La figure du crocodile

-

Français
134 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Voici des récits inspirés de scènes de la vie, observées ou vécues. A chaque scène, anecdote et événement du quotidien, fait divers, coïncide un mythe grec, romain, indien, universel. Et le jeu consiste à se demander quel rapport peut bien être établi entre eux.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 novembre 2015
Nombre de lectures 7
EAN13 9782336392974
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0056€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
FRÉDÉRIQUE LIGNON
LA FIGURE DU CROCODILE
Le crocodile
1- Grand reptile amphibie des rivières tropicales et  équatoriales, au museau large et long.
2- Figure de style signifiant sophisme, impasse ou e  aporie du raisonnement au XVIII siècle.
3- Appareil placé entre les rails d’une voie de chemin  de fer pour donner un signal sonore au passage  d’un convoi.
1
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06733-9 EAN : 9782343067339
Maquette de couverture : Annie Lebard Photo de couverture : Paysage Rouge- Bernard Rouyard -droits réservés
2
FRÉDÉRIQUE LIGNON
LA FIGURE DU CROCODILE
L’Harmattan
3
4
SOMMAIRE
Le dragueur Apollon et Daphné
Accident mortel Orphée et Eurydice
Enfants au square Niobé
Le ciel peut attendre Icare
La voyante La Sibylle
La figure du crocodile - Triptyque I- Scènes de documentaire II- Conte III- Est-ce que la vie est ainsi ? Le crocodile : articles de l’Encyclopédie, d’Alembert et Diderot, imprimée à Lyon
Comment te dire ? Philomèle et Procné
L’homme qui marche Oedipe
5
p. 9
p.13
p.17
p.21
p.25
p.29 p.31 p.33
p.37
p.45
Le jour où j’ai commencé à danser Sisyphe
Enfance Le Trickster
Un si beau sourire La Gorgone
Croquis de théâtre Tantale
Le jour de trop Barbe-bleue
La jument de la nuit Cauchemar
L’anniversaire de Georges Perceval et le roi Pêcheur
Le petit cloître Saint-Pierre Pygmalion et Galatée
Quelques jours avec Bates Marsyas et Apollon
Postface
6
p.49
p.57
p.63
p.71
p.77
p.87
p.95
p.107
p.111
p.127
7
8
Le dragueur
- I -
Ai-je un nom ? Je saisis son passage, le désastre de sa blondeur et pour moi seul, volage, son absence. La voilà qui repasse. Vous les Dieux ! Faites qu’elle me re-garde, bien que rien en moi ne l’impressionne. Je souffre à perdre toujours ! Cette fille ne m’aimera donc jamais ? Elle court dès qu’elle m’aperçoit, fuit les mots d’amour qui me soulèvent. Folle ! Qui te les dira ? Suis-je condamné à suivre l’envol de tes talons ? Je me lasse à courir du lever au cou-cher... Aurélie, Jessica, Abira, Daphné - permettant à tous un accès barré à moi seul. Etre, ici, un instant, la chaise où tu appuies ton dos, là-bas, ta mère refermant ses bras sur toi ! - Daphné emprunte un sentier dégagé par les promeneurs, m’entraîne sous les branches dorées de mousse. Je distingue une ombre détachée de ses pieds, qui grandit.
- II -
Je suis bien incapable de les décrire, autant qu’elles sont, non parce que je me trouve éloigné, mais elles se ressemblent à l’infini. Mes difficultés à les talonner, elles en rient, les mé-prisent et, elles leur sont si nécessaires. Moi, je puisais à chaque défaite une énergie nouvelle, cramponné aux jambes laiteuses qui fuient, à une ombre agitée de soubresauts -
9