Anthologie de la littérature contemporaine kazakhe
764 pages
Français

Anthologie de la littérature contemporaine kazakhe

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

L’Anthologie de la littérature kazakhe contemporaine paraît simultanément dans les six langues officielles de l’ONU : en anglais avec le British Council et Cambridge University Press, en espagnol avec l’Instituto Cervantes, en russe avec l’Université nationale de Moscou, en chinois, en arabe et enfin en français aux éditions Michel de Maule sous la direction de Thierry de la Croix. Ces deux anthologies de la littérature et de la poésie contemporaines kazakhes font partie d’un programme international initié par la présidence de la République du Kazahstan pour promouvoir l’image de ce pays dans le monde, et cela à travers sa culture. C’est un fait rarissime qu’un pays aujourd’hui cherche une reconnaissance internationale par la culture. Et c’est aussi pour cela que nous sommes heureux d’être le relais francophone de cette démarche. 64 auteurs contemporains, 31 romanciers, 31 poètes, femmes et hommes ayant souvent une œuvre importante pour beaucoup d’entre-eux, fiers d’être sortis de l’emprise coloniale russe, gardant malgré tout de ce carcan des manies d’écriture et des postures encore quelque peu soviétiques, mais ayant aussi un rare sens poétique, un profond amour de la nature, et cela bien loin de l’écologisme mondain ; un goût prononcé pour la tradition des grands espaces mythiques, ceux de leurs ancêtres et de leur apprentissage existentiel et mystique. S’il y a une présence indéniable du religieux, elle se double d’une relation avec une certaine forme d’animisme. Grâce à ces deux ouvrages, nous rencontrons 62 écrivains, 62 univers qui vont de l’intime à l’universel et nous prenons conscience, une fois encore, de notre égocentrisme qui nous a fait oublier une grande partie du monde. Certes on peut vivre entre soi, mais on s’aperçoit très rapidement que l’on vit moins bien.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 octobre 2019
Nombre de lectures 9
EAN13 9782876237032
Langue Français
Poids de l'ouvrage 43 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

