La trilogie de l

La trilogie de l'oracle

-

Livres
91 pages

Description

Adrien F.Anderson vous présente sa vision moraliste au sein de trois nouvelles inédites. L'autruche et vous: Adrien se réveille en sursaut au beau milieu de la nuit, complétement amnésique. Dehors, c'est le chaos et quelqu'un pousse d'attroces hurlements au rez-de-chaussée. Il est bien loin d'imaginer ce qui l'attend. Le mystère de la brume: Un groupe d'adolescent, tourmenté par l'ennui associé aux vacances d'été, décide d'investir un château abandonné dans une forêt, réputé pour être un lieu de manifestations paranormales. Le secret: Guillaume, noble chevalier du royaume d'Avalon, se voit confiée une mission par son roi. Il devra s'opposer à une société secrète. Mais ce dévoué serviteur portera la culpabilité du devenir du royaume.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 05 octobre 2007
Nombre de lectures 92
EAN13 9782748191202
Langue Français
Signaler un abus

2 Titre

La trilogie de l’oracle





Titre
Adrien F. Anderson
La trilogie de l’oracle

Nouvelles
Éditions Le Manuscrit
























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-9120-X (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748191202 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-9121-8 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782748191219 (livre numérique)

6 La trilogie de l’oracle


7 La trilogie de l’oracle


Je vous présente un recueil de nouvelles
inédites, désirant, avant tout, partager avec vous
une vision qui m’est chère, une vision moraliste.
J’ai choisi d’écrire ces nouvelles fictives afin
d’attirer votre attention sur divers sujets de
société mais aussi plus personnels. L’oracle
éclaire les mortels, je souhaite que ces nouvelles
éclairent, quant à elles, votre pensée. Je n’ai pas
la prétention de détenir la vérité mais je pense
pouvoir vous offrir l’une d’entre elles. Le but de
l’écriture étant de transmettre des messages, je
m’efforce de tenir cet objectif au travers de mes
écrits. Ce n’est pas le hasard qui guide mes mots
sur le papier mais bel et bien l’inspiration.
Bon nombre de personnes s’imaginent
l’écrivain comme un éternel solitaire. Pour ma
part, je suis très sociable et j’apprécie
grandement les discussions. Il apparaît
aujourd’hui, plus qu’indispensable que les
écrivains se mobilisent afin de redonner du
poids aux valeurs essentielles de notre société.
Je n’écris pas pour écrire : ce serait mépriser la
9