Butor

Butor

-

Livres
200 pages

Description

À travers les péripéties de son personnage haut en couleurs, l'auteur livre un portrait sans concession de notre société contemporaine.

Butor a froid aux pieds. Il quitte alors La Colline qui l’a vu naître pour un monde dont il ne sait rien. Dans La Vallée, il se découvre une ambition : devenir un membre de l'espèce humaine aussi moyen que possible.
Logement, compte bancaire, études, télé-réalité, amours, parcours professionnel (employé à ne rien faire, trader, footballeur, écrivain, artiste peintre, etc.) : sa quête de normalité est semée d’embûches. N'est pas normal qui veut !
Grotesque et ingénu, Butor va d’échec en échec, mais jamais ne renonce, interrogeant sur sa route notre société et ses maux.

Un héros à la Forrest Gump pour un conte déjanté et salutaire !

EXTRAIT

Butor descendit de La Colline car il avait froid aux pieds. Certains ont prétendu qu’il avait faim. À tort. Retiens, lecteur, que Butor descendit de La Colline car il avait froid aux pieds. Pour le reste, il portait une peau d’ours déperlante lui assurant une bonne inertie thermique. Et un gourdin qui ne lui faisait ni chaud ni froid. Mais s’agissant des pieds, rien à faire, il se les gelait. Il faut dire que c’était l’hiver, qu’il allait sans souliers dans la neige et qu’il chaussait du 80.
Car il était singulier, Butor : corps massif surmonté d’une tête sans cou, les épaules prolongeant les joues, on l’aurait cru fait en pâte à modeler par un enfant de trois ans. Une couronne de cheveux posée sur un front bas masquait sa figure, comme une jupe d’herbes les cuisses d’une vahiné. Derrière ce rideau s’ouvraient sur le monde un œil bovin et une bouche singeant l’hébétude. Entre les deux, une tomate tavelée oubliée dans un bac à légumes : son nez. Et supportant tout ça, des pieds chaussant du comme on a dit. Pieds froids, donc.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Né en 1978, Vincent de Longueville a grandi dans le Lot, puis en région parisienne, où il s'est fixé. Après un parcours dans le journalisme, il se voue à l'écriture depuis 2010. Il est l'auteur de deux recueils de poésies au carrefour de la fable et de la chanson française : Petits Récits Fabuleux (Librairie Galerie Racine, 2010) et Le Retour du Loup (Librairie Galerie Racine, 2015). Butor est son premier roman. Vincent de Longueville est marié et père de quatre enfants.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 novembre 2017
Nombre de visites sur la page 5
EAN13 9782367231969
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
À travers les péripéties de son personnage haut en couleurs, l'auteur livre un portrait sans concession de notre société contemporaine.

Butor a froid aux pieds. Il quitte alors La Colline qui l’a vu naître pour un monde dont il ne sait rien. Dans La Vallée, il se découvre une ambition : devenir un membre de l'espèce humaine aussi moyen que possible.
Logement, compte bancaire, études, télé-réalité, amours, parcours professionnel (employé à ne rien faire, trader, footballeur, écrivain, artiste peintre, etc.) : sa quête de normalité est semée d’embûches. N'est pas normal qui veut !
Grotesque et ingénu, Butor va d’échec en échec, mais jamais ne renonce, interrogeant sur sa route notre société et ses maux.

Un héros à la Forrest Gump pour un conte déjanté et salutaire !

EXTRAIT

Butor descendit de La Colline car il avait froid aux pieds. Certains ont prétendu qu’il avait faim. À tort. Retiens, lecteur, que Butor descendit de La Colline car il avait froid aux pieds. Pour le reste, il portait une peau d’ours déperlante lui assurant une bonne inertie thermique. Et un gourdin qui ne lui faisait ni chaud ni froid. Mais s’agissant des pieds, rien à faire, il se les gelait. Il faut dire que c’était l’hiver, qu’il allait sans souliers dans la neige et qu’il chaussait du 80.
Car il était singulier, Butor : corps massif surmonté d’une tête sans cou, les épaules prolongeant les joues, on l’aurait cru fait en pâte à modeler par un enfant de trois ans. Une couronne de cheveux posée sur un front bas masquait sa figure, comme une jupe d’herbes les cuisses d’une vahiné. Derrière ce rideau s’ouvraient sur le monde un œil bovin et une bouche singeant l’hébétude. Entre les deux, une tomate tavelée oubliée dans un bac à légumes : son nez. Et supportant tout ça, des pieds chaussant du comme on a dit. Pieds froids, donc.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Né en 1978, Vincent de Longueville
a grandi dans le Lot, puis en région parisienne, où il s'est fixé. Après un parcours dans le journalisme, il se voue à l'écriture depuis 2010. Il est l'auteur de deux recueils de poésies au carrefour de la fable et de la chanson française : Petits Récits Fabuleux (Librairie Galerie Racine, 2010) et Le Retour du Loup (Librairie Galerie Racine, 2015). Butor est son premier roman. Vincent de Longueville est marié et père de quatre enfants.