Histoire du Nègre blanc

Histoire du Nègre blanc

-

Livres
15 pages

Description

Dans sa première enfance, le narrateur a été bercé par les histoires que lui contait son grand-père.
L’histoire du Nègre blanc arrivera plus tard à ses oreilles, à l’âge où il commence à poser des questions sur le passé.
Cette histoire par ce qu’elle recelait de mystère et de connexion avec un chien nommé Loulou, personnage des récits de son aïeul, sera l’élément déclencheur d’une vie consacrée à l’étude de ses origines, de son identité juive et à leur perpétuel questionnement.

Dans Histoire du Nègre blanc, Marc Petit aborde les thèmes de l’enfance, du lien entre les générations, de la mémoire et de l’oubli, la question de l’identité juive et de l’identité (ou de la non-identité) individuelle.
Il nous livre l’histoire d’une quête personnelle et universelle à la fois, où chacun pourra faire à sa manière le chemin vers ses origines ; un récit conçu comme une énigme à résoudre dans laquelle les questions et les réponses, à force d’itérations, finissent par ne plus savoir de quel côté se ranger.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2017
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9791096379606
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Histoire du Nègre blanc
Marc PETIT
ISBN : 979-10-96379-61-3
© 15K - Novembre 2017
Couverture : Quentin Marcadet
15K propose des textes courts inédits à lire et à écouter sur supports numériques.
www.15k.fr
Avertissement
Cette œuvre numérique, comme toutes celles publiées par 15K, ne comporte pas de dispositif de cryptage limitant son utilisation. Elle n’en demeure pas moins protégée par le droit d ’auteur et est strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diff usion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre est stric tement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suiv ants du Code de la propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de po ursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions ci viles ou pénales.
e ne sais pas quand j’ai entendu parler pour la pre mière fois du Nègre blanc ; MJon grand-père me racontait d’autres histoires, don t les personnages étaient le plus sans doute n’était-ce pas dans ma première enfance, mais plus tard, à l’âge où l’on commence à poser des questions sur le passé. souvent des animaux. Je me souviens de l’un d’entre eux, Loulou, un chien, dont le modèle avait dû être un de ces animaux dressés auxq uels un pauvre saltimbanque faisait faire des tours sous un chapiteau minuscule , à Paris près de la place Denfert-Rochereau. Les autres étaient mes propres ours en p eluche, au nombre de seize, chacun pourvu d’un nom, d’un métier, d’une histoire , dont mon grand-père n’avait retenu qu’un état civil simplifié. Mélangés à d’obscures i ntrigues sorties de son imagination, que je nourrissais moi-même de questions, d’ajouts, de détours, les menus événements du jour entraient grâce à eux dans l’histoire, doublan t d’un tissu d’aventures fantastiques et saugrenues le cours banal de ma vie de petit garçon ; d’ailleurs, je ne faisais guère le départ entre l’une et l’autre, et tout à la joie d’ écouter mon grand-père raconter l’histoire, ne soupçonnais pas qu’un récit pût avoir d’autres p rofondeurs que celles de la fantaisie où il puisait ses inventions. Ce dut être plus tard, sans doute vers l’époque où il cessa de raconter (ou bien où je cessai moi-même de l’écouter, ayant grandi), que ma mère en vint à me parler un jour du Nègre blanc. Du temps qu’elle n’était elle-même qu’ une petite fille, me confia-t-elle, et que mon grand-père était un beau jeune homme aux ch eveux noirs, qui portait la moustache et chantait des grands airs d’opéra, c’es t son histoire que celui-ci lui racontait.