Déboutonnage

Déboutonnage

-

Livres
272 pages

Description

Isabelle sort d’une histoire où l’amour était programmé et inéluctable, mais à laquelle, contre toute attente, elle a mis un terme. Elle a quitté le garçon qui était son âme-soeur, mais pour lequel elle n’éprouvait aucun désir physique. Elle se sent coupable de l’avoir blessé en échouant à l’aimer.
C’est alors qu’elle rencontre le repoussant, l’abject Martin Zuller. Martin est couvert de boutons depuis toujours. 
C’est son identité et sa souffrance. Il s’est construit un système de défense contre la compassion forcée et le dégoût irrépressible des autres. Isabelle et Martin ont dix-huit ans et entrent en classe préparatoire, au sein d’une élite arrogante, avec des professeurs méprisants. Immédiatement, Isabelle voit en Martin sa rédemption, le moyen de construire, de forcer ce sentiment amoureux que l’évidence lui a refusé. Elle tente de vaincre sa répulsion. Lui se dérobe à elle. Comment une fille si belle pourrait-elle le regarder sans trembler ? L’un et l’autre vont s’aimanter et se repousser. Isabelle sort d’une histoire où l’amour était programmé et inéluctable, mais à laquelle, contre toute attente, elle a mis un terme. Elle a quitté le garçon qui était son âme-soeur, mais pour lequel elle n’éprouvait aucun désir physique. Elle se sent coupable de l’avoir blessé en échouant à l’aimer. C’est alors qu’elle rencontre le repoussant, l’abject Martin Zuller. Martin est couvert de boutons depuis toujours. C’est son identité et sa souffrance. Il s’est construit un système de défense contre la compassion forcée et le dégoût irrépressible des autres. Isabelle et Martin ont dix-huit ans et entrent en classe préparatoire, au sein d’une élite arrogante, avec des professeurs méprisants. Immédiatement, Isabelle voit en Martin sa rédemption, le moyen de construire, de forcer ce sentiment amoureux que l’évidence lui a refusé. Elle tente de vaincre sa répulsion. Lui se dérobe à elle. Comment une fille si belle pourrait-elle le regarder sans trembler ? L’un et l’autre vont s’aimanter et se repousser. Déboutonnage est l’histoire d’un amour qui se cherche et s’apprivoise. C’est un texte sur la laideur, celle qui est indépassable, qui paralyse et fait écran à toute tentative d’apaisement, de réparation. C’est un texte sur la pureté, celle que Martin appelle de ses voeux en se purgeant chaque jour devant sa glace à la recherche d’un visage vierge et immaculé, celle qu’Isabelle tente de retrouver, après l’échec de son premier amour.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 31 mars 2010
Nombre de lectures 45
EAN13 9782234065239
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Isabelle sort d’une histoire où l’amour était programmé et inéluctable, mais à laquelle, contre toute attente, elle a mis un terme. Elle a quitté le garçon qui était son âme-soeur, mais pour lequel elle n’éprouvait aucun désir physique. Elle se sent coupable de l’avoir blessé en échouant à l’aimer.
C’est alors qu’elle rencontre le repoussant, l’abject Martin Zuller. Martin est couvert de boutons depuis toujours. 
C’est son identité et sa souffrance. Il s’est construit un système de défense contre la compassion forcée et le dégoût irrépressible des autres. Isabelle et Martin ont dix-huit ans et entrent en classe préparatoire, au sein d’une élite arrogante, avec des professeurs méprisants. Immédiatement, Isabelle voit en Martin sa rédemption, le moyen de construire, de forcer ce sentiment amoureux que l’évidence lui a refusé. Elle tente de vaincre sa répulsion. Lui se dérobe à elle. Comment une fille si belle pourrait-elle le regarder sans trembler ? L’un et l’autre vont s’aimanter et se repousser. Isabelle sort d’une histoire où l’amour était programmé et inéluctable, mais à laquelle, contre toute attente, elle a mis un terme. Elle a quitté le garçon qui était son âme-soeur, mais pour lequel elle n’éprouvait aucun désir physique. Elle se sent coupable de l’avoir blessé en échouant à l’aimer. C’est alors qu’elle rencontre le repoussant, l’abject Martin Zuller. Martin est couvert de boutons depuis toujours. C’est son identité et sa souffrance. Il s’est construit un système de défense contre la compassion forcée et le dégoût irrépressible des autres. Isabelle et Martin ont dix-huit ans et entrent en classe préparatoire, au sein d’une élite arrogante, avec des professeurs méprisants. Immédiatement, Isabelle voit en Martin sa rédemption, le moyen de construire, de forcer ce sentiment amoureux que l’évidence lui a refusé. Elle tente de vaincre sa répulsion. Lui se dérobe à elle. Comment une fille si belle pourrait-elle le regarder sans trembler ? L’un et l’autre vont s’aimanter et se repousser. Déboutonnage est l’histoire d’un amour qui se cherche et s’apprivoise. C’est un texte sur la laideur, celle qui est indépassable, qui paralyse et fait écran à toute tentative d’apaisement, de réparation. C’est un texte sur la pureté, celle que Martin appelle de ses voeux en se purgeant chaque jour devant sa glace à la recherche d’un visage vierge et immaculé, celle qu’Isabelle tente de retrouver, après l’échec de son premier amour.