Lazare est de retour

Lazare est de retour

-

Livres
288 pages

Description

Presque un Français sur deux pense pouvoir « devenir un jour sans-abri », selon un sondage BVA réalisé en novembre 2007. 
Mais d’où vient cette peur ? C’est ce qu’interroge ce roman au suspense haletant à travers l’histoire d’un ancien SDF. 
Un jour, Lazare quitte le domicile conjugal. Il se retrouvera à la rue. 
Coup de théâtre, une nuit de l’été 2003, un mystérieux « sauveur » l’arrache à la perdition, le prend en charge dans une campagne idyllique, puis le loge dans un hôtel particulier du VIIe arrondissement de Paris. 
Que lui arrive-t-il ? Qu’est-ce qui motive son bienfaiteur ? Lazare est-il vraiment libre de ses mouvements ? Le considère-t-on comme un homme à l’existence ponctuée de bonheurs et de drames, ou seulement un « ancien SDF » ? Son sentiment du mépris est-il imaginaire ? Entre riches et pauvres, le rapport d’égalité est-il possible ? Lazare pourra-t-il échapper à la culpabilité, renoncer à ses vieux démons, et se reconstruire, aimer de nouveau ?

Cette parabole contemporaine à la peinture réaliste et sensible témoigne de la crise d’identité des classes moyennes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 janvier 2010
Nombre de lectures 21
EAN13 9782234062979
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Presque un Français sur deux pense pouvoir « devenir un jour sans-abri », selon un sondage BVA réalisé en novembre 2007. 
Mais d’où vient cette peur ? C’est ce qu’interroge ce roman au suspense haletant à travers l’histoire d’un ancien SDF. 
Un jour, Lazare quitte le domicile conjugal. Il se retrouvera à la rue. 
Coup de théâtre, une nuit de l’été 2003, un mystérieux « sauveur » l’arrache à la perdition, le prend en charge dans une campagne idyllique, puis le loge dans un hôtel particulier du VIIe arrondissement de Paris. 
Que lui arrive-t-il ? Qu’est-ce qui motive son bienfaiteur ? Lazare est-il vraiment libre de ses mouvements ? Le considère-t-on comme un homme à l’existence ponctuée de bonheurs et de drames, ou seulement un « ancien SDF » ? Son sentiment du mépris est-il imaginaire ? Entre riches et pauvres, le rapport d’égalité est-il possible ? Lazare pourra-t-il échapper à la culpabilité, renoncer à ses vieux démons, et se reconstruire, aimer de nouveau ?
Cette parabole contemporaine à la peinture réaliste et sensible témoigne de la crise d’identité des classes moyennes.