Un jardin de solitude

-

Français
154 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans ces carnets, la page d'écriture est un jardin élargi aux dimensions de l'univers. La solitude s'y confronte à la profondeur des lectures et du paysage, dans la lumière de la poésie. Le lecteur est invité à un voyage immobile en suivant ses chemins intérieurs où l'esprit ne connaît plus que les limites de l'infini. Le jardin devient alors le lieu de la rencontre avec soi-même. Et où seule l'écriture, en définitive, incarne réellement notre présence au monde.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 août 2015
Nombre de lectures 3
EAN13 9782336387567
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0082€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

e

Christophe M

Un Jardin de solitude

Chronique poétique

Un Jardin de solitude

collection
Amarante

ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
©ȱL’Harmattan,ȱ2015ȱ
5Ȭ7,ȱrueȱdeȱl’Ecoleȱpolytechnique,ȱ75005ȱParisȱ
ȱ
http://www.harmattan.frȱ
diffusion.harmattan@wanadoo.frȱ
harmattan1@wanadoo.frȱ
ISBNȱ:ȱ978Ȭ2Ȭ343Ȭ06178Ȭ8ȱ
EANȱ:ȱ9782343061788

UnȱJardinȱdeȱsolitudeȱ
ȱ
ȱ

ȱ
ȱ
Amaranteȱȱ
ȱ
ȱ
ȱ
Cetteȱcollectionȱestȱconsacréeȱauxȱtextesȱdeȱ
créationȱlittéraireȱcontemporaineȱfrancophone.ȱ
ȱ
Elleȱaccueilleȱlesȱœuvresȱȱdeȱfictionȱ
(romansȱetȱrecueilsȱdeȱnouvelles)ȱ
ainsiȱqueȱdesȱessaisȱlittérairesȱ
etȱquelquesȱrécitsȱintimistes.ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
Laȱlisteȱdesȱparutions,ȱavecȱuneȱcourteȱprésentationȱ
duȱcontenuȱdesȱouvrages,ȱpeutȱêtreȱconsultéeȱ
surȱleȱsiteȱwww.harmattan.frȱȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ

ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ
ȱ

ȱ

ChristopheȱMahyȱ

UnȱJardinȱdeȱsolitudeȱ
Chroniqueȱpoétiqueȱ

L’Harmattanȱ

Duȱmêmeȱauteurȱ(principauxȱouvrages)ȱ
ȱ
AuxȱéditionsȱL’Arbreȱàȱparolesȱ:ȱ
Leȱhautȱsilence,ȱpoèmes,ȱ2011.ȱ
ȱ
AuxȱéditionsȱLesȱVenterniersȱ:ȱ
ÀȱcontreȬnuit,ȱpoèmes,ȱavecȱdesȱencresȱdeȱCharlesȱ
Delaplace,ȱ2013.ȱ
ȱ
AuxȱéditionsȱLesȱSèvenellesȱ:ȱ
Unȱpeuȱd’ombreȱdisperseȱmaȱmémoire,ȱproses,ȱavecȱ12ȱencresȱ
originalesȱdeȱClaudeȱBugeon,ȱ2014.ȱ
ȱ
AuxȱéditionsȱL’herbeȱquiȱtrembleȱ:ȱ
Laȱflammeȱduȱseul,ȱsuiviȱdeȱL’absenceȱdeȱsoi,ȱpeinturesȱ
d’IsabelleȱNouwynck,ȱ2014.ȱ
ȱ
AuxȱéditionsȱNoiresȱTerresȱ:ȱ
Laȱvieȱclandestine,ȱrécits,ȱphotographiesȱdeȱJeanȬMarieȱ
Lecomte,ȱ2012.ȱ
Thiérache,ȱlaȱgrandeȱinconnue,ȱprose,ȱphotographiesȱdeȱJeanȬ
MarieȬLecomte,ȱ2012.ȱ
ȱ
AuxȱéditionsȱL’herbeȱquiȱtrembleȱ:ȱ
Laȱflammeȱduȱseul,ȱsuiviȱdeȱL’absenceȱdeȱsoi,ȱpeinturesȱ
d’IsabelleȱNouwynck,ȱ2014.ȱ
ȱ
AuxȱéditionsȱNoiresȱTerresȱ:ȱ
Laȱvieȱclandestine,ȱrécits,ȱphotographiesȱdeȱJeanȬMarieȱ
Lecomte,ȱ2012.ȱ
Thiérache,ȱlaȱgrandeȱinconnue,ȱprose,ȱphotographiesȱdeȱJeanȬ
MarieȬLecomte,ȱ2012.ȱ

ȱ
ȱ
ȱ

Àȱmaȱfamilleȱenȱécriture,ȱfidèlement.ȱ

ȱ
ȱ

«ȱLaȱsolitudeȱestȱuneȱdonnéeȱnaturelleȱdeȱl’esprit.ȱ»ȱ
ChristianȱBobin,ȱUnȱlivreȱinutile.ȱ
ȱ

