ ̾߮ǪȏǮҠ ̻̝˗Ȏ̸̸̤ȅȍ Ǫ̸ˋ̵Ǵ ̵̣
ǣ ȏ ˲߰Ǫ ̬̪ ˴߼Ǫ˰̻ȍ ȅ̸̉˲̢̽ Ȅȓǫ

10

Ils vont revenir bientôt

Tôt ou tard

Mais ils vont revenir,

Pour me jeter dans le feu, ce feu que les voyous ont allumé,

Et dont la flamme vient lécher les branchages entassés
audessus du foyer.

Ces petits voyous des Hassahass.

Où sont les grands ?

Sont-ils partis tuer aussi les belles ?

Ou bien boire encore quelques gorgées de vin ?

11

ǣ˅؈˰̜ ǪȊ ˲̋˺ȇ ˡȊ˰Ǫ˰̻ ˅ȊǪȔǪ̙̊ٵ ȅ̸˻ˌ̰̻ Ȅȓǫ
̑˻̼
.̺ǿ
ȍ ̸̭ˈޢ̻ ߤ.̺ ȍǿ̭ ̸؏ ߤ Ǚ ȍȅȇdz̸Ȏ̻̋
.̺̖ݨȇ ȁ̸̙ ࠕǵ
˱̜ȓǫȑ Ȏ ̛Ȏ ˾ˋ̻ ȅ̸˂֚̾ ۸˨
.ȍȅȇ˴֗ ˲̽ȇ
.ǮǪȏ̤˱ǪˋǤǪ ف˅ˤ̵ ߆ ࠕǵȇ˲̋˺ ˰˻̱̻ ȇ
Ȏ
Ȍ˺ ȍ
.̤Ǫ˅̰ȏǵ ࠃǪ Ǚǭ˅ ̣˞̪ Ṷ̈̌ܳȇ˲֚ ׼
Ȑ
.˺ȏ̸ǪǤ Ȏٸ˽ȓǫ ˘̀˧
Ȋ
Ȏ
.Ǫdz˅̪ǵ ̣̾߮Ǫ ȎȄǪ̸̝̤Ǫ Ǫ˱̵ ˦ˋ˾̻
.Է˅˭dz ˭˅ȅȎǪ߱Ȏ ̩̻́
ҥ
.ԴǪ˲˔ ̤ٵǬȎǪ Ȏdz̸̻̋

12

Ou s’ils recherchent un nouvel aveu, ou quelque poème
ancien.

Ils vont revenir pour m’injurier, et me frapper,

Le plus sale d’entre eux vient me cracher au visage,

Ils m’attaquent en vers,

Le plus mauvais poète parmi eux déclame contre moi des
insultes rythmées,

Puis ils vont me traîner jusqu’au brasier comme un chevreau,

Pour faire de moi de la viande grillée.

Et ce beau corps deviendra cendre,

La fumée s’épaissira,

La chair redeviendra poussière.

13

!ۮݷ
Ȏ
!ۮݷ
Ȏ
!ۮݷ
Ȏ
Ǥ˅̰ ǤǪdz̸˷
ȍȍ˧ ȎǙȎ ̑˸ ߼ҠǪȎ̪˦ Ǚ̴˕̏˜̤ȇ ǿ
ȓ
Ȏ ̈ˈ˅˽ǫ ̀ȍ̚؛˲˅ȍ ܱ̤Ǫ ́ҠǮȎȇǪ̤̋
-ȏǮ˅̰ˋ̤Ǫ ࠄ˨ȓǫ
.Ǥ˅ˋ̵ ٸȎ̻˾
Ȋ
!ǣ ۮ̑˷̸̤Ǫ ۮݷ
ȑ Ȏ
Ȋ
ǣ ۤ ̑˷ȇ ȎdzǪ̸˸̤Ǫ ̸̢̽ȅȎ ̘̠̾ȇ
!̸̢̽ȅȎ
ȍ dzǪ̸˸̤Ǫ ˇ֡Ҩ ߐ̭ˑȑ Ȏ ː̫̾̒ ˷
Ȑ

14

Soheym !

Soheym !

Soheym !

Son défaut de prononciation, la beauté de ses traits, son teint
sombre,

Ses muscles caressés par les doigts

Des plus belles,

Tout cela va se perdre.

Soheym, le beau Soheym !

Mais comment le teint sombre peut-il être beau ?

Il l’est pourtant !

Soumayya par exemple aimait le teint sombre,

15

˰ȎǪˋ̤̋ dz̸˷ȓҡǪ ٵ̰ȍ̉ ȇdzǵǪǮȑ ̤ܲǪ ߶˒Ȏ ː̫̾̒ ˷
ȑ ȍȐ
ȏ
.̹ǿ ˈȓˆ˗̙.̴̫˸ˠ ̬̉
Ȑ
" !ȑߵ ˑȍˋ̵ȍ" :ࠀ ˑ̤˅̜ȇ.̹ ˒
ȑȍȐǿˈȓˆ
:Ȏ ː̫̾̒ ˷ ˑ˧˅˽ȇ.̸̳ˈȓǫ Ǥ˅ˡȇ
Ȑ Ȏȍ Ȏ
"!ދǪٵ̙ǪȔ Ǫdzȍǫȓǵ Ǫ˱̵ Ȃ Ȏ˰ˋ̉!ȎdzǪ Ȑ˰˺"
.Ǥ˅̪dz ȏȑˑ̤˅˷ Ȑ
ȑ ȇ.ǻ˅̾̑˷ ˑȇˠȎ̲Ȑ
ǣ Ǥ˅̪߱Ǫ ߶˒ ȅȎȇ̪˅̸̤
ȑ
Ȋ Ȏȓ
ǣ ˅̪dz ǿ ȍ˰̾ˋ̤̋Ǫ ̬Ȏ֣ ǿ Ȁ˴̯ǫ
ȏ ȍ
ǣ ˅̲˖ȍ̰ ݷȍ ȏ̤ȅ̸ ߆ ȍdz̸˷ȓǫ ߬ٴȎǪ ̸̵ Ȅȓǫ

16

Soumayya qui était venue voir Antar, l’esclave noir,

Pour s’en écarter

Et pour dire : reste là !

Son père est venu, Soumayya a crié :

« Chaddad, ton esclave a voulu me prendre de force ! »

Alors le fouet s’est déchaîné, le sang a coulé.

De quelle couleur est ce sang qui coule ?

Du sang coule-t-il de nos blessures, nous les esclaves ?

Ou bien est-ce de l’encre, noire comme notre teint ?

17