Les chevaux n
224 pages
Français

Les chevaux n'iront pas en enfer

-

Description

Une jeune femme et un homme d'âge mur, sans vraiment savoir pourquoi, choisissent de lier leur sort à celui de quelques centaines de pur-sang arabes d'un grand haras polonais, ballottés, pendant toute la seconde guerre mondiale, entre l'est et l'ouest. Avec eux, ils fuient d'abord les Allemands, puis les Soviétiques, jusqu'à se retrouver au coeur d'une Allemagne en pleine débâcle, sous le grand bombardement de Dresde ou dans des wagons réquisitionnés par Himmler, le chef des SS. Pour l'un et l'autre, il s'agit d'un second exode, après celui qu'ils ont subi vingt ans plus tôt, au lendemain de la révolution russe. Comme les hommes, les chevaux sont frappés par la guerre, mais différemment. Ils la traversent avec un mélange de courage opiniâtre, de souffrance mais aussi d'indifférence souveraine. Quant aux héros du roman, ils se demandent si ce qu'ils font a un sens. Pourquoi, au milieu d'un monde qui s'écroule, privilégier l'accessoire, trouver une sorte de refuge auprès d'animaux étrangers à la folie de l'histoire ? Si les deux héros principaux sont imaginaires, la plupart des autres personnages du livre ont réellement existé, et l'histoire de cet invraisemblable exode est strictement conforme à la réalité historique. Ancien correspondant du quotidien Le Monde à Varsovie, Washington et Moscou, Jan Krauze est aujourd'hui éleveur de chevaux de course en Normandie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 mai 2017
Nombre de lectures 3
EAN13 9782268092881
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Une jeune femme et un homme d'âge mur, sans vraiment savoir pourquoi, choisissent de lier leur sort à celui de quelques centaines de pur-sang arabes d'un grand haras polonais, ballottés, pendant toute la seconde guerre mondiale, entre l'est et l'ouest. Avec eux, ils fuient d'abord les Allemands, puis les Soviétiques, jusqu'à se retrouver au coeur d'une Allemagne en pleine débâcle, sous le grand bombardement de Dresde ou dans des wagons réquisitionnés par Himmler, le chef des SS. Pour l'un et l'autre, il s'agit d'un second exode, après celui qu'ils ont subi vingt ans plus tôt, au lendemain de la révolution russe. Comme les hommes, les chevaux sont frappés par la guerre, mais différemment. Ils la traversent avec un mélange de courage opiniâtre, de souffrance mais aussi d'indifférence souveraine. Quant aux héros du roman, ils se demandent si ce qu'ils font a un sens. Pourquoi, au milieu d'un monde qui s'écroule, privilégier l'accessoire, trouver une sorte de refuge auprès d'animaux étrangers à la folie de l'histoire ? Si les deux héros principaux sont imaginaires, la plupart des autres personnages du livre ont réellement existé, et l'histoire de cet invraisemblable exode est strictement conforme à la réalité historique. Ancien correspondant du quotidien Le Monde à Varsovie, Washington et Moscou, Jan Krauze est aujourd'hui éleveur de chevaux de course en Normandie.