28-10-19 - Bat Antho Littérature int.qxp_Copie de Mise en page 129/10/2019 17:02 Page1
ANTHOLOGIE DE LA LITTÉRATURE KAZAKHE
CONTEMPORAINE
28-10-19 - Bat Antho Littérature int.qxp_Copie de Mise en page 129/10/2019 17:02 Page2
28-10-19 - Bat Antho Littérature int.qxp_Copie de Mise en page 129/10/2019 17:02 Page3
Le projet Culture contemporaine kazakhstanaise dans un monde globalisé est réalisé à l’initiative du Premier Président de la République du Kazakhstan N. A. Nazarbaïev dans le cadre du programme national Rýhanı Jangyrý.
28-10-19 - Bat Antho Littérature int.qxp_Copie de Mise en page 129/10/2019 17:02 Page4
Les textes et nouvelles des Anthologies de la littérature et de la poésie kazakhes contemporaines ont été traduits et édités sur commande du Ministère de la Culture et des Sports de la République du Kazakhstan.
28-10-19 - Bat Antho Littérature int.qxp_Copie de Mise en page 129/10/2019 17:02 Page5
ANTHOLOGIE
DE LA LITTÉRATURE
KAZAKHE
CONTEMPORAINE
MICHEL DEMAULE
28-10-19 - Bat Antho Littérature int.qxp_Copie de Mise en page 129/10/2019 17:02 Page6
Les éditeurs expriment leurs remerciements au Chef de la Commission nationale pour la Réalisation du programme de modernisation de la Conscience socialeRýhanı Jangyrý, Monsieur Marat M. Tajine, et à Madame la Secrétaire de cette Commission, Aïda G. Balaïeva.
COMITÉ ÉDITORIALBUREAU NATIONAL DETRADUCTION(KAZAKHSTAN)
DIRECTEUR EXÉCUTIF: Rauan Kenzhekhanouly JURIDIQUE: Timour Mouktarov, Anar Moldabekova COMITÉ DE TRADUCTIONS: Khaliolla Baïmen, Mourat Ergaliev, Zemfira Erjan, Oumit Tajken, Roman Tokberguénov COORDINATION: Assel Nogaibayeva, Alikhan Touïebaï
28-10-19 - Bat Antho Littérature int.qxp_Copie de Mise en page 129/10/2019 17:02 Page7
COMITÉ ÉDITORIALMICHEL DEMAULE(FRANCE)
ÉDITEUR: Thierry de la Croix RELECTURE,RÉVISION,ADAPTATION FRANÇAISE: Christine de Clinchamps, Christian Dumay-Lwoski, Patrick Imhaus, Thierry de la Croix, Ronan de la Croix, Werner Lambersy, Chantal Liégeois, Philippe Rigaud, Dina Topeza, Dominique Vergnon. COORDINATRICE ÉDITORIALE: Olga Rigaud DIRECTION ARTISTIQUE: Thierry de la Croix (assisté d’Artus et de Jacques) MISE EN PAGE: LES3TSTUDIO COUVERTURE: Maylis Point NUMÉRIQUE: Thibault de la Croix JURIDIQUE: Typhaine Brunello de la Croix, Dina Topeza RELATIONS PUBLIQUES ETPRESSE: Carla Arigoni, Patricia Hostein.
28-10-19 - Bat Antho Littérature int.qxp_Copie de Mise en page 129/10/2019 17:02 Page8
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Tout ou partie de ce livre ne peut être reproduit sous quelque forme que ce soit et par quelque moyen que ce soit, y compris la diffusion numérique par des sites internet et sur les réseaux sociaux, sans une autorisation écrite des propriétaires des droits d’auteurs.
© Bureau national de traduction:Ұлттық аударма бюросы, 2019. 100kitap.kz © ÉDITIONSMICHEL DEMAULE, 2019. micheldemaule.com
28-10-19 - Bat Antho Littérature int.qxp_Copie de Mise en page 129/10/2019 17:02 Page9
SOMMAIRE Préface de Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’Académie française Avant-propos du Premier Président Noursoultan Nazarbaïev Cherkhan MourtazaL’Amulette Akim TaraziExpiation Kalikhan IskakC’était la fin de l’automne Saïn MouratbekovL’odeur amère de l’absinthe Kabdesh JoumadilovLe musicien de rue Askar SouleyménovLe vieil homme Abich KekilbaioulyL'herbe de la tortue Sabit DosanovSur le bas-côté Moukhtar MagaouineLa mort du lévrier Beksultan NurjekeevLa mort de l’âme Sofy SmatayevUne chanson Tolen AbdikLa guerre ardente de la raison Kajygali MukhambetkaliulyVieux amis Doulat IsabekovAu seuil de la majorité Oralkhan BokeyKerbougou Markhabat BaïgoutLes Kazakhs de Hambourg Smagoul EloubaïUn cadeau pour son petit-fils Didakhmet AchimkhanoulyLe samovar de la grand-mère Joumabaï ChachtaïoulyRêve ou réalité Alibek AskarovMona Lisa Talasbek AssemkulovLe vieil interprète de kyouïs Rakhymjan OtarbaevDe célestes papillons blancs Toursynjan ChapaïLe palais des miroirs Nourgali OrazLe nid des grues blanches Jousoupbek KorgasbekL'art Rosa MoukanovaDes traits d’enfant figés pour l’éternité Aïgoul KemelbayevaKokenaï et Qalqaman Didar AmantaïUne lumière douce comme une caresse Daouren KouatLe pygmalion de Tushibulak Yuriy SerebryanskyÀ cheval sur une tortue Glossaire
11 15 16 36 109 146 180 195 221 253 270 320 340 353 412 460 512 527 545 565 589 615 623 645 659 670 678 688 702 724 732 749 755
28-10-19 - Bat Antho Littérature int.qxp_Copie de Mise en page 129/10/2019 17:02 Page10
28-10-19 - Bat Antho Littérature int.qxp_Copie de Mise en page 129/10/2019 17:02 Page11
P
RÉFACE
L’ÉPOPÉE KAZAKHE:UNE GRANDE CIVILISATION
11
Le pays kazakh, la steppe qui portait ce nom fut longtempsterra incognita pour l’Europe. Quelques explorateurs égarés dans ces confins en avaient rap-porté des images étonnantes : espaces infinis, inhabités, parcourus par des nomades appelés Kazakhs. On ne savait rien de ces magnifiques cavaliers, sinon qu’ils étaient les maîtres de la steppe, où un khanat avait détenu l’au-e torité durant quelques siècles. Mais à partir du XVIII siècle, ce monde de liberté fut soumis à de grandes épreuves. D’abord le tsar russe, dont l’Empire s’était étendu à la Sibérie, décide de le pousser vers le Sud, vers la steppe. Il construisit des forts et installa des paysans, tout juste émancipés du servage et assoiffés de terres, sur les espaces où les Kazakhs se déplaçaient. Ceux-ci durent s’en accommoder. Mais en 1916, quand la guerre commencée deux ans plus tôt a épuisé les troupes russes, le tsar décida d’appeler les Kazakhs sous les drapeaux, ce dont ils étaient jusqu’alors dispensés. Et ce fut la grande révolte kazakhe-kirghize contre le conquérant russe. Révolte qui montra la faiblesse de l’Empire russe, son rejet par les peuples conquis et le premier signal de la Révolution à venir. Les Kazakhs n’étaient pas encore au bout de leurs peines. L’État soviétique, successeur de l’Empire, se voulait fondateur d’une so-ciété ouvrière et du monde industriel. Les nomades n’y avaient pas de place. Ils furent arrachés à leur vie traditionnelle, sédentarisés avec une violence extrême. La famine suivit, et une partie du peuple kazakh disparut dans cette épreuve. Encore quelques années et Staline leur porte un nouveau coup, les