Ilȱyȱaȱtoujoursȱuneȱpremièreȱphraseȱpourȱaccueillirȱleȱ
jour.ȱPremière,ȱdernière,ȱlesȱnotionsȱd’ordreȱneȱvalentȱqueȱ
pourȱunȱmondeȱéprisȱdesȱnombres,ȱunȱuniversȱentièrementȱ
soumisȱauxȱchiffres.ȱToujoursȱestȬilȱqueȱlaȱpremièreȱphraseȱ
seȱblottitȱsurȱlaȱpage,ȱcontreȱlaȱnuitȱfinissante.ȱȱ
ȱ
Après,ȱilȱyȱaȱleȱmerleȱdansȱleȱsauleȱetȱdesȱlueursȱbleuâtresȱ
dansȱlaȱfenêtre.ȱL’aubeȱn’estȱpasȱuneȱposeȱmaisȱunȱclinȱ
d’œilȱdeȱl’éternelȱàȱl’éphémère.ȱEntreȱlesȱdeux,ȱlaȱcompliȬ
citéȱacquiseȱdeȱlaȱlumièreȱetȱdesȱténèbres.ȱPlusȱloinȱencore,ȱ
ilȱyȱaȱquelqu’unȱquiȱinterrogeȱceȱmystère.ȱLaȱvilleȱs’apȬ
procheȱenȱenflantȱlaȱrumeurȱdesȱrues.ȱLesȱsignesȱsurȱleȱpaȬ
pierȱontȱconscienceȱdeȱl’événementȱenȱcours.ȱCarȱquelqueȱ
choseȱseȱpasse.ȱLaȱvieȱestȱparfoisȱàȱceȱprixȱ:ȱl’envieȱdeȱseȱ
taireȱfaitȱécloreȱl’écriture.ȱȱ
ȱ
L’ordinaireȱestȱuneȱfeuilleȱdeȱrouteȱetȱaucuneȱautoritéȱneȱ
présideȱàȱl’écriture.ȱC’estȱaussiȱuneȱconditionȱàȱlaȱlibertéȱduȱ
courrierȱsansȱdestinataire.ȱLaȱpremièreȱphraseȱestȱunȱpasȱ
quiȱneȱcoûteȱqu’àȱceluiȱquiȱl’écrit.ȱLaȱlettreȱs’emplitȱd’amiȬ
tié,ȱdeȱhaineȱouȱd’amour,ȱetȱsouventȱdeȱsolitude.ȱBeaucoupȱ
deȱchosesȱluiȱéchappentȱaussi,ȱqueȱleȱtempsȱluiȱravit.ȱL’horȬ
logeȱestȱuneȱautreȱmanieȱduȱmondeȱdesȱchiffres.ȱDeȱceȱ
monde,ȱdonc.ȱ

1

1

ȱ
Ainsiȱs’ouvreȱlaȱpremièreȱphrase,ȱsansȱqu’onȱsacheȱ
jamaisȱsiȱelleȱseraȱsuivieȱd’uneȱautreȱouȱd’unȱsilenceȱ
éperdu.ȱ
ȱ
ȱ

1

2

L’arbreȱveilleȱsurȱleȱjardin.ȱSonȱfeuillageȱfrémitȱsousȱlesȱ
premiersȱrayonsȱouȱsousȱlaȱtiédeurȱdesȱpluies.ȱUneȱpileȱdeȱ
livresȱéclaireȱlaȱchambre.ȱLaȱnuitȱseȱréfugieȱdansȱlaȱtasseȱ
fumanteȱsurȱlaȱtable,ȱleȱsilenceȱrendȱlibreȱdesȱhorairesȱetȱdesȱ
corvéesȱàȱfaire.ȱȱ
ȱ
L’horizonȱacquiertȱpeuȱàȱpeuȱlaȱnettetéȱdesȱpaysagesȱ
d’été.ȱJeȱm’arrêteȱunȱpeuȱsurȱl’enchantementȱdesȱpremièresȱ
heuresȱpourȱlaisserȱlaȱvieȱpasserȱdansȱunȱsouffle.ȱUnȱpeuȱ
deȱmélancolieȱteinteȱlaȱlettreȱquiȱneȱseraȱlueȱparȱpersonne.ȱ
Quelqu’un,ȱpersonne,ȱetȱentreȱcesȱdeuxȱmots,ȱlaȱvie.ȱ
ȱ
Ilȱfaudraitȱparlerȱaussiȱdesȱlivresȱetȱduȱjardinȱclosȱqueȱlaȱ
lectureȱcultive.ȱQuandȱlaȱfièvreȱbrûleȱcesȱmomentsȱvolésȱetȱ
lesȱmetȱenȱexergue.ȱLaȱlectureȱestȱsemblableȱàȱcesȱterresȱoùȱ
toutȱboisȱprendȱracine.ȱL’âmeȱs’yȱreposeȱenȱmêmeȱtempsȱ
qu’elleȱyȱpuiseȱsaȱpropreȱsève.ȱ
ȱ
C’estȱpourquoi,ȱd’unȱmotȱàȱl’autre,ȱjeȱsouhaiteȱqueȱlaȱ
premièreȱphraseȱsoitȱcommeȱuneȱpeintureȱdeȱlaȱdynastieȱ
Song.ȱQuelqueȱchoseȱd’ineffableȱetȱd’éternel,ȱenȱmêmeȱ
tempsȱqueȱmiraculeusementȱordinaire.ȱCelaȱimpliqueȱqueȱ
desȱoiseauxȱseȱposentȱsoudainȱsurȱlaȱpage,ȱavecȱdesȱbamȬ
bousȱpliésȱsousȱlaȱrafale.ȱȱ

1

3

ȱ
Enȱattendantȱcetȱéclair,ȱpourȱimprobableȱqu’ilȱsoit,ȱjeȱmeȱ
contenteȱdeȱmettreȱdansȱleȱlivreȱquelquesȱlieuxȱcommunsȱ
dictésȱparȱlaȱsouverainetéȱduȱquotidien.ȱ
ȱ

1

4