Contes de la famille

Contes de la famille

-

Livres
101 pages

Description

BnF collection ebooks - "Il cheminait donc à cheval, son lourd portemanteau solidement attaché derrière la selle. Vers l'heure du dîner, il fit halte dans une ville, et lorsqu'il voulut se remettre en route, le valet d'écurie, qui lui amena son cheval, lui dit : — Monsieur ne sait pas sans doute qu'il manque un clou au fer gauche de derrière son cheval."

BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 août 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782346137831
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Aimez, suivez, partagez
Couverture : copyright BnF-Partenariats 2018
Retrouvez dans la même collection...
Le Roi des montagnes, Edmond About Contes, Hans Christian Andersen Contes de fées, Madame d'Aulnoy La Peau de chagrin, Honoré de Balzac Tony sans soin, Honoré de Balzac Les Aventures d'Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll Lettres de mon moulin, Alphonse Daudet Aventures de Robinson Crusoé, Daniel Defoe Les Pourquoi de mademoiselle Suzanne, Émile Desbeaux David Copperfield, Charles Dickens Le Comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas Trois contes, Gustave Flaubert Le Capitaine Fracasse, Théophile Gautier Zoé la vaniteuse, Pierre-Jules Hetzel Le Casse-Noisette, Ernst Hoffman Monseigneur l'Élephant, Rudyard Kipling Jacquou le croquant, Eugène Le Roy Croc-Blanc, Jack London Sans famille, Hector Malot Le Horla, Guy de Maupassant Histoire du chien de Brisquet, Charles Nodier La Guerre des boutons, Louis Pergaud Les Contes, Charles Perrault Histoires extraordinaires, Edgar Allan Poe Aglaé, Benjamin Rabier Poil de Carotte, Jules Renard La Petite Fadette, George Sand Ivanhoé, Walter Scott Un bon petit diable, la comtesse de Ségur Heidi, Johanna Spyri Les Aventures de Tom Pouce, P.-J. Stahl L'Île au trésor, Robert Louis Stevenson La Case de l'oncle Tom, Harriet Beecher Stowe Les voyages de Gulliver, Jonathan Swift Science amusante, Tom Tit Les Aventures de Tom Sawyer, Mark Twain Le Tour du monde en quatre-vingts jours, Jules Verne ...et de nombreux autres ouvrages chez votre marcha nd d'ebooks préféré.
À propos deBnF collection ebooks
BnF collection ebooksliothèqueéditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bib  est nationale de France. Fruit d’une sélection fine réalisée au sein des pre stigieux fonds de la BnF par un comité éditorial composé de ses plus grands experts et d’éditeurs,BnF collection ebookssiques essentiels dans leur a pour vocation de faire découvrir des textes clas édition la plus remarquable, des perles méconnues d e la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Morceaux choisis de la littérature, y compris roman s policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portrait s et mémoires ou sélections pour la jeunesse, tous les genres y sont représentés. Éditée dans la meilleure qualité possible eu égard au caractère patrimonial de ces fonds, conservés depuis de nombreuses années par la BnF, les ebooks de BnF collection sont proposés dans le format ePub, un fo rmat ouvert standardisé, pour rendre les livres accessibles au plus grand nombre sur tou s les supports de lecture.
Le Loup et l’Homme
Le renard fit un jour au loup des récits merveilleu x de la force de l’homme ; il n’est pas un seul des animaux, dit-il, qui puisse lui rés ister, et tous ont besoin de recourir à la ruse pour échapper à ses coups. Le loup répondit au renard d’un air fanfaron : Je vaudrais bien qu’un heureux hasard me fit rencon trer un homme ; tous tes beaux discours ne m’empêcheraient pas de l’aborder en fac e.
Si tel est ton désir, répliqua le renard, il me sera facile de te fournir l’occasion que tu parais poursuivre. Viens me trouver demain de bon m atin, et je te montrerai celui que tu cherches.
Le loup se trouva à l’heure convenue au rendez-vous , et maître renard le conduisit par des détours à lui familiers, jusqu’au chemin qu ’un chasseur avait coutume de prendre tous les jours. Le premier individu qui se présenta fut un vieux soldat, congédié depuis longtemps.
Est-ce là un homme ? demanda le loup.
Non, répondit le renard, c’en était un autrefois. Après le soldat, un petit garçon qui se rendait à l’école apparut sur le chemin. Le loup demanda de nouveau :
Est-ce là un homme ?
Non, mais ç’en sera un plus tard.
Enfin arriva le chasseur, son fusil à deux coups su r le dos et son couteau de chasse au côté.
Maître renard s’adressant au loup : me ; voici le moment de l’aborderCette fois, celui que tu vois venir est bien un hom en face ; quant à moi, tu ne trouveras pas mauvais que j’aille me reposer un peu dans ma tanière. Ainsi qu’il l’avait dit, le loup marcha droit à la rencontre du chasseur ; à sa vue, celui-ci se dit en lui-même :
lles !Quel dommage que je n’aie pas chargé mon fusil à ba
Il mit en joue, et envoya tout son petit plomb dans le visage de messire loup, qui fit une grimace affreuse, et continua cependant d’avanc er sans se laisser intimider. Le chasseur lui adressa une seconde décharge. Le loup supporta sa douleur en silence et s’élança d’un bond sur le chasseur ; mais celui-ci tira du fourreau sa lame acérée, et lui en porta dans les flancs de si rudes coups que le p auvre animal, renonçant à sa vengeance, prit la fuite et retourna tout sanglant vers le renard. Eh bien, lui cria le rusé compère, du plus loin qu’ il l’aperçut, comment t’es-tu tiré de ta rencontre avec l’homme ? Ne me le demande pas, répondit le loup tout confus, je ne me serais jamais fait une telle idée de la force de l’homme ; il commença par prendre un bâton qu’il portait sur le dos, souffla par un bout et m’envoya au visage une certaine poussière qui m’a chatouillé de la manière la plus désagréable du mon de ; puis il souffla une seconde fois dans son bâton, et je crus recevoir dans le nez une pluie de grêlons et d’éclairs ; enfin, lorsque je fus parvenu tout près de lui, il tira de son corps une blanche côte, et m’en
asséna des coups si violents, que peu s’en est fall u que je ne restasse mort sur la place. Cela te prouve, répondit le renard, que l’on ne gag ne pas toujours à faire le fanfaron, et qu’il ne faut jamais promettre plus qu ’on ne peut tenir.
LeViolon merveilleux
Il était une fois un ménétrier qui avait un violon merveilleux. Ce ménétrier se rendit un jour tout seul dans une forêt, laissant errer sa pe nsée çà et là ; et quand il ne sut plus à quoi songer, il se dit :
t ; je veux faire en sorte qu’ilLe temps commence à me sembler long dans cette forê m’arrive...