Le Terrible
330 pages
Français

Le Terrible

-

Description

« Avec ce personnage dont j’ignorais la présence insistante dans ma mémoire, avec cet Ivan Vassilievitch, l’orphelin, surnommé plus tard « le Terrible », j’ai affronté l’épouvante de l’esprit persécuté par le bien et le mal, l’équivoque des situations qu’induit un entourage prêt à la trahison et au meurtre, l’implacable paranoïa de ceux dont on a défiguré l’âme dès la naissance. »

Le récit de Jeanne Champion, s’inspirant du chef-d’œuvre d’Eisenstein consacré au même Ivan, fait alterner des dizaines de voix, celle d’Ivan, mais aussi celles d’espions, de biographes, de boyards, d’anonymes, et celles des proches : la tsarine, le tsarévitch. Ce montage de dialogues déchirants, de monologues hallucinés, de confessions mêlées de correspondances fait de ce roman bien autre chose qu’un roman historique, plutôt une formidable exploration des abysses de l’Histoire.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 janvier 2005
Nombre de lectures 39
EAN13 9782213647197
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

« Avec ce personnage dont j’ignorais la présence insistante dans ma mémoire, avec cet Ivan Vassilievitch, l’orphelin, surnommé plus tard « le Terrible », j’ai affronté l’épouvante de l’esprit persécuté par le bien et le mal, l’équivoque des situations qu’induit un entourage prêt à la trahison et au meurtre, l’implacable paranoïa de ceux dont on a défiguré l’âme dès la naissance. »

Le récit de Jeanne Champion, s’inspirant du chef-d’œuvre d’Eisenstein consacré au même Ivan, fait alterner des dizaines de voix, celle d’Ivan, mais aussi celles d’espions, de biographes, de boyards, d’anonymes, et celles des proches : la tsarine, le tsarévitch. Ce montage de dialogues déchirants, de monologues hallucinés, de confessions mêlées de correspondances fait de ce roman bien autre chose qu’un roman historique, plutôt une formidable exploration des abysses de l’Histoire.