Proverbes et devinettes
172 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Proverbes et devinettes

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
172 pages
Français

Description

Cet ouvrage présente des proverbes et des devinettes utilisés dans la vie de tous les jours. La maîtrise des proverbes traduit en effet chez l’individu son enracinement dans sa culture, dont il contribue à maintenir et à pérenniser la valeur. Ils sont utilisés pour rappeler, sous une forme imagée et lapidaire, les règles en vigueur d’une société nécessitant une grande mobilité d’esprit pour discerner, sous leur forme condensée, toute somme d’observation, d’expérience, d’humour.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2017
Nombre de lectures 10
EAN13 9782919607167
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0572€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Buubakar Hamma Bee&i
Banndi fulùe
Proverbes et devinettes peuls
Boubacar Hama Beïdhi
illustrations DiezzD
afananga
Boubacar Hama Beïdhi, conseiller pédagogique à la retraite, a consacré tout son temps à la recherche sur les traditions et l’histoire des peuls. L’ensemble de ses textes publiés en France et au Niger constitue une vraie bibliothèque de référence, témoignage de la richesse de la culture nigérienne.
Tous droits réservés ème Copyright : 2 timestre 2014EditionsGashingoTél. (00227) 20 72 58 08 ISBN978-2-919607-16-7
Baabuuji Table des matières
I. Banndi ful&e - Proverbes peules
II.
Naatirka /Introduction
1. Duuniyaaru /La vie 2. Konngol /La parole 3. Laamu /Le pouvoir 4. Yidde /Les sentiments affectifs 5. Lenyol /La famille 6. Jikku /Le caractère 7. Yi&ande ho'ore muu&um/ Les sentiments personnels 8. Bel&um he naw&um /Le bonheur et la souffrance 9. Woode he bonnde /Les qualités et les défauts 10. Gollal he munyal /Le travail et la patience
Devinettes peules
-3-
Banndi ful&e
I
.
Proverbes peules
Naatirka
Banndino konginon kaolloji goonga laù&o. I&i kaalee ngam &um tilsina himùe kiiso ppama ko &i coomi. I &i nder kuuje ko himùe arambe accani enen mbuurùe. I &i kolla ko e maamiraaùe men donu-&en &i. I &i mballa him ùe ngada ko woo&i e takkita ko woo&a fuu. Ban ndo wo&aana maanaa wakkati gon&o no jaabo e ko o yidi famtinde nder haalaji &in. Wanaa saa'a fuu non banndol haaletee, hunde gom kam waddata kaalol maggol. Ne &&o gon&o no haala banndol no tefa haala go &um ko soomi goonga, ko fülü &um ndey o ùaggo e konngol ngol heera e yewtere nden e ko o haani o haala. Saamol ko banndi mbi'ata no holla ko ne&&o no jogii manaji finaa-tawaa makko ko woo&i faa imo wallita jogitaade e darja fina tawa oon. Kam wadi saa'a fuu banndi no kola en nder yew. Tereeji to &i mballita famtinde kuuje &uu&e e maa-naa mbuurdam mee&en. Nadey banndi no nji&di hakkilloo e basüra ko ne&&o faama &i wa&da woo&a e maana majji e sem-mbe majji fuu wonaa nder paamol e laaùi ko &i coomi no &i golliditee nder haalaaji kaaletee &i yeeso himùe. Ngam majjium wadi ngadataake hak-kunde baaba e ùi&&o, inna e ùi&&o naa boo hak-kunde banndüyo gorko e banndiyo debbo ko wadi dum woni ngam banndi no mbuurtina haalaaji yidde hakkum deblo e garko naa suka-gorko e suka debbo. Banndi wakkati fuu yi&a sanne nder lenyi fulùe, no jogiti duu paamral hano nder leydi afrie. Faa warde hannde himùe mboppaay banndi nder maa-naa muu&um en wakkitifuu himùe no gollida bann-
-6-
Introduction
