La fuite en Pologne

La fuite en Pologne

-

Français
192 pages

Description

Un jeune garçon a disparu. Eric Courcelles, 15 ans, n'est pas revenu chez sa grand-mère depuis quelques jours. Il voulait partir pour la Pologne...

Son père, sa mère, son meilleur ami, un de ses professeurs, sa grand-mère, tout son entourage, s'interrogent l'un après l'autre. Une femme de trente ans aussi s'interroge sur un si jeune amant, qu'elle a d- quitter après de bien curieuses vacances à Noirmoutier. Au fur et à mesure de ces monologues, apparemment contradictoires, se dessine le portrait d'Eric, comme dans un miroir brisé dont on ramasserait un à un les morceaux. Une vie d'adolescent d'aujourd'hui, une famille de petits-bourgeois, quelque chose de banal bien s-r, de médiocre quelquefois, mais un immense pouvoir d'illusion chez ce jeune garçon qui rêve, qui joue la comédie, qui ment aux autres, qui se ment à lui-même. Est-il véritablement allé en Pologne rejoindre la jeune Katia connue à Paris quelque temps auparavant ? Était-il désespéré de ne plus revoir cette femme de trente ans ? Le mystère de cette disparition se dissipera au moment où l'image d'Eric se reflétera entièrement dans le miroir reconstitué.

Au-delà du charme de l'écriture, de l'originalité de la construction romanesque, de la rigueur de cette histoire racontée comme une intrigue policière, une grande pudeur se dégage de l'évocation de cette adolescence où le rêve fou et la morne réalité se confondent.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2014
Nombre de lectures 23
EAN13 9782246012696
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Un jeune garçon a disparu. Eric Courcelles, 15 ans, n'est pas revenu chez sa grand-mère depuis quelques jours. Il voulait partir pour la Pologne...

Son père, sa mère, son meilleur ami, un de ses professeurs, sa grand-mère, tout son entourage, s'interrogent l'un après l'autre. Une femme de trente ans aussi s'interroge sur un si jeune amant, qu'elle a d- quitter après de bien curieuses vacances à Noirmoutier. Au fur et à mesure de ces monologues, apparemment contradictoires, se dessine le portrait d'Eric, comme dans un miroir brisé dont on ramasserait un à un les morceaux. Une vie d'adolescent d'aujourd'hui, une famille de petits-bourgeois, quelque chose de banal bien s-r, de médiocre quelquefois, mais un immense pouvoir d'illusion chez ce jeune garçon qui rêve, qui joue la comédie, qui ment aux autres, qui se ment à lui-même. Est-il véritablement allé en Pologne rejoindre la jeune Katia connue à Paris quelque temps auparavant ? Était-il désespéré de ne plus revoir cette femme de trente ans ? Le mystère de cette disparition se dissipera au moment où l'image d'Eric se reflétera entièrement dans le miroir reconstitué.


Au-delà du charme de l'écriture, de l'originalité de la construction romanesque, de la rigueur de cette histoire racontée comme une intrigue policière, une grande pudeur se dégage de l'évocation de cette adolescence où le rêve fou et la morne réalité se confondent.