La Marquise d

La Marquise d'Enfer

-

Livres
242 pages

Description

Qui se doutait que Lise Deharme était membre du M.L.F. depuis toujours ? Mais pour elle cela signifie Mouvement de Libération des Fées, et ses romans en sont pleins, sous les aspects les plus inattendus. Ainsi en va-t-il de cette Lise, ravissante enfant qui porte bien son prénom, sans savoir qui le lui a donné, car elle ne se connaît ni père ni mère. Et ce n'est pas Alouette, sa fidèle suivante-complice, qui pourrait le lui dire, ni le richissime Richard Coeurdelion, amant fougueux aux inépuisables cadeaux. Mais qui donc, au juste, est la belle Marie-Ange, marquise d'Enfer ? Dans un tourbillon de fêtes, d'amours, de soupers et d'extravagances, où valsent le valet charmant, M. de Rubempré, né Balzac, un archiviste et un jardinier sans âge, l'étrange marquise laissera deviner, bribe après bribe, les capricieuses fantaisies de la vérité. Dessinée avec une plume aussi légère, aussi inventive que celle de Léonor Fini, cette oeuvre de poète - qui s'amuse à parodier les situations classiques du mélodrame - est une farandole d'images et de songes, avec des arrêts soudains, des aveux, des angoisses ; aussitôt effacés par l'élégance d'une écriture au vif-argent.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2014
Nombre de lectures 6
EAN13 9782246795339
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Qui se doutait que Lise Deharme était membre du M.L.F. depuis toujours ? Mais pour elle cela signifie Mouvement de Libération des Fées, et ses romans en sont pleins, sous les aspects les plus inattendus. Ainsi en va-t-il de cette Lise, ravissante enfant qui porte bien son prénom, sans savoir qui le lui a donné, car elle ne se connaît ni père ni mère. Et ce n'est pas Alouette, sa fidèle suivante-complice, qui pourrait le lui dire, ni le richissime Richard Coeurdelion, amant fougueux aux inépuisables cadeaux. Mais qui donc, au juste, est la belle Marie-Ange, marquise d'Enfer ? Dans un tourbillon de fêtes, d'amours, de soupers et d'extravagances, où valsent le valet charmant, M. de Rubempré, né Balzac, un archiviste et un jardinier sans âge, l'étrange marquise laissera deviner, bribe après bribe, les capricieuses fantaisies de la vérité. Dessinée avec une plume aussi légère, aussi inventive que celle de Léonor Fini, cette oeuvre de poète - qui s'amuse à parodier les situations classiques du mélodrame - est une farandole d'images et de songes, avec des arrêts soudains, des aveux, des angoisses ; aussitôt effacés par l'élégance d'une écriture au vif-argent.