Le Plateau

Le Plateau

-

Livres
136 pages

Description

La fonte des glaciers modifie le système climatique. Le dernier des glaciers se retire à pas de géant. Des pluies diluviennes s’abattent sur la Terre. L’eau de la misère ruisselle sur les peuples.

Un avion en perdition atterrit en catastrophe sur un plateau en haute montagne. Sept des occupants échappent à la mort. Parmi eux, un homme s’impose comme chef. Son autorité annonce une dictature. La terreur s’installe.

Sur le Plateau souffle un vent d’amour et de poésie. Un roman à suspense, une fiction sur le pouvoir et sur les conséquences du réchauffement de la planète.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2018
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9791031004273
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
DU MÊME AUTEUR L’ODYSSÉEDESFOUS INSTANTSMAGIQUES1 INSTANTSMAGIQUES2 INSTANTSMAGIQUES3 PLUSQUENATURE Photo de première de couverture : © Nathan Dumlao ISBN : 979-10-310-0428-0 © Jean-Marc Bonnel – Les Presses Littéraires, 2018
PAGE DE TITRE JEAN-MARC BONNEL LE PLATEAU ÉDITIONS LES PRESSES LITTÉRAIRES
Dédicaces
À Lecio
1 Pour accéder au Plateau, il fallait dépasser le ham eau des Perdrix, monter par l’unique sentier qui longeait les falaises, et marcher. Des heures. C’est ce qu’il faut bien comprendre, le sentier était l’unique passage pour abandonner la tourmente mondiale et rejoindre la muette existence de la pierre, des pra iries et du vent. Maria l’avait bien compris. Vingt ans maintenant qu ’elle vivait dans une bergerie adossée à la montagne et bien assise sur l’immense Plateau. Loin de l’agitation des villes, où l’argent avait franchi le rempart de pap ier des corps pour en détruire les âmes. Elle égrenait les heures au chapelet de la nature, Maria, et sa vie se fondait dans la patience du temps. Elle puisait dans la source de l umière la sagesse qu’elle versait délicatement sur des plaies cicatrisées – mais touj ours présentes – dans la région de son cœur. Deux événements modifièrent quelque peu ce mariage entre une femme et la solitude. Deux événements qui pourraient paraître insignifian ts et qui pourtant sont à l’origine du bouleversement total de ce paradis béni de miel par le vol fragile d’une abeille. Le premier événement s’était signalé par un violent orage suivi d’une déflagration : un pan de montagne avait cédé et fermé le sentier qui menait à la bergerie. Il y avait bien longtemps que Maria se suffisait à elle-même, et el le se disait que les autorités finiraient par résoudre ce problème et redonner l’accès libre au Plateau. Le deuxième événement se fit tout en douceur, avec une régularité de métronome : des nuages vinrent buter sur les parois du Plateau, par poignées, par vagues pour finalement s’installer et former une mer. Le Platea u ressemblait à une plage verte. La mer, la plage, la montagne et derrière encore la me r. Calme. Silencieuse. C’est beau, se disait Maria. Oui, c’était beau, mais sous la mer de nuages, elle ignorait que l’humanité vivait ses dernières heures.