L'orphelin, L'héritier du mal !

-

Français
115 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L’orphelin, L’héritier du mal !, c’est l’histoire d’un jeune à l’âme remplie de frustration. Frustration pour n’avoir, par maladresse et du fait des frasques de la vie, su témoigner sa dernière affection à son père, rappelé de manière subite par Le Très Haut. Animé du brûlant désir de pouvoir faire un dernier corps à corps avec ce père, et, de préférence lorsqu’il sera drapé dans un splendide linceul, le héros connaîtra un inconfortable voyage qui viendra envenimer son malaise: une atmosphère infernale d’appels intempestifs de son réseau relationnel, l’accusant sèchement de ne l’avoir pas informé du décès du digne Fils de « Daffela », « l’homme de tous », bon musulman au caractère éducationnel rigoureux, qui allie à la fois connaissance et sagesse, popularité et exemplarité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2019
Nombre de lectures 144
EAN13 9782490673100
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L’orphelin,L’héritier du mal!
1
2
Tous droits réservés pour tous
©Copyright Les éditions Artige de Chidid  Guédiawaye, Gadaye Cité Municipal  Dakar Sénégal Conception: Alioune Badara Chidid
L’orphelin, l’héritier du mal … 2019Indicatif de l’éditeur:978-2-490673-08-7Editeur: Alioune Badara Chidid
ISBN:978-2-490673-10-0
Tél: (+221) 77 488 31 25 Boite Postale: GW 15000 E mail: didchibasse@gmail.com
3
4
Aboubacar Minata MAGASSOUBA
L’orphelin, l’héritier du malRoman
Les éditions Artige
5
6
PREFACE
"L’orphelin, L’héritier du mal", quel titre épique! À la fois émotif et descriptif ! Dans un monde miné par la gourmandise des êtres fragilisés qui ne sont pas exemptes de tentations. L’auteur,Aboubacar Minata MAGASSOUBA, qui est un homme respectueux et respectable de par ses origines, informaticien de profession, tente de faire un pont entre la technologie et la littérature qui se meut moins bien de nos jours, modèle une vie plutôt coutumière enracinée par le remord et le tort de la perte d’un être cher (le père) ; Émotion ! Émotion ! Oui c’est une véritable émotion de perdre un être qu’on a de si cher. Un véritable voyage dans l’univers de l’émotion que nous offre le présent livre. Entre émotion et désarroi, couplé à un souvenir profond causé par une perte subite, Aboubacar Minata MAGASSOUBA essaye (Ce soir papa est mort ou peut-être c’était ce matin) de sortir d’une confusion qui ne laisse personne sans effroi puisqu’il s’agît de la mort d’un père. De son Siguiri d’origine, l’auteur explique ce qu’est lesens ou que représentent la mort et la façon dont l’annonce du décès est modelée à tout le parcours qui le mène aux cérémonies funèbres : voyage, voyage à travers les mots. De la sommité religieuse, croyance en DIEU TOUT PUISSANT lorsque son tuteur comme pour le consoler dit: « nous sommes à Dieu et tout se retourne à
7
Lui.» IL nous explique le social qui entoure le rituel musulman dans de telle circonstance. L’auteur est un homme de foi, quand il dit : «c’est dans ces imaginations qu’il m’est arrivé la paix du cœur. Et j’ai souri. Je ne sais pas s’il était encore temps pour moi de rigoler ou non, mais j’ai mis mes dents au dehors pour que les mots de l’Imam prennent place sur ma langue… »Ce livre décrit également aussi le parcours de l’homme parsemer de durs labeurs et de souvenirs inoubliables, il nous retrace le quotidien d’un étudiant de sa maison à la faculté puis du soir passé en famille peint en couleur d’une véritable vie de "ghetto", pas du tout rose.« Mon histoire à moi, c’est l’étiquette de monexistence, elle fait de moi, celui que j’étais censé être depuis ma venue sur cette Terre à l’odeur nauséabonde, et à l’atmosphère qui pue. » Des poèmes qui traduisent une profonde émotion lorsque le lecteur va s’aventurier dans ce livre en seconde partie. La séparation brutale et difficile avec un être si cher fait sentir dans une gamme de poèmes lais et encore? Le lecteur se transcrit dans les vers que nous offre l’auteur :« Papa ! Tu es parti sitôt Me laissant aussitôt Dans ce monde sans dire à bientôt … »Avec l’espoir que ce voyage dans les nuages des mots vous soit réussi non pas de moments difficiles mais qu’il vous plonge dans un souvenir profond pour faire face aux défis d’une mondialisation telle une fresque en se dressant en pont entre émotion, plaisir et engagement.
8
Je souhaite simplement que ce présent ouvrage vous serve de compagne en vous donnant le goût inaltérable de la littérature et de la poésie.
Dr Bakary KOUROUMA - Médecin
9
10