La femme-eucalyptus

-

Français
78 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Si femme-eucalyptus se transforme en arbre le soir venu, est-ce pour écouter les rumeurs du vent courir dans son feuillage ? Pourquoi la va-t-en-guerre ne désire-t-elle qu'une chose : partir combattre aux côtés des hommes ? Dans ce livre, ce sont les femmes qui mènent le jeu et qui éclairent le monde de leur regard sensuel, gourmand, parfois insolent.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2008
Nombre de lectures 109
EAN13 9782336262796
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0062€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Du même auteur dans la même collection :
Contes blancs d’Afrique noire

Aux éditions L’Harmattan :
Le chemin bleu

Littérature jeunesse :
Les aventures d’Edgar, chevalier, éd. Averbode
Monsieur Cloche, Contes frisquets, éd. Mijade

Littérature adulte sous le pseudonyme Jovanille :
Le baiser, éd. Féminines
Petites nouvelles drôlement érotiques, éd. Féminines

Ecriture de spectacles jeunesse :
Uppshala(chansons)
Migration(chansons)
Lumière(conte)
Bulle d’air(poésie)

À ma Princesse, ma Mouette et mon Bilulu

Merci aux Écriateurs, Béa, Carlo, Catherine et Patricia ainsi
qu’à Florence et à Max

La femme-eucalyptus
ans l’immensité fauve du bush
cheminDet tournait le dos à son avenir. Tout ce qu’il
australien vivait Djakapurra, le vieux
chasseur. Il était assis au bout du
avait devant les yeux, c’était le sentier de sa vie et
les traces de ses pas sur la terre rouge. Avec la
pointe de son bâton dans le sable, il redessinait
inlassablement le petit serpent sinueux de son
existence. Il ne l’avait pas rêvée
aussi dure et austère, cette
existence, pourtant il ne regrettait
rien, pas un seul instant, pas le
moindre faux pas.
Djakapurra avait vécu aux
côtés de la douce Kylie. Il avait
chassé pour elle, lui avait bâti une
maison et chaque jour lui avait
ramené le bois du foyer. Elle
l’avait aimé et lui avait donné
quatre filles. Il y a quelque temps,
Kylie s’était endormie au pied de
la montagne pour rejoindre leurs
Ancêtres. Elle avait demandé à
Djakapurra de ne pas pleurer.
Elle lui avait dit qu’elle ne faisait
que préparer sa couche pour qu’il vienne la
retrouver. Mais Djakapurra avait sombré dans le chagrin.
Alors Tianna, l’aînée de leurs quatre filles, était
revenue vivre auprès de lui. Si elle avait choisi de

7