La fin de Paris

La fin de Paris

-

Livres
176 pages

Description

La Fin de Paris ou la Révolte des statues est la réédition, sous une forme nouvelle, d'un roman de fantaisie et d'humour, paru avant-guerre et qui obtint alors le Prix Georges Courteline. Il s'agit d'une sorte de conte moral qui oppose, en une guerre civile et cocasse, les statues de Paris et les Parisiens dont ces statues contestataires n'admettent plus les jeux, les intrigues ou les trahisons. Les héros de La Fin de Paris ne sont rien moins que Charlemagne, dit le Vieux ; Napoléon, dit le Jeune ; et Jeanne d'Arc, l'enfant prodige. Ils sont "réanimés" en un style poétique, mais direct et piquant, qui est celui de l'auteur dans tous ses livres : qu'il s'agisse de reportages (Les Secrets de l'Afrique noire, La Corrida, etc.) ou de romans (Les Solitudes et Je me suis joué la comédie). L'ironie et l'esprit de Marcel Sauvage témoignent ici d'un comique particulier, souvent irrésistible.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2014
Nombre de lectures 8
EAN13 9782246794981
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
La Fin de Paris ou la Révolte des statues est la réédition, sous une forme nouvelle, d'un roman de fantaisie et d'humour, paru avant-guerre et qui obtint alors le Prix Georges Courteline. Il s'agit d'une sorte de conte moral qui oppose, en une guerre civile et cocasse, les statues de Paris et les Parisiens dont ces statues contestataires n'admettent plus les jeux, les intrigues ou les trahisons. Les héros de La Fin de Paris ne sont rien moins que Charlemagne, dit le Vieux ; Napoléon, dit le Jeune ; et Jeanne d'Arc, l'enfant prodige. Ils sont "réanimés" en un style poétique, mais direct et piquant, qui est celui de l'auteur dans tous ses livres : qu'il s'agisse de reportages (Les Secrets de l'Afrique noire, La Corrida, etc.) ou de romans (Les Solitudes et Je me suis joué la comédie). L'ironie et l'esprit de Marcel Sauvage témoignent ici d'un comique particulier, souvent irrésistible.