Le voyage de la "Belgica"

-

Livres
346 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

A la fin du 19è siècle, un jeune officier de marine belge, Adrien de Gerlache, émet le projet de lancer une expédition scientifique à la conquête de l'Antarctique, encore fort peu connu. En 1898, il réunit un état-major international pour ce qui allait devenir la première expédition antarctique, incluant le premier hivernage polaire, à bord du navire Belgica. Parmi les autres membres de l'équipage, on retrouve Roald Amundsen, le norvégien, futur conquérant du Pôle Sud, le médecin américain Frederick Cook, deux scientifiques polonais, Henryk Arctowski et Anton Dobrowolski et le zoologiste roumain Emile Racovitza.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 mars 2019
Nombre de visites sur la page 14
EAN13 9782140117893
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0210 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Alexandru MARINESCU
LE VOYAGE DE LA « BELGICA » Premier hivernage dans les glaces antarctiques
Traduction de Matei Marinescu Préface de Claude de Broyer
Le voyage de la « Belgica »
Acteurs de la Science Fondée par Richard Moreau, professeur honoraire à l’Université de Paris XII Dirigée par Claude Brezinski et Roger Teyssou
La collection Acteurs de la Science est consacrée à des études sur les acteurs de l’épopée scientifique moderne ; à des inédits et à des réimpressions de mémoires scientifiques anciens ; à des textes consacrés en leur temps à de grands savants par leurs pairs ; à des évaluations sur les découvertes les plus marquantes et la pratique de la Science.
Dernières parutions
Franck CANOREL,Contribution à l’histoire sociale des poisons. Le Ginger Jake, 2018. Tithnara SUN,Les mots de la pharmacie, Une histoire linguistique de la pharmacie,2018. Roger TEYSSOU, Nouveau dictionnaire mémorable des remèdes d’autrefois,2018. Jean-Paul WALCH,Naissance de la chimie, 2018. AMIC,Le temps, Une approche interdisciplinaire,2018. Jean-Louis MILLOT,Le discret pouvoir des odeurs, 2018. Pierre CHARLES-DOMINIQUE,Histoire de la découverte des faunes tropicales. Les progrès de la pensée scientifique, 2018. Marceau FELDEN,De Darwin à Einstein,Deux aventuriers du savoir,2018. Auguste MARIE, La psychanalyse et les nouvelles méthodes d’investigation de l’inconscient, 2018.Roger TEYSSOU,Jérôme Fracastor (1478-1553), De la nature des choses à la nature des germes,2017.Alain GIRET,Les températures et l’effet de serre.Essai sur l’histoire et l’avenir du climat,2017.Edouard PÉLISSIER,Ambroise Paré. Chirurgien des soldats et des rois (1510-1590), 2017. Letizia JOUFFROY,Bach et Händel, Deux musiciens illustres dans le noir, Les barbiers à l’aube de la chirurgie, 2016.
Alexandru MARINESCU
LE VOYAGE DE LA«BELGICA»
Premier hivernage dans les glaces antarctiques
Traduction de Matei Marinescu
Préface de Claude de Broyer
La première version française de cet ouvrage a été réalisée par le professeur Dumitru Purnichescu : qu’il en soit remercié
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN :978-2-343-17352-8 EAN :9782343173528
A Madame Lily de Gomery de Gerlache, dans le souvenir notre visite à «L’agneau mystique», à Gand A la mémoire de ma grand-mère et de ma mère
PREFACE Il fallait oser. Imaginer conduire une expédition aux antipodes au départ d’unpays sans aucune tradition maritime, se lancer dans l’aventure totalement incertaine du premier hivernage dans les glaces antarctiques, dans l’inconnu de la nuit polaire, l’isolement absolu, les blizzards mordants, le froid implacable, la pression des glaces quià tout moment -pouvait écraser leur petit bateau de 34 m de long…Ils n’étaient pas fous, mais ils étaient jeunes, le cadet avait 17 ans, le plus âgé 34.Ils étaient (bien) préparés mais ils ont eu de la chance. Ils ont réussi. Voilà leur histoire. e A la fin du 19 siècle, dans une Belgique peu sensible à la chose maritime, mais très développée sur le plan économique et industriel, Adrien de Gerlache de Gomery, jeune officier de marine, avait émis le projet, presque saugrenu à l’époque, de lancerexpédition une scientifique à la conquête de l’Antarctique, encore fort peu connu. Avec une conviction et une obstination admirables, il parvint à convaincre l’establishment scientifique et les autorités belges de l’intérêt de son projet. Il se lança, avec des moyens fort limités, dans la préparation lourde et complexe d’une expédition polaire, de surcroit dans le Grand Sud dont on ignorait encore si c’était une terre recouverte de glace ou un archipel au milieu d’un océan polaire. Il réunit un état-major très international, de tout premier plan, regroupant belges, polonais, roumain, norvégien, et américain, pour ce qui devait devenir la première expédition antarctique à buts purement scientifiques, annonçant la période