Le poulet de la discorde et autres autofictions

-

Livres
216 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le poulet de la discorde et autres autofictions est un recueil de dix textes autofictionnels écrits par l'écrivain béninois Colbert Tatchégnon Dossa.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 mai 2019
Nombre de visites sur la page 13
EAN13 9789998290143
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0228 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
COLBERT TATCHÉGNONDOSSA
LE POULET DE LA DISCORDE ET AUTRES AUTOFICTIONS
COLBERT TATCHÉGNONDOSSA
ISBN : 978-99982-901-4-3 Dépôt légal n°11295 du 29-5-2019 Bibliothèque nationale du Bénin e 2 trimestre 2019
Tous droits de traduction, d’adaptation, de représentation et de reproduction réservés pour tous pays.
©Les Éditions Plurielles Avril 2019
Colbert Tatchégnon DOSSA
LE POULET DE LA DISCORDE ET AUTRES AUTOFICTIONS
Les Éditions Plurielles
COLBERT TATCHÉGNONDOSSA
Du même auteur :
Errances dans nos sables mouvants, autoctions, Les Editions Plurielles, 2017, 144 pages.
À Mon père, Grégoire DOSSA-KLÈKPÈ, Pour prolonger le laps de temps Que nous passâmes ensemble.
7
COLBERT TATCHÉGNONDOSSA
1– LE POULET DE LA DISCORDE
À Tous les rayons de soleil Qui irradient des généreux cœurs Que féconde l’aura de mon prénom-talisman.
 Tout a commencé un mardi matin de mois de mars. Je meais les pieds, pour la première fois, dans ce village suburbain de Parakou. A l’occasion d’une expédition professionnelle. En tant qu’enseignant des Leres. Je ne connaissais personne dans le bled.  Concours de la Providence : un ami m’a recommandé à un de ses anciens élèves fréquentant l’établissement où je dois servir. Je débarque alors avec mes bagages consti-tués essentiellement de mes livres et de quelques habits.  Destination : le collège d’accueil.
9
COLBERT TATCHÉGNONDOSSA
 Après les formalités administratives, je fais appeler mon potentiel hôte. Il est élève en classe de terminale. Un gaillard dont la rugosité du visage tranche avec la politesse. Nous nous entretenons.  Avec assez d’aabilité, il me reçoit chez lui à midi.  — C’est un honneur pour moi de vous accueillir, se réjouit-il.  — Je t’en suis très reconnaissant, cher ami.
 Autour du repas du soir, il m’assaille de questions sur ma carrière :  — Est-ce délibérément que vous avez choisi le métier d’enseignant ? Peut-on s’épa-nouir dans ce métier ? Pourquoi presque tous les enseignants se plaignent-ils de leurs conditions de vie ? ...  — Il ne dépend que de chacun de s’épanouir dans son métier. L’essentiel est de ne pas se tromper de carrière. Et la meilleure manière de ne pas s’y tromper est de faire de sa passion son métier. C’est ce que, moi, j’ai fait. Je ne vis que mon rêve : lire puis partager le savoir, partager mes idées. Je n’éprouve donc pas le moindre remords. Ce, malgré les conditions de travail précaires. Et les meil-leurs moments de ma vie sont ceux que je passe avec mes apprenants. En revanche, il y en a parmi nous, enseignants, pour qui la 10