L

L'Amour et la guerre

-

Livres
204 pages

Description

Alex, jeune lieutenant de l'armée française et Julie, jeune fille de seize ans, se rencontrent au premier jour de la guerre, en septembre 1939. Ils savent dès le début que leur histoire sera semée d'embûches, mais les épreuves qu'ils vont devoir affronter ne sont pas celles auxquelles ils s'attendaient. Les épreuves vont-elles avoir raison de leur histoire, ou leurs sentiments seront-ils plus forts?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 avril 2013
Nombre de lectures 11
EAN13 9782342005486
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Mélanie Delahaye
L’AMOUR ET LA GUERRE
 
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0118493.000.R.P.2013.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2013
Le temps de l’in iance souc
1 Le soleil venait à peine de se lever que déjà sa lumière péné-trait par les fins rideaux de la chambre. Julie dormait profondément, profitant dune de ses dernières journées de vacances. Un rayon de soleil vint lui chauffer le visage, et elle se glissa sous le drap. Elle entendit la porte souvrir à la volée. Son frère venait la réveiller, et il y parvenait merveilleusement bien.  Julie, réveille-toi. Julie laurait volontiers assommé.  Laisse-moi dormir, dit-elle dans un grognement. Elle se tourna en rabattant le drap sur son visage. Elle en-tendit quelquun dautre pénétrer dans sa chambre. Cétait sa mère, qui arrivait en courant.  Julie, tu nes pas encore debout ? Allez, lève-toi. Julie ne put faire autrement, surtout que le ton de sa mère ne lui était pas habituel.  Quest-ce qui se passe, maman ?  Descend. Elle se leva. Elle était encore habillée, sétant couchée très tard la veille au soir.  Cest ta nouvelle habitude de dormir toute habillée ? dit son frère en rigolant.  Je suis rentrée très tard hier soir, jai dû ramener mon amie chez elle, et je nai pas pris le temps de me changer. Son frère lui jeta un coup dil plein de sous entendu. Il ne croyait pas un mot de ce que lui disait sa sur.  Descendez tout de suite ! cria une voix masculine.
9
L’AMOUR ET LA GUERRE
Leur père ne se mettait jamais en colère, cela ne lui ressem-blait pas. Julie et son frère rejoignirent leurs parents dans le salon. La radio était déjà allumée et grésillait. Un bruit strident se fit entendre. Ils écoutèrent, tous les quatre, avec stupéfac-tion : « En ce matin du 3 septembre 1939,disait le présentateur, la Grande-Bretagne a envoyé un ultimatum au IIIeReich. Sa Majesté bri-tannique a demandé le retrait des troupes allemandes de Pologne avant 11 heures ce matin. Adolf Hitler na pas pris en compte cet ultimatum, ce à quoi la Grande Bretagne a répondu par une déclaration de guerre. » Ce fut Julie qui finit par rompre le silence.  LAngleterre ? En guerre contre lAllemagne ? Quest-ce que cela veut dire ?  Ca veut dire que la guerre vient de commencer. Oui, cest la guerre, répéta son père devant leur regard interloqué. La France ne devrait pas tarder à suivre. Il se leva, sapprocha de la fenêtre et sagrippa aux rebords. Il avait le regard dans le vide, et était perdu dans ses pensées.  À croire que ces Allemands nont pas compris la pre-mière fois Julie regarda son père, et vit quil tremblait. Son père avait peur et cela nétait pas dans ses habitudes. Elle se tourna vers sa mère, qui avait la tête entre ses mains, abattue. Puis elle regarda son frère. Il navait pas lair davoir peur, non, ce quelle voyait dans ses yeux, cétait de lexcitation.  Julie, la France va rentrer en guerre elle aussi, et je vais al-ler me battre. Je vais quitter ce village pour menrôler dans larmée Elle décela cette excitation dans la voix de Simon. Son frère se rendait-il compte que ce nétait plus un jeu, mais la réalité ?  Papa, la France na pas déclaré la guerre. Donc tu niras pas te battre, ajouta Julie, à lattention de son frère.
10