//img.uscri.be/pth/ca96fcb78587f80d64ff9741442b7b64ace6dfc1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Bleu-coeur

De
125 pages
Le genre humain. Qu'est-ce donc ? nos émotions, nos sentiments, nos ressentiments... L'auteur a saisi des instants émouvants ou troublants de nos vies de tous les jours. Elle transcrit des aspects parfois rudes du temps sous des histoires fortes et douces à la fois. l'amour, la mort, sont étroitement liés. beaucoup de douceur dans ce monde de brutes... un voyage vers le cœur humain entouré de délicatesse, et de beaucoup d'amour. La Vie a de multiples facettes. Nos sentiments en son les arrêtes,alors laissez-vous emporter !
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2
Titre
Bleu-coeur
3
Titre Sylvie Palados
Bleu-coeur
Nouvelles
5 Éditions Le Manuscrit
© É ditions Le Manuscrit 2008 www.manuscrit.com ISBN : 9782304014501 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304014501 (livre imprimé) ISBN : 9782304014518 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304014518 (livre numérique)
6
.
.
8
Couleur nuit
COULEUR NUIT
Cela s’est passé il y a fort longtemps. En des temps si reculés que personne ne se souvient ni de l’époque, ni de l’âge des personnages. En fait, cette histoire ne commence pas par, ‘il était une fois’, mais par : Le matin se levait. Une brume matinale était installée et tardait à s’estomper. Les prés étaient chargés de gouttelettes, et bien qu’aucune pluie ne fût tombée depuis plusieurs semaines, la rosée ravivait les couleurs de la nature. La forêt dense, laissait s’échapper des senteurs de plantes si délicieuses, que les enfants aimaient se frotter aux broussailles qui en interdisaient l’entrée, rien que pour les humer. Le plus dégourdi de tous, était un petit garçon d’une dizaine d’années. Ses cheveux aussi noirs que de l’ébène lui donnaient un air si sévère, qu’aucun de ses camarades ne lui disputait la place de meneur. Ce jour-là, il décida d’entrer dans la forêt. Tous se récrièrent. De si lourds secrets l’entouraient que pour rien au monde, un seul
9
Bleu-coeur
voulut y mettre le pied. Alors, peut-être pour ne pas perdre la face, il y entra. Une ribambelle d’enfants tous hurlants plus les uns que les autres, se déversa dans le village. Qu’elle ne fut la surprise des parents en entendant leur récit. Ils décidèrent alors, armés de tout ce qu’ils pouvaient prendre, de le récupérer. Une chasse étrange se fit. Se suivant, respirant à peine et sans un bruit, ils se mirent à suivre la trace du garçon. Mais la forêt épaisse, n’aima pas être dérangée. Les taillis, les arbres, les souches se firent de plus en plus menaçants. Le feuillage, tellement épais ne laissait presque plus passer la lumière. Alors, commençant à désespérer, les parents se mirent à crier le nom de l’enfant. Rien ne leur répondit. Las de crier, et voyant le jour avancer, ils rebroussèrent chemin la tête basse. De ce jour, une sentinelle garda l’entrée de la forêt. Les jours passèrent. La vie reprenait dans le village. Tous les enfants avaient été mis en garde de ne point jouer autour de la forêt. La disparition de leur camarade les avait tellement effrayés qu’aucun ne voulu tenter d’exploit. Un matin, la sentinelle courut au village avec une mine défaite. Devant tous il raconta ce qu’il venait de voir.
10