//img.uscri.be/pth/04cf7e30633ab785d69a007691cecb9b2111979b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

En pays connu, suivi de Trait pour trait, Journal intermittent, La fleur de l'âge

De
304 pages
" Vous n'avez pas de cheminée
" Il n'a pas de cheminée
" Ils ou Elles auraient bien voulu une cheminée
" La prochaine fois nous exigerons des cheminées...

" Construire le feu, l'allumer, faire prospérer le feu, couvrir le feu: vieille science de sauvage, de paysan et de vagabond. Que ne suis-je celui-ci, celui-là et cet autre!... A leur exemple, j'administre sans faute le feu, avec joie, avec amitié. Et même, je l'exploite. Il n'est pas tellement ingrat, mon feu citadin, que je n'y glisse, confiées à sa cendre, la châtaigne profitable au cerveau de l'écrivain _ et à son embonpoint _, une pomme cachée que son arôme acide dénonce, une poire à grosse peau qui se confit au bord des braises en versant un pleur caramélisé... Qu'un coup de fortune me vienne, et j'y mets des truffes, les plus belles, grenues comme un nez de chien, noires, habillées de papier huilé, enlisées dans la cendre chaude.

" Cendre presque blanche, frimas de feu intime, âme refroidie des brandons, pelure veloutée de l'ardeur, par quoi vous remplacerais-je dans l'âtre? ".
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

" Vous n'avez pas de cheminée
" Il n'a pas de cheminée
" Ils ou Elles auraient bien voulu une cheminée
" La prochaine fois nous exigerons des cheminées...

" Construire le feu, l'allumer, faire prospérer le feu, couvrir le feu: vieille science de sauvage, de paysan et de vagabond. Que ne suis-je celui-ci, celui-là et cet autre!... A leur exemple, j'administre sans faute le feu, avec joie, avec amitié. Et même, je l'exploite. Il n'est pas tellement ingrat, mon feu citadin, que je n'y glisse, confiées à sa cendre, la châtaigne profitable au cerveau de l'écrivain _ et à son embonpoint _, une pomme cachée que son arôme acide dénonce, une poire à grosse peau qui se confit au bord des braises en versant un pleur caramélisé... Qu'un coup de fortune me vienne, et j'y mets des truffes, les plus belles, grenues comme un nez de chien, noires, habillées de papier huilé, enlisées dans la cendre chaude.

" Cendre presque blanche, frimas de feu intime, âme refroidie des brandons, pelure veloutée de l'ardeur, par quoi vous remplacerais-je dans l'âtre? "