Les hasards du destin

Les hasards du destin

-

Français
130 pages

Description

Les hasards du destin est un roman qui décrit les aventures de Sinclair, personnage insolite, des entrailles de son village natal jusqu'à ses nombreux périples les plus inattendus, subissant les pires facéties inimaginables mettant en scène toute une galerie de personnages excentriques.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 juin 2019
Nombre de lectures 68
EAN13 9782140124303
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
les obstacles et en se fiant à l’amour.
Ferréol GASSACKYS
Les hasards du destin Roman
Les hasards du destin
Ferréol GASSACKYSLes hasards du destin
Roman
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-17611-6 EAN : 9782343176116
Prologue Ce pays imaginaire que je situe comme cadre d’épanouissement du héros de ce récit, Sinclair, ne pourrait se trouver nulle part, sauf en Afrique équatoriale. Il demeure cependant une entité fictive, ainsi que les personnages de cette narration. Toute ressemblance ou similitude avec votre environnement ne serait que fortuite. C’est pourquoi, l’auteur vous met en garde contre cette tentation grande et compréhensible de vouloir toujours apposer visages et noms aux acteurs et espaces décrits, il ne s’agit ici que d’une fantaisie et, dans ce sens, il vous est simplement demandé de vous laisser guider par la magie de l’inspiration et de la pensée ! Cette fiction, modeste contribution qui est mienne d’une tentative d’interprétation du monde, se voudrait aussi une réponse, autant interne que bruyante, à ce questionnement de Jean d’Ormesson de l’Académie française, qui n’a cessé de m’interpeller : « Et nous qui avons la chance d’être nés et de ne pas être déjà morts, que faisons-nous sur cette Terre ? » Moi, je tente par ma plume d’écrire et de donner plus de sens à mon passage sur terre en appelant à plus de persévérance et donc à ne jamais se résigner à l’exemple de Mary Sue et Sinclair, qui doivent affronter les tribulations et l’adversité qui se dressent tels des cours magistraux sur la vie. Puisse la lecture des quelques pages suivantes parler à l’âme d’aventurier qui réside en chacun de vous. Ferréol Gassackys
5
Quand on n’a pas d’imagination, mourir c’est peu de chose, quand on en a, mourir c’est trop. Louis Ferdinand Céline
Au hasard d’une naissance comme de toutes les autres, Sinclair naquit dans un bourg, réputé parmi les grandes villes de ce pays, qui n’était pas grand mais qui était fier de son passé, sillonné par l’histoire des anciens royaumes, par des siècles d’esclavage et aussi par la colonisation des grands empires. Que dire de ses premières émotions d’enfance, pas grand-chose qui ne lui revienne à l’esprit sinon des fragments ? Mais peut-être est-ce l’explication d’une certaine précocité que l’on constatera tout au long de cette narration, car, déjà, c’est un épisode rapide qui le conduira trois, cinq ans plus tard vers la métropole et ensuite en Ile-de-France, et c’est un florilège d’images infinies qui défilent dans sa tête et qu’il a du mal à ordonner. Souvent en robe de pagne (ses parents auraient-ils préféré une fille ?), devant une marmite en train de s’empiffrer de plats naturels cuits au feu de bois, à l’ombre des pruniers locaux, arbres très répandus, comme les manguiers et parsemés sur les rues dont les fruits, tantôt appelés prunes, atangas ou safous, sont très prisés, une image pittoresque de la rivière qui bordait ce doux village. Lui, cet enfant à l’allure rebelle et très souvent bataillant à longueur de journée contre ceux de son âge et même les plus grands, car déjà se dessine en lui une âme d’indomptable et d’indépendant. Des nuits interminables agrémentées par le fameux feu de bois où, sous les hululements de la chouette et du hibou, il se passait tellement de choses sous l’imposante présence d’un grand-père corpulent, très sollicité et accueillant presque toujours ses visiteurs incessants autour d’un vin de palme, la boisson locale, sous le rythme endiablé du tam-tam ou le crépitement des gouttes de pluie sur ces tôles
9