L'épopée fatale

-

Livres
130 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Vers la fin du dix-huitième siècle l'exploration du Pacifique se développa rapidement grâce aux grands navigateurs anglais et français. Injustement méconnu est le voyage de Surville dont le navire traversa l'océan en 1769-1770. Il redécouvrit les Salomon et fit escale au nord de la Nouvelle-Zélande, où il établit des relations et échanges pacifiques avec les maoris. Dévoué à son équipage, il périt noyé près des côtes du Chili. C'est cette fabuleuse et tragique aventure que nous conte le professeur Dunmore.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2009
Nombre de visites sur la page 108
EAN13 9782296931107
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

LETTRES DU PACIFIQUE

Collection dirigée parHélèneColombani,
Conservateur enchef desbibliothèques(ENSB), Chargée de
mission pour le livre enNouvelle-Calédonie,Déléguéede la
Société desPoètesFrançais, sociétaire de la SGDL.

Cette collectionapour objet de publier ou rééditerdes textes
(romans, essais,théâtre oupoésie) d’auteurscontemporainsou
classiquesdu Pacifique,ainsique desétudes surleslittératures
modernes, les traditionsoralesocéaniennes(mythologies,contes
et chants) etles Sciences Humaines.
Contact:helsav@mls.nc

Déjà parusdans la Collection:

1.Les terres de lademi-lune.Nouvelles calédoniennesetdu
Pacifique par HélèneSavoie,2005.
2.L’Ile-monde,Nouvellespar Dany Dalmayrac,2005.
3.Mystérieusescivilisations duPacifique,Essai parChristian
Navis,2005.
4.Du rocheràlavoile,. Recueil derécitsetnouvellesde 14
écrivainsduCercle desAuteursduPacifique (CAP),2006.
5.LesMontagnesduPacifique.Roman marquisien de
DominiqueCadilhac,2006.
6.Coup desoleilsurleCaillou.Nouvelles, parJ.Poul, 2006.
7.Colons,créolesetcoolies.Essai sur l’apportcréoleen
Nouvelle-Calédonie et leTayo deSaintLouis, parKarin
Speedy, (Université d’Australie), préface deBernardBrou
2007.
8.Quel ennui !Essai philosophique etlittéraire parAlainJay,
2007.
9.ShowPacifique(Manou et nœud papillon).Témoignage par
GilbertThong, préface deMarieClaudeTjibaou,2007.
10.La France danslePacifique,les enjeuxde lapuissance,
parNathalieMrgudovic, (Université, UK), préfacé par
MichelRocard,2008.
11.L’oeil encoulisses.Mémoiresdescène, parRégineReyne,
préface d’AnnieCordy,2008.

6

12.L’administration desaffairesaborigènesenAustralie
depuis1972. Thèse parIsabelle Auguste, (Université
Réunion/Australie),2008.
13.Le «Calédonien».Roman deJ.Poul, 2008.
14.Negroporive gauche,leromancalédonien, parJ.delatière,
préface d’HélèneColombani , 2008.
15.Segalen, l’Irruption de lalanguetahitienne dansles
ImmémoriauxparCamille Coldrey, essai littéraire, (PF),
2009.
16.L’épopée fatale:levoyage deSurville (1769-1770)par
JohnDunmore,Prix Wattie dumeilleurlivre (traduitdu
NéoZélandais),2009.
17.LesTerresde lademi-lune(Nouvelles), par HélèneSavoie,
2èmeéditionbilingue, présentée et traduite parKaren
Speedy(Université de Macquarie,Australie),2009.
18.Chaque nuage estnimbé de lumière,roman parAnnickLe
Bourlot,2009.
19.HistoiresfantastiquesdeNouvelle-Calédonie,Tome 1.Le
boucan parGérardDevèze,2009.
20.ArchéologiesinterditesEurasie-Pacifique, essai par
ChristianNavis,2009.
21.Veriduria2110,roman d’anticipation par JulienALI,2009.

7

Ouvragesdumême auteur surle Pacifique

AventuresdanslePacifique, Reed Wellington, 1967.
FrenchExplorersinthePacific, 2 t.,Oxford, 1965-1969.
TheFatefulVoyage oftheSt Jean-Baptiste,Pegasus,Christchurch,
1969.
LesExplorateursfrançaisdanslePacifique, (trad. parGeorges
Pisier),2 t.,EditionsduPacifique,Papeete, 1978-1983.
TheExpedition oftheSt Jean-Baptiste,HakluytSociety,Londres,
1981.
Pacific Explorer: TheLife ofLa Pérouse,NavalInstitute,Annapolis,
1985.
LeVoyage deLapérouse,(co-auteurMaurice deBrossard),2 t.,
Bibliothèque nationale deFrance,Paris, 1985
La Pérouse: ExplorateurduPacifique,Payot, 1986.
Fragmensdudernier voyage deLa Pérouse,2 t.,NationalLibrary,
Canberra, 1987.
NewZealandandtheFrench,HeritagePress,Waikanae, 1990.
Who’sWho inPacific Navigation,UniversityofHawaii, 1991.
TheFrenchandtheMaori,HeritagePress,Waikanae, 1992.
TheJournal ofJean-FrançoisdeLa Pérouse,2 t.,HakluytSociety,
Londres, 1994-1995.
VisionsandRealities,France inthePacific1695-1995,Heritage
Press,Auckland, 1997.
A ChronologyofPacific History,HeritagePress,Auckland,2000.
MonsieurBaret: TheFirstWomanaroundtheWorld,Heritage
Press,Auckland,2002.
ThePacific Journal ofLouis-Antoine deBougainville,Hakluyt
Society,Londres,2002.
StormsandDreams: LouisdeBougainville,Exisle,Auckland,
Melbourne,2003.
La Peyrouse dansl’isle deTahiti,ModernHumanitiesResearch
Association,Londres,2006.
MrsCook’sBook ofRecipesforMarinersinDistantPlaces,
Auckland,Melbourne,Londres,2006.
WhereFateBeckons: TheLife ofLa Pérouse,Exisle,Auckland,
2006.
La Vie deLa Pérouse, (trad. par Didier Debord),Privat,Toulouse,
2006.
FromVenus toAntarctica : TheLife ofDumontd’Urville,Exisle,
Auckland,2007.