de l’héroïque » « âge dans l’histoire de l’exploration de l’Antarctique.En plus de découvertes géographiques significatives, l’expédition fut la première à affronter l’inconnu d’un hivernage dans les glaces antarctiques et la nuit polaire, et à poursuivre sur une année complète les observations et récoltes scientifiques. Des études de géophysique, de géologie, de glaciologie, d’océanographie, de météorologie, de climatologie et d’astronomie ont été menées par Henrik Arctowski (Polonais), Emile Danco (Belge), Antoni Dobrowolski (Polonais) et Georges Lecointe (Belge), qui tous mèneront ensuite des carrières remarquables, sauf Danco dont la santé précaire ne résistera pas aux rigueurs de l’hivernage. En outre, les récoltes et observations zoologiques et botaniques furent la tâche
7
du naturaliste roumain Emile Racovitza. Le naturaliste les a consignées avec précision dans son journal et ses carnets, et c’est le fil rouge qu’a choisi l’auteur de ce livre, son compatriote Alexandru Marinescu, pour nous conter cette épopée historique. Sil’expédition pionnière de laBelgica a rapporté des résultats scientifiques marquants, qui font toujours référence aujourd’hui, c’est dû pour une bonne part à la contribution exemplaire du naturaliste roumain embarqué dans l’aventure par Adrien de Gerlache, commandant de l’expédition. Les observations et les récoltes systématiques d’échantillons d’animaux et de plantes- les premières faites au sud du cercle polaire antarctique - concernaient pour la plupart des espèces inconnues jusqu’alors. Elles furentétudiées ensuite par de nombreux spécialistes en Europe, et Racovitza lui-même a publié ou rassemblé de remarquables observations inédites du comportement des manchots, des phoques ou des baleines. Au total, les résultats biologiques ont formé la moitié des résultats scientifiques de l’expédition (nous avons compté au moins 269 publications strictement scientifiques, dans diverses disciplines, sur un ensemble de plus de 800 publications concernant laBelgica). Les remarquables collections de faune et de flore antarctiques ramenées par laBelgicasont aujourd’hui soigneusement conservées à l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique et au Jardin Botanique National, à Bruxelles, et elles font toujours référence. Durant les quinze mois dans l’Antarctique, les hommes ont bravé l’inconnu de la longue nuit polaire pour la première fois dans l’histoire. De l’avis de ses compagnons, notamment Roald Amundsen et Frederick Cook, Racovitza a soutenu activement le moral des troupes par sa bonne humeur et sa manie des caricatures : le soir, il disparaissait dans sa cabine et en revenait avec un dessin caricaturant un événement de la journée, caricature qui faisait ensuite le tour de l’équipage pour son plus grand bonheur. Pour avoir eu le privilège de découvrir l’Antarctique au sortir de l’Université et y être retourné de nombreuses fois comme biologiste étudiant la faune marine inconnue, je mesure très bien l’enthousiasme d’un Racovitza naturaliste-explorateur. Ayant, cent ans plus tard, dragué les fonds marins pour découvrir la riche biodiversité antarctique, je me suis retrouvé fort proche du naturaliste roumain et ait mesuré les efforts inouïs déployés par ce jeune équipage sur un minuscule bateau, quand on le compare aux puissants brise-glaces de recherche actuels.
8
Dans le présent contexte des changements climatiques globaux, certains résultats de laBelgicale domaine de la climatologie et dans de l’océanographie constituent aujourd’hui une base de données de référence utile à l’évaluation critique des changements opérés en 120 ans dans la région de la Péninsule Antarctique. Le professeur Alexandru Marinescu, naturaliste, océanographe et historien des sciences, a consacré des années de sa carrière à retracer avec passion l’aventure antarctique historique de laBelgica et, en particulier, le rôle important qu’y a joué son compatriote, le naturaliste roumain Emile Racovitza. Avec enthousiasme et rigueur, il s’est attaché à retrouver dans les archives existant à Bruxelles, Anvers, Bucarest, Cluj, ou Oslo les lettres et documents originaux retraçant l’épopée de laBelgicadepuis la conception de l’expédition jusqu’à l’exploitation de ses multiples résultats scientifiques. Il a lui-même retrouvé dans les combles du Musée d’Histoire naturelle «Grigore Antipa » à Bucarest le journal et les notes originales prises sur le terrain par Emile Racovitza. Il nous livre ici une histoire parfaitement documentée et très détaillée de cette aventure scientifique pionnière qui a compté dans l’exploration mouvementée du dernier continent.Alors, maintenant, suivons le, et bon vent !
Claude De Broyer , Secrétaire Honoraires du Comité National pour la Recherche Antarctique de l’Académie Royale de Belgique
9