//img.uscri.be/pth/a492b36c2adc502ac18df17a032639789cd01dc4
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

le petit lupanar tome huns

De
98 pages
le petit lupanar est un labo interactif conçu sous la forme d'une cyberrevue en mutation constante qu'on retrouve sur www.leportillon.com/leonlili.html le tome huns du petit lupanar rassemble (bazar) tous les textes (ou "cacas") de léon lili entre grosso modo juin et octobre 2002, textes qui ont été retirés de ce labo en vue de leur publication ce qui constitue le PREMIER INFANTICIDE (ou tome huns) suite à quoi le petit lupanar va se réédifier de zéro (en vue d'un tome d'oeufs, puis un troisième infanticide aboutira à un tome troie etc.) dans le tome huns léon lili a travaillé sur : déconstruction-réinvention de la langue écrite-orale / trash / régression les images associées à ces textes restent visibles sur le site (vestige du premier infanticide)
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

lepetitlupanartomehunsLéon Lili
lepetitlupanartomehuns
JEUX LITTÉRAIRES© manuscrit.com, 2003
ISBN: 2-7481-2651-3(pourlefichiernumérique)
ISBN: 2-7481-2650-5(pourlelivreimprimé)Avertissement de l’éditeur
DécouvertparnotreréseaudeGrandsLecteurs(libraires,revues,critiques
littérairesetdechercheurs),cemanuscritestimprimételunlivre.
D’éventuellesfautesdemeurentpossibles;manuscrit.com,respectueusede
lamiseenformeadoptéeparchacundesesauteurs,conserve,àcestadedu
traitement de l’ouvrage, le texte en l’état.
Nous remercions le lecteurde tenir compte de ce contexte.
manuscrit.com
5bis, rue de l’Asile Popincourt
75011 Paris
Téléphone:0148075000
Télécopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.com« J’ai commencé à perdre des lambeaux de chair ce
matin. Accrochés aux tampons. Mon bébé dans les
chiottes. Je tire la chasse d’eau. Tu retournes dans ta
terre natale. Le sol parisien. »
Mylène Koziel, Carnets de maternité (www.myleneko-
ziel.com)FSUGDJHGDFIUGFDHIU
le corps avare en parole s’étire dans la nuit cris-
tallineonentendlesonéteintd’uneclochetroploin-
tainecommequiaperdusonsoufflejem’emplisde
l’odeur incertaine de ce corps muet pour ressentir
(rien de plus me suis-je promis) juste pour ressen-
tir ce sentiment de pur péché (péché pur) qui suit
chaque pensée sensuelle j’exulte au paroxysme et
m’évanouis en rêve quand au réveil de ce matin je
m’aperçus à mon grand dam de l’énormité de son
absence,card’amantjamaisiln’yeutetlefantasme
enfuisatracedemeurebiencruelleàceluiquireste,
fatalement, sur la touche, comme pour la première
fois,
9