//img.uscri.be/pth/e2c9c1d2d8283934915bbd83deaa9859bf31df5c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La Dernière Colline

De
440 pages
Pris dans la tourmente indochinoise, Léa et François Tavernier, les héros de La Bicyclette Bleue et de Rue de la Soie, parviendront-ils à sauvegarder leur bonheur?

1950: la guerre tourne au désastre. Qu'en sera-t-il de leur mission secrète auprès du Viêt-minh?

De Saigon, ville de plaisirs où s'ourdissent mille intrigues, à Hong Kong la fastueuse, le beau métis Kien séduira-t-il enfin l'Européenne?

Le désordre des passions le dispute à la violence des combats. Des méandres de la rizière vietnamienne à la dernière colline surplombant Diên Biên Phu, Léa la rebelle et François réussiront-ils à sortir de l'enfer?

Juillet 1954: les accords de Genève mettent fin au carnage. Des prisonniers sont libérés. Tenant un enfant contre elle, Léa scrute ce défilé de fantômes...
Voir plus Voir moins
Page de Titre
Table des Matières
Page de Copyright
DU MÊME AUTEUR
Dédicace
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
Table des Matières
24.
Épilogue
Remerciements
© Librairie Arthème Fayard, 1996 978-2-213-65340-2
Aux éditions Fayard :
Blanche etLucie, roman, 1976.
Le Cahier volé,roman, 1978.
Contes pervers, nouvelles, 1980.
DU MÊME AUTEUR
La Révolte des nonnes,Roman, 1981. Les EnfantsdeBlanche,roman, 1982. Lola et quelques autres,nouvelles, 1983. Sous le ciel de Novgorod,roman, 1989. La Bicyclette Bleue, roman, 1981. 101, avenue Henri-Martin (La Bicyclette Bleue,tome II), roman, 1983. LeDiable en rit encore (La Bicyclete Bleue,tome III), roman, 1985. Noir Tango,roman, 1991. Rue de la Soie,roman, 1994.
Carnets I. Roger Stéphane ou la passion d'admirer,Fayard/Spengler, 1995. Aux éditions Jean-Jacques Pauvert : 0 m'a dit,entretiens avec l'auteur d'Histoire d'O, Pauline Réage, 1975 ; nouvelle édition, 1995. Aux éditions Le Cherche-Midi : Les cent plus beaux cris de femmes, 1980.
Poèmes de femmes, antbologie,1993.
Aux éditions Nathan :
Léa au pays des dragons,conte et dessins pour enfants, 1991.
Aux éditions Ramsay :
L'Apocalypse de saint Jean,racontée et illustrée pour les enfants, 1985.
Ma cuisine,livre de recettes, 1989.
Aux éditions Albin Michel/Régine Deforges :
Le Livre du point de croix,en collaboration avec Geneviève Dormann, 1987.
Marquoirs,en collaboration avec Geneviève Dormann, 1987.
Aux éditions Albin Michel :
Pour l'amour de Marie Salat,roman, 1987.
Aux éditions du Seuil :
LeCouvent de sœur Isabelle,livre illustré pour enfants, 1991.
Léa et les diables,livre illustré pour enfants, 1991.
Léa et les fantômes,livre illustré pour enfants, 1992.
Aux éditions Plume :
Rendez-vous à Paris,illustré par Hippolyte Romain, 1992.
Aux éditions Hoëbeke :
Toutes belles,sur des photos de Willy Ronis, 1992.
Aux éditions de l'Imprimerie nationale :
Juliette Gréco, sur des photos d'Irméli Jung, 1990.
Aux éditions Spengler :
Parischansons,photographies de Patrick Bard, 1993.
Aux éditions Celligram :
Les Chiffons deLucie, livre pour enfants, illustré par Janet Bolton, 1993.
L'Arche de Noé de grand-mère,livre pour enfants, illustré par Janet Bolton, 1995.
Aux éditions Stock :
Les Poupées de grand-mire,en collaboration avec Nicole Botron, 1994.
Le Tarot du point de croix,en collaboration avec Éliane Doré, 1995.
1950-1954 roman La plupart des propos tenus dans le cadre du roman par Vincent Auriol, Claude Barrès, le général de Lattre, Jean Leroy, Pierre Mendès France, Jean Sainteny, Albert Sarraut, Pham Van Dong, le général Salan et Hô Chi Minh proviennent d'ouvrages, de correspondances ou d'entretiens consacrés par eux à l'Indochine.
À Pierre.
IL A ÉTÉ TIRÉ DE CET OUVRAGE
CINQUANTE EXEMPLAIRES
SUR PAPIER VERGÉ INGRESDELANA
DONT TRENTE NUMÉROTES DE 1 À 30
QUINZE RÉSERVÉS À L'AUTEUR
ET CINQ HORS COMMERCE
NUMÉROTÉS DE H.C. I A H.C. V
LE TOUT CONSTITUANT
L'ÉDITION ORIGINALE
Le jour allait se lever sur Hanoi.
1.
Depuis trois semaines, Léa et François étaient réunis, grelottants de fièvre au fond de leurs lits. La plaie de François s'était infectée. Un médecin militaire envoyé par le haut-commissaire avait prescrit de la pénicilline. Le remède commençait à faire son effet; un soir, la fièvre tomba et le blessé, pour la première fois depuis longtemps, sentit son esprit se libérer. Il parvint à mettre de l'ordre dans les images confuses envoyées par son cerveau endolori.
- Léa ! cria-t-il en se dressant.
Une brusque souffrance le rejeta sur son lit.
Une forme féminine se pencha tandis qu'une main douce se posait sur son front.
- Calme-toi, elle est là, tout va bien.
- Lien ?... c'est toi ?... Je suis à Hanoi ?... Et Hai ?... Sais-tu ce qui arrivé à Phuong ?
- Oui, je le sais !... Tais-toi !
- Qui t'a prévenue ?
- Un envoyé du président Hô Chi Minh. Oncle Hô, qui n'a pas oublié l'amitié qu'il portait à ma famille. Et puis, je suis la sœur de Hai.
- As-tu de ses nouvelles ?
- Il a juré de te tuer.
- Mais ce n'est pas moi !...
- Peut-être, mais c'est à cause de toi que Trac et Nhi sont orphelines.
- Je n'ai pas voulu cette mort. J'irai trouver Hai... Je lui expliquerai...
- Ce n'est pas la peine. Ta tête est mise à prix par le Viêt-minh.
- Cela m'est égal... J'irai le voir. Dis-moi où il est.
- C'est lui qui te trouvera.
Épuisé, il perdit une nouvelle fois connaissance.
- Lien, murmura-t-il en rouvrant les yeux.
- Tais-toi, tu es encore très mal en point.
- Il sait que je suis chez vous ?
- Je le lui ai dit. Je lui ai aussi précisé qu'ici tu étais sous ma protection, et que, s'il t'arrivait malheur sous notre toit, je me tuerais. Reprends des forces, il ne t'arrivera rien.
François saisit la main de Lien et la porta à ses lèvres. - Où est Léa ? - Dans la chambre d'à côté, elle a été très malade. Elle a déliré, parlé deGestapo, de massacres, de Sarah. Elle a appelé son petit garçon, sa mère et toi. Oh, comme elle t'a appelé ! - Elle va mieux ? – Beaucoup mieux. Kien l'a veillée jour et nuit.
– Kien ?... Que fait-il ici ?
– C'est lui qui vous a trouvés sur le pont Paul-Doumer et qui vous a ramenés ici.
- Je veux la voir, dit-il en se levant.