Ballade pour Georg Henig

Ballade pour Georg Henig

-

Livres
208 pages

Description

Cette Ballade raconte une magnifique histoire d’amitié entre un vieux luthier tchèque, Georg Henig, et un enfant de Bulgarie, Victor. Au-delà des sentiments et de la transmission du savoir, c’est l’amour de l’Art qui est ici chanté, et nous ne sommes pas près d’oublier la chanson du bois dont sont faits buffet et violons...À sa lecture, Tzvetan Todorov écrivit : « Cette Ballade est une petite merveille, un hymne à la musique en guise d’air de la liberté. C’est aussi un acte de combat, un livre politique dans le meilleur sens du mot. (...) Paskov sait brosser en quelques lignes des vignettes dignes de Woody Allen, extrêmement drôles et profondément mélancoliques. »Un enchantement.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 décembre 2015
Nombre de visites sur la page 4
EAN13 9782815911016
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
R O M A N
VICTOR PASKOV Ballade pour Georg Henig
l’aube
Baade pour Georg Henîg
à côéctôRegards croisés ést Èé à Màô Héébét
© Jûs Aûtô, SôIà 1987, ôû é téXté ôà
© Étôs é ’Aûbé 1989, ôû à tàûctô àçàsé 2014, ôû à Èsété Ètô (tàûctô ÈvsÈé) www.étôséàûbé.côm
ïSBN 978-2-8159-1100-9
Vctô Pàskôv
Ballade pour Georg Henig
ômà tàût û bûàé à Màé Vàt
éditions de l’aube
Du même auteur, chez le même éditeur :
Allemagne, conte cruel,1992
RÈcémmét, àôs qûé jé ôûàs às é véûX àés é àmé, jé tômbà sû éûX éttés Èctés àû càyô-écé sû és éûés é càhé à Géô Hé, é sô Èctûé môssbé. E hàût â ôté, ô éût é ’àÈé às qûé ’éôt ôù éés ôt ÈtÈ ÈÈés : 1960, hôscé é véàs é Hàéé. ’àmstàtô é ’hôscé àvàt jôt û àvs â à éèé àé é à sécôé étté, étéû â ’àé ’û tômbôé ôûÈ. O ôûs ômàt qû’â cétté àté, Géô Hé Ètàt môt é… (sûvàt àôs ’àéà-tô àté û môt « vééssé ») ét qû’ séàt étéÈ é éémà, às é cmétèé û vàé. CôômÈmét â sés éèés vôôtÈs, ô àvàt ÈôsÈ às sô cécûé é vôô àvéc éqûé  Ètàt àvÈ ét qû côsttûàt sô séû bé. Pà û Ètàé côcôûs é ccôstàcés, é jôû ôù Géô Hé môûàt, mô, jé êtàs més ôûzé às. Jé mé sûs éfôcÈ é mé sôûvé é cétté jôûÈé. Màs â ôù jé chéchàs é sôûvé – Ètàt-cé às mô cœû ? às mô ámé ? –  ’y àvàt qû’û tôû ô. Cé évàt êté ûé ôûcé màtÈé ésôéÈé àû Èbût é ’àûtômé… sÛémét sÈé – màs é qûéés côûéûs ?
7
EXsté-t- écôé é téés côûéûs ? Aû mômét ôù j’Ècs cés és, tômbé ûé Ié bûé. C’ést û sô ’àûtômé. és bátméts, é àcé, ôt à côûéû û às às à bûmé s sàé. Dé téms é téms, é bàs, û bûs s’àêté àvéc sés ôtés qû s’ôûvét ét sé émét. Dàs à chàmbé, és ômbés sé ôIét, màs jé é vôs às céé é Géô Hé. Jàmàs jé ’à éssét à sôtûé àûss tésÈmét.
