Le prisonnier flamand
344 pages
Français

Le prisonnier flamand

-

Description

Morbecque, début août 1914. La Première Guerre mondiale se prépare. Fermier et sergent de réserve, Henri est appelé à combattre. Rapidement entraîné dans la débâcle, le soldat est constitué prisonnier. Il sera retenu en Allemagne jusqu’à la fin de la guerre. Dans ses effets personnels, le prisonnier flamand a emporté un carnet et un crayon. Ce seront ses plus fidèles compagnons. Lors de cet exil forcé, la correspondance devient son seul salut. Un échange, parfois prosaïque, toujours touchant s’établit avec sa femme, Gabrielle. À travers l’écriture, ils partagent leur peine, leur amour. Et l’espoir de se revoir. Un roman qui s’appuie sur la véritable correspondance d’Henri et de Gabrielle.

EXTRAIT

Hier après-midi, le tocsin a sonné. Le vent nous en a apporté le son sinistre. Que se passait-il donc ? Quelque chose de grave s’annonçait. Très vite on sut. La gendarmerie affichait partout un ordre de mobilisation. Partir à la guerre à 39 ans ! Avec, à la maison, une fillette de 6 ans. Juste avant la moisson. Je traversai la route pour en parler avec mon voisin d’en face, Henri Depuydt. Il serrait sa femme, Rachel, contre lui. Elle avait laissé s’écrouler sa pièce de tissu d’étamine à terre, négligemment, dont elle tirait des tabliers ou des corsages pour le voisinage.
– Soyons courageux, lui dis-je. Il faut montrer aux Boches de quoi nous sommes capables. N’y a-t-il pas longtemps qu’on a envie de prendre notre revanche ? N’empêche, on a du travail aux champs.
Je dois partir demain, lundi 3 août 1914. Une date que je ne suis pas près d’oublier. Demain, au petit matin… Je dois être à 6 heures en gare de Steenbecque. Il fait sec. Après la courte rue des Mulets, je vais pouvoir longer la becque et, au pont de la Potence, je suivrai le chemin herbeux qui débouche à proximité de la gare. Une heure de marche.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Messiant est un passionné d’histoire, de folklore et de traditions locales. Il est également l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages portant sur des thématiques variées. Ce chevalier des Arts et des Lettres ainsi que des Palmes académiques a reçu de nombreuses récompenses. Des reconnaissances culturelles telles que le prix Georges-Goyau décerné par l’Académie française ou encore la médaille d’or de la Renaissance française. Dans ses écrits, il accorde une place importante à l’identité des Flandres. C’est dans cet esprit que s’inscrit son nouveau roman, Le prisonnier flamand. Dans cette fiction à caractère historique, il retrace avec justesse la place de la région durant la Grande Guerre.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 juillet 2017
Nombre de lectures 0
EAN13 9782359733297
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Le prisonnier flamand