Jeanne de l

Jeanne de l'Estoille T2

-

Livres
418 pages

Description

Dix ans après avoir fui sa Normandie natale et fondé un commerce de pâtisseries, Jeanne Parrish épouse le baron de Beauvois. Hélas, un accident la rend veuve. Reparaît alors le premier homme qui l?a aimée : Itzac Stern, qui se refuse à elle du fait de sa religion. Tirant parti d?un incident sanglant, et grâce à la faveur de Charles VII, Jeanne se marie avec cet homme que le roi anoblira.
Le frère de Jeanne, Denis, tente de lui extorquer de l?argent et menace d?enlever son fils François. Elle décide de jeter Denis au jugement des loups, mais l?époque est supersticieuse, et cette mort suspecte attire sur elle l?accusation de sorcellerie?
Néanmoins, Jeanne tient bon, déterminée à protéger son clan, que vient grossir la famille de son mari. Bientôt, elle est informée de l?invention de l?" écriture mécanique ", dont elle pressent l?importance. Elle y engage des fonds et se lie avec l?un des inventeurs de l?imprimerie. Mais des intérêts ténébreux s?opposent à ses projets. Est-ce la Sorbonne ou une coterie politique ?
Pendant que François fonde à Strasbourg la première imprimerie de France, Jeanne, ne pouvant bénéficier de la protection de Louis XI, le successeur de Charles VII, quitte Paris.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 mars 2003
Nombre de lectures 2
EAN13 9782809815337
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Dix ans après avoir fui sa Normandie natale et fondé un commerce de pâtisseries, Jeanne Parrish épouse le baron de Beauvois. Hélas, un accident la rend veuve. Reparaît alors le premier homme qui l'a aimée : Itzac Stern, qui se refuse à elle du fait de sa religion. Tirant parti d'un incident sanglant, et grâce à la faveur de Charles VII, Jeanne se marie avec cet homme que le roi anoblira.
Le frère de Jeanne, Denis, tente de lui extorquer de l'argent et menace d'enlever son fils François. Elle décide de jeter Denis au jugement des loups, mais l'époque est supersticieuse, et cette mort suspecte attire sur elle l'accusation de sorcellerie?
Néanmoins, Jeanne tient bon, déterminée à protéger son clan, que vient grossir la famille de son mari. Bientôt, elle est informée de l'invention de l'" écriture mécanique ", dont elle pressent l'importance. Elle y engage des fonds et se lie avec l'un des inventeurs de l'imprimerie. Mais des intérêts ténébreux s'opposent à ses projets. Est-ce la Sorbonne ou une coterie politique ?
Pendant que François fonde à Strasbourg la première imprimerie de France, Jeanne, ne pouvant bénéficier de la protection de Louis XI, le successeur de Charles VII, quitte Paris.