Souvenirs d

Souvenirs d'un soldat du XX ème siecle

-

Français
446 pages

Description

« Heureux ceux qui sont morts dans une juste guerre,
Heureux les épis mûrs et les blés moissonnés. »
Charles Péguy, Ève
La guerre peut-elle être juste ?… Morts, victoires et défaites font l’histoire d’un pays, façonnent une patrie et forgent sa nation en faisant naître l’unité d’un peuple.
La guerre est faite de batailles, perdues ou gagnées, d’invasions et de destructions, d’alliances, de divisions et autres aventures entraînant misères, haines, et puis oublis. Combats de soldats bien sûr, mais aussi combats fratricides de religions, de civilisations, d’idéologies, de cultures, d’économies, d’ambitions, etc. Les politiques préparent et déclarent les guerres, les stratèges les étudient, les financiers les « boursicotent », les médiatiques les expliquent, les historiens tentent de leur trouver un sens, mais ce sont des soldats de vingt ans qui mettent leur peau au bout des idées de ceux qui pensent la guerre ; l’histoire s’est nourrie de leur sueur et de leur sang !
Tout au long de ce vingtième siècle, le meilleur sang de France a coulé sur les champs de bataille : 14/18 ; 1940 ; Indochine ; Algérie ; Kolwezi ; Tchad ; Liban ; Golfe, les événements ici contés ne sont qu’un bref aperçu de l’infernal théâtre d’exterminations sur lequel ont été engagés les soldats de France.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 octobre 2015
Nombre de lectures 6
EAN13 9782310025645
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
© Editions Amalthée, 2015 Pour tout contact : Editions Amalthée — 2 rue Crucy — 44005 Nantes Cedex 1 www.editions-amalthee.com
Le code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes des articles L.122-5 (2e et 3e alinéas), d’une part que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et courtes citations dans un but d’exemples ou d’illustrations, « toute représentation ou reproduction intégrales ou partielles, faites sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (article L.122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon, sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du code de la propriété intellectuelle.
Sic vos non vobis (Cette œuvre est de moi, mais non pour moi)
Autres publications PAUL VALLIN Écrivain du Maine, poète, historien et romancier. Président d’honneur des Auteurs du Maine et du Loir. www.auteursdumaine.net
Ouvrages publiés : - Les Fables d’outre-terroir, Tome II, 2015 - La croisade des Gueux (Roman historique aux ed. Amalthée) 2014 - Philosophie mythologique (La « mémoire » de l’antiquité) 2014 - Les Fables de mon terroir. Tome I (Le bestiaire du Maine) 2014 - Poésies champêtres (un hymne à la nature en auto édition) 2013 - Le Prêtre du Soleil (Roman historique aux éd. Amalthée) 2013 - Vent de plume (Poésies libres et haïkus) 2013 - Prières et diableries en Maine (Poésies humoristiques) 2012 - Le Corsaire de la reine (Roman historique aux éd. Amalthée) 2012 - Les enfants de Gaïa (Essai philosophique aux éd. Amalthée) 2012 - Les légendes de l’Histoire de France. Tome III (Éd. Amalthée) 2011 - Le Chouan du veld (Roman historique aux éditions Amalthée) 2010 - La cavale nautique (Roman sociologique, aux éditions Amalthée). 2009 - Les histoires du Maine (aux éd. Amalthée). 2009 - Les histoires de Bretagne (idem). 2009 - Le Huron blanc (Roman historique, aux éditions Cheminements). 2007 -Nouvelles du large (Éditions Amalthée). 2007 - Poésies et légendes d’Armorique (Éditions Normant Amalthée). 2005 - Les Bretons racontent l’Histoire (Éd. Normant Amalthée). 2005 - Les légendes du Maine. Tome II (Éd. du Petit Pavé). 2004 - Les légendes de l’Histoire de France. Tome II (Éd. Bénévent) 2004 - Les légendes de l’Histoire de France. Tome I (Éd. Bénévent) 2003
- L’Ordre du Saint Graal (Éd. du Petit Pavé). 2003 - Les légendes du Maine (Éd. de Neustrie) 2000 - La guerre d’Algérie (autoédition) 1988 - Les « Frances » d’outre-mer (Éd. La Pensée Universelle). 1987 - La plume dans le casque (idem). 1987
En attente d’éditeurs : - Les Fables, Tomes III et IV. - L’amour en ballades (poésies amoureuses). - Gitans, Gadjo et les Autres (recueil d’histoires pluriethniques). - Mythes et légendes (les Origines de notre humanité culturelle).
« Il n’y a de grand parmi les hommes que le poète, le prêtre et le soldat. » Charles Baudelaire.
À ceux qui font la guerre et se battent pour que ceux qui ne la font pas ne deviennent pas des esclaves. Toutes les guerres sont dégradantes et cruelles ; l es soldats les font sur ordre, et à fond pour ne pas les perdre. Toutes les guerres se font dans l’horreur et les Grandes Consciences qui s’indignent de la manière de les fa ire seraient plus avisées de soigner la paix pour ne jamais déclarer la guerre !
Dédicace À Clo, J’ai parcouru le monde, un fusil à la main, Pour faire connaître les lois de notre République Qui rêvait de construire un « paradis » sur Terre À l’ombre de son drapeau et des mots de ses Maîtres . Inconscient, j’ai cueilli quelques gloires, mais au ssi Quelques bosses et blessures, avec leçons d’Histoire. Tout cela fait maintenant un tas de souvenirs ! Puis, j’ai posé mon sac sur le seuil de ta porte, Et tu m’as accueillie pour partager la vie. J’ai empoigné la plume en délaissant le sabre Pour écrire ce passé trop plein de ses folies Qui prétendaient vouloir imposer le bonheur. Je voudrais éclairer l’esprit de nos enfants Dont l’avenir paraît encore un peu trop sombre, En contant notre Histoire compromise par des hommes , Des marchands d’illusions promettant aux naïfs Des « lendemains qui chantent » pour oublier la gue rre Qui ferait d’eux les « Rois » de leur système de mo rts. Je te confie le soin d’éclairer mes récits En les enjolivant de ton pinceau d’artiste. Prends soin de mes pensées, elles ne veulent qu’ens eigner !