Le Rossignol d'Alexandrie

-

Français
94 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Naïma, une jeune fille d'un quartier misérable d'Alexandrie, possède une voix prestigieuse. Un vieil homme, en traversant les rues de ce vieux quartier, est fasciné par cette voix. Une amitié naît entre le vieil homme et la jeune fille. Il lui fera découvrir les trésors de la chanson égyptienne sur son vieux gramophone et l'incitera à travailler sa voix. Au Caire, dans un cabaret de renom, elle fera ses premières armes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2012
Nombre de lectures 8
EAN13 9782296502383
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0068€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le rossignol d’Alexandrie
Amarante Cette collection est consacrée aux textes de création littéraire contemporaine francophone. Elle accueille les œuvres de fiction (romans et recueils de nouvelles) ainsi que des essais littéraires et quelques récits intimistes.
La liste des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
David Nahmias Le rossignol d’Alexandrie Roman
Ouvrages de David Nahmias Bal-Trappe, l’Éther Vague -Patrice Thierry éditeur, 1993La Correctrice,Éditions du Rocher, 1995Cadavre à basse température,Éditions de la Voûte, 1997Mister Alto,Mercure de France, 1998Emmanuel Bove – Carnet d’une fugue,Le Castor Astral, 1998Fragments copiés collés (Emmanuel Bove, Henri Calet, Eugène Dabit et les autres) avec François Possot, 2003 Alexandrie mémoires mêlées –L’Harmattan, 2004Personne ne vient plus libérer Parispar la porte d’Orléans -Editions Bérénice, 2010© L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-99622-9 EAN: 9782296996229
À Raphaëlle, et à la mémoire de Joseph, mon père.
Une chandelle suffit. Que la chambre ce soir reste dans la pénombre. Toute à la rêverie et à ce qu’elle suggère, grâce à ce peu de lumière – à mes visions alors je donnerai libre cours, pour que viennent de l’Amour, pour que viennent les Ombres. Constantin Cavafy (Pour qu’elles viennent – PoèmesGallimard - Traduction Dominique Grandmont)