Invasion 14

Invasion 14

-

Français
560 pages

Description

L'auteur nous montre dans Invasion 14 ce que fut l'existence, en Flandre, pendant les quatre années de guerre. Des personnages typiques représentant chaque classe sociale, citadins, paysans, industriels, commerçants, bourgeois, ouvriers défilent sous nos yeux. Et l'on assiste à cent drames divers que provoque ou que conditionne la présence de l'occupant allemand : la bataille acharnée pour la vie, pour le pain quotidien, la lutte sourde et sans merci contre l'ennemi, les aventures sentimentales mêlées aux aventures sanglantes, les horreurs des prisons, l'épouvante des travaux forcés, les affres de la faim — l'égoïsme et le dévouement s'entremêlent, la lâcheté des uns et l'héroïsme des autres — tout ce que l'humanité nous offre de beau, de grand, de noble, tout ce qu'elle présente aussi de laid, de vil, d'abject. L'auteur a tout vu, a tout connu, a tout retenu. Il nous conte ces choses simplement, sobrement, sans phrases, sans recherches d'effet. Et il atteint ainsi à une grandeur vraiment tragique. Invasion 14 est un des meilleurs Van der Meersch.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 septembre 2012
Nombre de lectures 20
EAN13 9782226227171
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L'auteur nous montre dans Invasion 14 ce que fut l'existence, en Flandre, pendant les quatre années de guerre. Des personnages typiques représentant chaque classe sociale, citadins, paysans, industriels, commerçants, bourgeois, ouvriers défilent sous nos yeux. Et l'on assiste à cent drames divers que provoque ou que conditionne la présence de l'occupant allemand : la bataille acharnée pour la vie, pour le pain quotidien, la lutte sourde et sans merci contre l'ennemi, les aventures sentimentales mêlées aux aventures sanglantes, les horreurs des prisons, l'épouvante des travaux forcés, les affres de la faim — l'égoïsme et le dévouement s'entremêlent, la lâcheté des uns et l'héroïsme des autres — tout ce que l'humanité nous offre de beau, de grand, de noble, tout ce qu'elle présente aussi de laid, de vil, d'abject. L'auteur a tout vu, a tout connu, a tout retenu. Il nous conte ces choses simplement, sobrement, sans phrases, sans recherches d'effet. Et il atteint ainsi à une grandeur vraiment tragique. Invasion 14
est un des meilleurs Van der Meersch.