8

Remerciements

Nousremercions en particulier,Henri-FrançoisBuffet,
l’historien dePort-Louis et l’auteur du “Voyageàladécouverte
duport-louisienSurville” paru dans lesMémoiresde la Société
d’histoire etd’archéologie deBretagne(1950), le docteurR.R.D.
Milligan pour ses recherches dans le nord de la Nouvelle-Zélande
et sonarticle “Ranginui,CaptiveChief ofDoubtlessBay” paru
dans leJournal of thePolynesianSociety(1858),Derric Vincent
pour ses travaux à Doubtless Bay(y compris une pièce dethéâtre,
“TheLiliesWither”,qu’il écriviten 1975 pour commémorerle
voyage),KellyTarlton pour ses recherches sous-marines,Isabel
OllivieretCherylHingleypourleurédition d’extraitsdes
journaux, etlesdiversarchivistesde la Bibliothèque nationale de
France, de l’AlexanderTurnbullLibrarydeWellington, etdes
Archivesnationalesetde la Marineà Paris,Vincennes,Brestet
Lorient,quisesont toujoursmontrésprêtsàme guider versleurs
nombreuxdossiersouàrépondreaux questions.
Mesplusgrands remerciementségalement vontà Madame
HélèneColombani,chargée de mission pourleLivre du
gouvernementde la Nouvelle-Calédonie etdirectrice decette
collection, dontjesalue letravail, pouravoirpermiset soutenu
cette édition enFrançaisdans sa collection, pour sonsuivi
éditorial etpour sarelecturecomplête de matraduction, de même
qu’au regrettéBernardBrou,Présidentetfondateurde la Société
desEtudeshistoriquesdeNouvelle-Calédonie, et à Madame
ChantalLescane,qui l’ont relu.

9

Modèle d’unvaisseau semblableauSt Jean-Baptiste.

11

Avant-Propos

En 1752, Pierre de Maupertuisécrit sa célèbreLettresurle
progrèsdes sciences.Lue etdiscutéeàune réunion de
l’Académie deDijon, elle encouragea Charles deBrossesà
continuer ses travauxet à terminer sonHistoire des navigations
auxTerresAustrales.Elle paruten deux tomesen 1756etfut
traduite, ouplutôtJohnCallender se l’appropriaeten fitcinq
tomes, publiés à Londresen 1766-1768souslenom deTerra
AustralisCognita.
L’emprise espagnolesurl’OcéanPacifique,ce « lac
1
espagnol »comme l’a baptisé l’historienaustralienOscarSpate ,
touchaitàsafin.DeBrossesdans son livre faisaitappelàla
France : ilyavait tellementàexplorer,tellementàdécouvrir, la
France ne devaitpasl’ignorer.Callender, pour sapart, lançaitle
mêmeappelàla Grande-Bretagne.Etles savants, partouten
Europe,se mettaientde lapartie.LeSiècle desLumièresbrillait
detout sonéclat.LesEncyclopédistesétaienten plein labeur,
Rousseauécrivait sesDiscoursquiallaient remettre enquestion
lastructuresociale,Voltairerenchérissait,se moquant un peudes
idéesdeMaupertuis,tandis qu’à Londresla RoyalSociety
devenaitde plusen pluspuissante danslasphère des savantset
deshommespolitiquesanglais.LePacifique n’étaitplus un
monde lointain, indifférentauxgrandespuissances.Toutau
contraire, ils’ouvraitàelles,avectoutes sesîles, grandeset
petites,vraiesouimaginaires,sescontinentset ses terres riches,
encore mystérieuses, mais qui n’attendaient qu’àêtreconquises.
DeBrosses, hommeméthodique,avaitdivisé l’Océan en
troisparties,comprenantl’Australasieverslesud-ouest, la
Polynésie et samultitude de petitesîles,aucentre, etla
Magellanique du sud-est.Ce derniernomadisparu, maislesdeux
autres,auxquels un jourDumontd’Urvilleajouterala Mélanésie,
ont survécu.DeBrossescroyaitfermementàl’existence d’un
continentaustral, nécessaire pensait-onaubon équilibre de la
planète,si pleine deterresdansl’hémisphère nord.Ilcroyait
aussià ceque l’onappelaitla Terre deGonneville, découverte
par uncapitaine normandaudébutdu seizièmesiècle, et que des

13