//img.uscri.be/pth/a0c72c39a3f3dfced1d08c1d3e12547a755b64e2
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI - PDF

sans DRM

Volée de colibris

De
74 pages

Illustré avec bonheur par Christelle Dabricot-Forbin, ce deuxième recueil de Joseph Yancolo, se veut un champ d’amour et de combat pour la liberté tout comme son précédent recueil de poésie Parterre d’orchidées.
Que chaque combat de la classe ouvrière soit un pas vers l’émancipation des peuples de la terre !


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Cover

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-65201-0

 

© Edilivre, 2014

Du même auteur

Du même auteur :

Parterre d’orchidées (poésie-2008).

Éditions Amalthée – Nantes

Prochainement : La Tuerie du 14 février 1952 au Moule (récit). Édition Edilivre

Mot de l’auteur

Je dédie ce recueil à ma petite-fille exquise, SAMAHA, à qui je souhaite une très longue et agréable traversée des sentiers de la vie.

À ma fille Séverine pour qui je ne fus qu’un père zombi pour n’avoir pas toujours été présent quand elle avait besoin de moi.

À ma mère, Anasthasie Yancolo, dite Alice, partie en 2005 après plus d’un siècle de vie. Une combattante de la vie, jamais fatiguée, à qui je dois tout, un poteau mi-temps.

Merci à elle qui a connu mes écrits mais qui ne lira malheureusement pas ce recueil.

À ma compagne Élisabeth qui m’a toujours apporté son soutien et son encouragement afin que mes écrits voient le jour.

Prélude

Ce recueil contient des poèmes porteurs de thèmes divers et variés. Poèmes-douceurs, poèmes-meurtrissures, poèmes-souffrances, de grands cris à travers l’amour, des véhicules d’amours.

Textes pleins d’espoir puisque l’amour engendre l’espoir.

Espoir ! Cette arme lourde de guérilla contre la mort.

Amour ! Vie balisée vers encore plus de vie, de liberté.

Amour

Espoir

Combat

Émancipation

Liberté

Comme mon précédent recueil de poèmes, Parterre d’orchidées, Volée de colibris se veut un recueil d’amour, de combat pour la liberté.

Anastasie Yancolo

Il se peut qu’à l’instant même

De tes quatre-vingt-dix-huit ans

Une étoile explose embrasant le couchant

Il se peut même qu’une fleur

Sur la berge de La Rose

Hésite à s’épanouir

Pensant qu’elle a le temps

Il se peut aussi que le tonnerre

Déchire les entrailles des nuages trop lourds

Qui tombent en cordes sur des pétales de fleurs

Étanchent du coup leur soif

Et la rivière déferle vers la mer

Il se peut…

Il se peut que…

Mais toi maman

Toi que j’aime

Regarde défiler les ans

Forte

Mon amour t’accompagne

Pour tes quatre-vingt-dix-huit ans

Je te fais dépositaire de cette rose sauvage

Imbibée de senti – bon

Comme tu l’es d’ailleurs des ans

Souris maman

Regarde-les tomber à tes pieds

Comme des feuilles jaunies du temps.

images1

Inter sommeil

La nuit au lit

On pense à tout

On ne pense à rien

La nuit au lit

L’esprit divague

Vagabonde

Il saute de branche en branche

Je veux dire d’idée en idée

Comme un oiseau blessé

Sa souplesse est lourdeur

Son équilibre instable

La nuit au lit

On ne pense à rien

On pense à tout

Les idées sont folles

La pensée s’évade

Vagabonde

Et on pense à tout

Et on ne pense à rien

Au lit

Dans le brouillard de la nuit

Puis le sommeil revient.

images2

Passage à vide

Hello

Hello ma fille

Je te hèle

Mais tu ne m’entends pas.

Si jamais tu étais...