Les proverbes expriment des vérités naturelles en obligeant les gens à réfléchir sur le sens caché des choses. Ils font parti du patrimoine ancestral et nous montrent en quoi nous som-mes redevables aux ancêtres. Ils permettent de concilier les forces du bien et d'exorciser les forces du mal. Le proverbe ne prend son sens et son épaisseur que dans un discours déterminé et selon l'intention de l'interlocuteur. C'est une situation qui provoque un proverbe. On cherche à dire quelque chose sur la réalité du moment mais on le fait au moyen d'un énoncé qui n'a de rapport apparent qu'avec une situ-ation donnée. La maîtrise des proverbes traduit en effet chez l'individu son enracinement dans sa cultu-re dont il contribue à maintenir et à pérenniser la valeur. Enfin les proverbes sont utilisés pour rappeler sous une forme imagée et lapidaire les règles en vigueur d'une société. Mais les proverbes nécessitent une grande mobi-lité d'esprit pour discerner sous leur forme conden-sée toute somme d'observation, d'expérience, d'humour, toute leur sûreté de jugement pour éva-luer comment leurs vérités générales peuvent s'appliquer à des cas particuliers, car ils ne pren-nent évidemment tout leur sens que dans les discours. Il est interdit de poser les proverbes entre père et fille, frères et sœurs nubiles parce que les proverbes jouent un rôle important dans la quête amoureuse. Les proverbes ont toujours joui d'une faveur spé-ciale dans le milieu peulh comme dans tous les
-7-
Naatirka
di nder yewtereeji naa wakkatüji gom. Kam wa&i yewtere fulfulde no jogii ko banndi cukki ko walliti-ta yewtere nden weba sanne. Ndeno gorko naa debbo mo waawaa banndi darakana ne&&o mo ann daa hunde fuu. Faa warde hannde nder wurooji gom non non. Kaalol banndi huunde non ko jokki e nokkuuje gom e wakkati to joomum tawa. Kam wa&i sukaaùe golliditaa banndi &i ndottüùe e yeyraaùe. Be tan gollidita ngam manngu maùùe e paamral e wattude e laawol lobbol. Ngam ma mooùol banndi &i nafaka &i ngabaa sikka wadi mi dari woo&i mi hawri &i mi tümi banndi &i gollirtee &i faa warde hannde nder leydi Dallol. Banndi &i no kolla en no himùe joo &orino faa warde hannde. Dum wa&i duuùi ko &i kawra. Gollal ngal no holla no fulùe fuu joo &ori nder leydi ùaleeùe fuu. Binndol e paamtino banndi &i no walli-ta sane e jannnginol haala fulfulde. Mido yetta sanne himùe mballuùe kam binndol dewtere nde e piyol mayre faa ko nde wuurtü. Mido §ama duu janngoowoo nde fuu accana kam hake e boofi tawetee-&i nder mayre.
-8-
Introduction
milieux africains. Actuellement encore, le milieu ne dédaigne pas d'utiliser à tout moment ce genre lit-téraire dans la causerie. C'est pourquoi, la conver-sation en fulfulde est émaillée de sentences et de proverbes qui servent de point d'appui et la rendent vive et alerte. Jadis un homme ou une femme qui ne savait pas de proverbes était regardé comme ingrat. Cet usage est encore vivant dans bien de villages. La récitation des proverbes est liée à certaines con-ditions de lieu, de temps et d'entourage. Les enfants n'utilisent pas les proverbes qui sont employés par les adultes à cause de l'âge et de la sagesse impli-quant un conseil ou une leçon de morale. C'est pour conserver cette littérature populaire d'un intérêt incontestable que j'ai jugé utile de réunir et d'étudier ces proverbes courants du Dallol Bosso. Ils constituent simplement un témoignage humain. Ils ont été recueillis au fil de plusieurs années. Ce travail est le témoignage du peuple peulh. La transcription et la traduction de ces proverbes offrent un avantage pour l'enseignement de la langue. Je rends un hommage à tous ceux qui m'ont appor-té leur concours pour la mise en œuvre et l'élaboration de cet ouvrage. Tout comme je deman-de l'indulgence du lecteur pour les inévitables lacunes.
-9-