L
1470 pages
Français

L'Âme enchantée

-

Description

« Annette Rivière, L'héroïne principale de L'Âme enchantée, appartient à l'avant-garde de cette génération féminine, qui eut en France à se frayer durement le chemin vers une vie indépendante, contre les préjugés et la mauvaise volonté de leurs compagnons hommes. La victoire a été, depuis, remportée de haute main, - (sauf sur le terrain politique, où se cantonne encore la résistance obstinée des vieux mâles, en pays latins). Mais la bataille fut rude pour la première colonne d'assaut, - surtout pour les femmes qui, comme Annette, osèrent, pauvres et seules, assumer les risques de la libre maternité. En revanche, cette vie d'épreuves et de vaillante solitude, où chacune des combattantes, alors clairsemées, ignorait toutes les autres et ne devait compter que sur soi, forma des caractères plus libres et plus virils que la plupart des hommes de la même génération... Il n'est pas dit que la victoire n'ait pas fait perdre l'avance à celles qui sont venues depuis. Car ce n'est qu'à force d'épreuves et de heurts contre l'obstacle que l'espèce - mâle ou femelle - avance... Grâce à Dieu, l'épreuve et l'obstacle n'ont jamais manqué à Annette, ma fille et ma compagne. Jusqu'à son dernier jour, la Rivière s'écoule vers la mer... Rien qui stagne ! La vie qui marche... L'en avant ! Même dans la mort, le flot nous porte... Même dans la mort, nous serons devant...

Mais l'Âme Enchantée, qui, même dans la mort, marche devant, va au delà de cette bataille de l'aujourd'hui, et de ses ruines, et des bastions qu'elle conquiert ou qu'elle construit. L'Âme Enchantée s'identifie, en ses derniers rêves, avec la Force Créatrice qui projette, divine laitance, dans la nuit, ses Voies Lactées. Elle fait corps avec le Destin et sa souveraine marche en avant, dont elle reconnaît, à l'heure dernière, que toute la douleur de sa vie a été l'angle d'infléchissement. »

Romain Rolland

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2014
Nombre de lectures 1
EAN13 9782226303752
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

« Annette Rivière, L'héroïne principale de L'Âme enchantée, appartient à l'avant-garde de cette génération féminine, qui eut en France à se frayer durement le chemin vers une vie indépendante, contre les préjugés et la mauvaise volonté de leurs compagnons hommes. La victoire a été, depuis, remportée de haute main, - (sauf sur le terrain politique, où se cantonne encore la résistance obstinée des vieux mâles, en pays latins). Mais la bataille fut rude pour la première colonne d'assaut, - surtout pour les femmes qui, comme Annette, osèrent, pauvres et seules, assumer les risques de la libre maternité. En revanche, cette vie d'épreuves et de vaillante solitude, où chacune des combattantes, alors clairsemées, ignorait toutes les autres et ne devait compter que sur soi, forma des caractères plus libres et plus virils que la plupart des hommes de la même génération... Il n'est pas dit que la victoire n'ait pas fait perdre l'avance à celles qui sont venues depuis. Car ce n'est qu'à force d'épreuves et de heurts contre l'obstacle que l'espèce - mâle ou femelle - avance... Grâce à Dieu, l'épreuve et l'obstacle n'ont jamais manqué à Annette, ma fille et ma compagne. Jusqu'à son dernier jour, la Rivière s'écoule vers la mer... Rien qui stagne ! La vie qui marche... L'en avant ! Même dans la mort, le flot nous porte... Même dans la mort, nous serons devant...
Mais l'Âme Enchantée, qui, même dans la mort, marche devant, va au delà de cette bataille de l'aujourd'hui, et de ses ruines, et des bastions qu'elle conquiert ou qu'elle construit. L'Âme Enchantée s'identifie, en ses derniers rêves, avec la Force Créatrice qui projette, divine laitance, dans la nuit, ses Voies Lactées. Elle fait corps avec le Destin et sa souveraine marche en avant, dont elle reconnaît, à l'heure dernière, que toute la douleur de sa vie a été l'angle d'infléchissement. »
Romain Rolland