Pianotrip. Tribulations d

Pianotrip. Tribulations d'un piano à travers l'Eur

-

Français
366 pages

Description

" Il y en a qui posent des questions, d'autres des bombes, du carrelage, des conditions. D'autres encore, un problème, des décors, des ultimatums, des ongles. Y en a même qui posent tout court. Nous, dans ce monde, on pose un piano. "



Partir en vélo avec un piano de salon noir pour un périple de sept mille kilomètres à travers douze pays d'Europe, c'est le pari détonant de deux jeunes artistes français. Près de trois cents concerts plus tard, Lou Nils et Christophe Clavet dévoilent leur étonnant journal de bord. Poèmes, pensées, photographies, ils ont tout gardé de cette traversée musicale nourrie de surprises et d'imprévus, témoignant ainsi d'un projet artistique et humain inédit.



Lou Nils est musicienne, Christophe Clavet photographe. Pianotrip est leur premier ouvrage.



" Allier réalités et imaginaire, rendre possible l'impossible, de manière "sur'réaliste. "


Le Monde


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 avril 2015
Nombre de lectures 4
EAN13 9782757844854
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
© Po in t s , 2 0 15 IS BN 978-2-7578-4485-4
F R A N C EAnnecy, Ugine, Faverges, Alberville, Saint-Je a n - d e - la - Po r t e , A it o n , S a i n t - Je a n - d e - M a u r ie n n e , M o d a n eI TA L I ESusa, Chivasso, Pavie, Crémone, Ma n t o u e , Ve n is eG R È C EPatras, Corinthe, Athènes, île de Lesbos, île de Lemnos, Kavala, Dráma BULGARIEGotsé Deltchev, Bansko, Velingrad, Belovo, Sofia,GaraBov,Varshets,Montana,Brusartsi,Vidin R O U M A N I ECalafat, Punghina, Drobeta-Turnu Severin, Orșova, Caransebeș, TimişoaraHON GRIE Makó, Kecskemét, Budapest, Szentendre, Esztergom SLOVAQU I ENána, Komárno, BratislavaAUTRICHE Pa m a , Mön c h h o f, Pa m h a ge nHONGRIEb a t h e ly,S z om Z a la lövő, Cs e s z t r e gSLOVÉNIEKobilje, Ptuj, Celje, Lj u b l j a n a , Po s t o j n aITALIELa t is a n a , Ve n is e , Montagnana, Mantoue, Broni, Pedemonte, Gênes MAROCrTa n ge ESPAGNETa r ifa , Cá c e r e sPORTUGAL Monsanto, Abrantes, Lisbonne, Comporta, Odeceixe, La go sE S PA G N EAyamonte, Huelva, Séville, Jerez de la Frontera, Facinas, TarifaMAROCTa n g e r
Et si je pouvais échapper à la sclérose ambiante, bien sûr que je le ferais ce long voyage, et que je vous emmènerais avec moi : avant, on se ferait des plans sur la comète, et puis… et puis… Oui, c'est ça les gars ! Et puis on partirait en Europe, épiques et modernes, à la recherche du temps retrouvé ; la banderoleMay the Trip be with youllondeurlesilotusesalgrsevettolfnetiarejson,sap joueraisàbâtonsrompus,enfin,pourdevrai.Etmêmequelesoleil ne nous brûlerait pas trop les ailes…
20 février 2010, une semaine avant le départ France, sous la neige « C'est avec des pieds d'argile que les pédaliers se sont enclenchés. »
La résultante de doutes, bien trop souvent assenés sans discussion réelle quant à notre inconscience, ou pire, à la fameuse « conjoncture actuelle » en refrain persist ant, a finiparnousgrignoterautermededixlongsmoisdepré-paration. Du genre de ceux qui vous brisent l'échine avant même d'avoir fait l'effort réel de remuer. Il faut dire que nous étions débutants. Des aspirants dans une formation inédite qui faisaient le pari de s'affranchir un temps du pétrole, de l'art à guichets fermés, et d'une paralysie sécuritaire où agir devient un acte inconsistant, dans une jungle encombrante. L'histoire de la bouteille, vue comme à moitié pleine ou à moitié vide. L'éternel bras de fer entre les faiseurs de pos-sible et d'impossible, les bâtisseurs d'espoirs et les templiers du noir, du oui et du non. Côté vide, ce projet éta it perçu comme inaudible car utopiste, atypique, risqué, inutile. Côté plein, il était perçu comme puissant car utopiste, atypique, ris q u é , in u t ile .
Le trip ne demandait qu'à exulter. Mais malgré toute la joie, l'envie,l'excitationd'embarquerenfinsurunpiano-vélo électrique et solaire, prêts à traverser l'Europe en musique etsansfrontières,ledépartsefitaveclementalbunkerisé. Serré dans un étau d'émotions contradictoires. Le départ de deux jeunes, par les temps actuels, des temps frileux. C'est comme ça qu'on s'est embarqués dans le monde de tou s les jours, dans les jupons de l'Europe, pour une co médie musicale de tous les instants sans commune mesure, en résonance cinglante avec toute la démesure austère actuelle. À bord d'un piano monté sur un transport à mobilité douce, avec l'envie de déposer autant de notes que d'en prendre, à la recherche de mélodies nouvelles et de soleil, pour a va n c e r.