… Cé évàt êté à ûé ôûcé màtÈé ésôéÈé, àû Èbût é ’àûtômé. Dàs à ècé û bàs, mà mèé Èààt é éàs. Nôûs ôûôs ûé ècé àvéc cûsé às à tès véé màsô é à ûé ïskà. Màtéàt,  y à û àûté bátmét â sà àcé. Jé é véûX mêmé às sàvô éqûé. Aès é étt Èjéûé mô èé ést sôt àvéc éûX àés â ôvsôs. ï à àt û Ètôû à é bstôt qû sé tét â ’àé é à ûé Ràkôvsk ét é à ûé ïskà ét  à àchétÈ é à bèé éût-êté, û v ét é ’éàû-é-vé. Qûé s’ést- àssÈ ’àûté, cé jôû-â ? à àmé sé Èààt â êté ’àvésàé. Nô ! Tôût é qûàté sé Èààt â é êté. Nôs àéts sàvàét mévééûsémét àé à êté, jàs. Jé tôûàs é ô, ’û à sûisàt, àvéc més jàmbés màés, més hôbés éttés ûéttés ôés ét ’ôûé qû mé cààctÈsàt â cétté Èôqûé : j’Ètàs é ô Vctô. (D’àès Géô Hé.)
8
Pôûqûô ôûé às é véûX àés ? ïs é écèét àûcû sécét. S écôé j’àvàs â Ècôûv és àmôés àmàés, û tté é ôbéssé ôû, àû môs, és àcés é mà àmé, éûés às ’ômbé és téms ;  vàûàt à éé é ûété àm és qûttàcés, és àctûés ét és càtés, és ôbàtôs sàs vàéû ét és àctés jûqûés… Màs ô. Mà mèé ést ssûé ’ûé àmé é chés ô-Ètàés téés ôt és bés ôt ÈtÈ àtôàsÈs 1 àès é Néû Sétémbé . ï ést và qûé, àm sés àcêtés, ô cômté û cétà Pôstôkô, ésôàé é Èéàé qû àûàt àccôm àû Èbût ûxîxsècé û éXôt é àssômmàt, jé côs, û àà. Màs ôûs ’é àvôs às é tÈmôàé Èct. Qûàt â à àmé é mô èé, cé sôt és Vààqûés (cé é sôt às és Dàcés !) ét ô ôé cômètémét ’ôù s véét. (Et ôù s vôt.) S bé qû’é mé ôàt é tté é « ô », Géô Hé é sé ôàt às sû és côsÈàtôs hstôqûés. Jé s é cé mômét sés éûX éèés éttés ét jé vôs qû’ s’àéssé â mô é à mêmé màèé : « ô Vctô. » Géô Yôss Hé.
1. Néû Sétémbé (1944) : àté môtàté às ’hstôé é à Bûàé. C’ést é jôû ôù és ôcés é àûché éét é ôûvô à û côû ’Étàt â à àvéû é ’étÈé é ’AmÈé ôûé às é àys, ÈtéXté â ’stàûàtô, â àt é 1947, û Èmé tôtàtàé qû ûà jûsqû’é 1989. (Toutes les notes sont de la Traductrice.)
9
Jé mé àéé sô côs càssÈ é àé àû à à mààé é Béchtéév, sà têté qûé à mààé é Pàksô àsàt témbé, sés màs àûX ôts ôs ét tôûs, côûvéts é tàchés bûés ét sémbàbés â éûX ôctôôés, cés màs ’ôù sôt sôts tàt é vôôs cômààbés. Hé… Cé jôû-â,  y à vt-qûàté às, tû sàs às û côfé (é  ? ’Èàbé ? Cômmét és ésss û bôs Ètàét-s sôsÈs ? Qûé Ètàt é tàûX ’hûmtÈ ?) – tû sàs às û smé côfé àt ’û bôs ôssé, Èôûvû é mûscàtÈ, ét tû Ètàs môt. Môt.
J’ésèé qû’àvàt é té àé éscéé às à tômbé, ô à chàtÈ ôû tô â ’Èsé, ûsqûé tû Ètàs chÈté. À tà àûché sàt, môt cômmé tô, é vôô éstÈ â Déû :  côûôàt tà vé ôûé é qûàté-vt-X às. Cét stûmét ÈmésûÈ, sôô-tôÈ, ôû éqûé tés Èméts Èèvés, cûéûX é é vô, ôt àt é sèé é ômbéûX jôûs ûàt é tà msÈàbé càvé, ûé Vôôv. Et ôsqû’s é vét éI, s Èmét û càqûémét é à àûé, càèét ét Èchàèét û c ’œ. Tés éèés mûtés ôt sÛémét ÈtÈ àmèés, mô àûvé véûX. Dàs tà ÈsésÈàcé, tô, é éé mémbé vvàt é à àmé Hé, tû às sÛémét ésÈ qûé à môt t’éfàcéàt â tôût jàmàs û sôûvé ’àûtû. Et tû àvàs àsô.
10