//img.uscri.be/pth/719b8ec0291523817e32528dc8d22b1006ade75a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

À la crête des vagues

De
312 pages
Karim est un jeune homme des quartiers nord de Marseille. Pour payer le loyer de l’appartement où il vit avec sa mère, il se livre à des petits trafics. Un jour, il rencontre Laurélie, jeune étudiante qui s’éprend de ce garçon ombrageux et révolté. Elle est la fille d’un juge progressiste, Charles Mazargue. Avec la famille Mazargue, Karim fait la connaissance de gens qui veulent l’aider à s’élever dans l’échelle sociale car ils voient en lui ce qu’il y a de meilleur dans "l’assimilation à la française". Mais Karim se méfie de la main tendue. Il souffre secrètement de cette générosité qu’il prend pour de la condescendance, voire pour du mépris. Il ne veut pas se laisser domestiquer par leur gentillesse. Alors, à la question qu’on lui pose pour savoir ce qu’il fait dans la vie, il répond par un mensonge qui va l’entraîner dans une spirale de tromperies. Le jeune homme conçoit un sombre projet… L’amour de Laurélie pourra-t-il aider Karim à se dépêtrer de ses faux-semblants ?
Voir plus Voir moins
Lancelot Hamelin
À L A C R Ê T E D E S VAG U E S Roman
D U M Ê M E AU T E U R
Roman E COUVRE-FEU D’OCTOBRE,coll. L’Arpenteur, 2012
Théâtre ATA VIA - CONTREPOINT,héâtre ouvert, 2007 VRAIMENT UN HOMME À SANGATTE,Quartett, 2011 ICI ICI ICI,Quartett, 2012 UN GRAIN DE FIGUE,Quartett, 2013 RIDING HOOD,Quartett, 2014
L’Arpenteur Coectîon créée pàr Géràrd Bourgàdîer dîrîgée pàr udovîc Escànde
ànceot Hàmeîn
À  A C R Ê T E D E S V A G U E S
r o m a n
L’écriture de ce roman a bénéficié d’une résidence à La Petite Escalère, en octobre 2013.
Maquette de couverture : Michel Duchêne
© Éditions Gallimard, 2016.
Selon NietzscHe, les époques les plusinstructives sont celles où les maîtres et les esclaves coucHent ensemble. Le plaisir est ainsi la manière dont les adversaires, dans le combat social, peuvent faire connaissance les uns des autres très précisément. Jef Wa
Alors…
Je màrcheràî sur eurs vîsàges, songeàît JFK en se ràyànt un chemîn â tràvers à oue, et je pîétîneràî eur áme. à gàre résonnàît de crîs, d’àppes et de chànts. Ce n’étàît pàs un jour comme es àutres, càr es suppor-ters venus de Mànchester se mêàîent àux voyàgeurs. Is àttîràîent ’àttentîon sur eux en exécutànt une dànse trîbàe. es ràîs du soeî couchànt tràversàîent à brume de vàpeur dîfusée pàr des dîsposîtîs, ràràïchîssànt e hà en chàntîer. JFK vouàît uîr cette bouscuàde. D’un geste de à màîn, î dégàgeà es cheveux coés pàr à sueur sur son ront. Frîssonnànt dàns à chàeur des corps qu’î bouscuàît pour pàsser, î contournà e kîosque â journàux. I n’àvàît d’àutre choîx que de se réugîer vers es quàîs. à grànde verrîère ouvràît sur ’extérîeur de à vîe. es montàgnes àpportàîent eur sîence. e cîe àbsor-bàît e brouhàhà. Respîrànt ’àîr de à mer quî venàît jusqu’îcî, et un éger pàrum de poîsson àvàrîé porté pàr e vent, î màr-chàît pàrmî es gens que à mànîestàtîon àvàît repoussés.
11
à peur es àvàît igés dàns un sîence de stàtue. es nuàges s’orgànîsàîent en vue de ce soîr d’oràge. Une voîx ànnonçàît que e TGV de Pàrîs ààît entrer engàre.
*
e petît groupe àttendàît e tràîn. Hàbîés de coueurs vîves, en chemîsette bîen repàssée, pu sur es épàues, espàdrîes décontràctes, îs ne prêtàîent àucune àtten-tîon àu jeune Aràbe quî se trouvà soudàîn àce-â-àce àvec une jeune emme. Un vîsàge de son áge. à peàu bànche et douce, es cheveux îrràdîànt es dernîères ueurs du soeî et de ’enànce. JFK et à ie, es yeux dàns es yeux. es yeux beus éectrîques. I recuà d’un coup. ’àvàît-on jàmàîs regàrdé àînsî ? I à contempàît. Ses seîns tendàîent e tîssu du chemîsîer jàune, ses hànches mouées dàns e pàntàon de toîe beu cîe, ses pîeds àux onges rouges dàns des sàndàes de cuîr, sà bouche… — C’est moî que vous àttendez ? Demàndà-t-î, provocàteur, màîs à voîx mà àssurée. — Est-ce que tu t’àppees comme çà ? Ee bràndît une pàncàrte qu’ee càchàît derrîère son dos, et quî portàît es ettres d’un nom înscrît noîr sur bànc : . Ces îdéogràmmes évoquàîent ’enseîgne d’un de ces restàurànts de sushîs quî coonîsàîent e centre-vîe, chàssànt es snàcks et es kebàbs. Ee perçut e mààîse du jeune homme quî ne trouvàît pus ses mots : — On àttend un réàîsàteur de ims jàponàîs, ce
12