Les Roses noires de Chartres
319 pages
Français

Les Roses noires de Chartres

-

Description

Une enquête fleurie.

C'est la fin de l'été, les hardes se rassemblent et les blés de Beauce se couchent par milliers devant les moissonneuses. Cette année fleurissent à l'infini les coquelicots marquant les talus d'autant de taches de sang… Signe des temps ?
Charles Wenz est en route pour Boisville-La-Saint-Père, au bout du monde, chez un vieil ami. Il y a rendez-vous avec la chasse et… des souvenirs. A Chartres, Simone de Chasseneuil s'interroge : une rose rouge est le symbole de la passion… mais c'est une rose noire qu'elle a reçue ! Alors que de la ville basse partent les visiteurs, l'Eure charrie d'étranges choses. A l'ombre de la cathédrale, Mélodie Cambrone enquête… L'air retentit de coups de tonnerre et de coups de fusils ! Mais les vieux quartiers cachent un chasseur… très particulier… Mélodie s'inquiète ! Elle ne connaît rien au langage des fleurs…

Ne manquez pas ce thriller rempli de mystère et de suspense !

EXTRAIT

La rose noire fut installée dans un mince vase de cristal, au beau milieu de la table du coin salon de l’immense pièce. Les lumières de l’extérieur éclairaient les pétales qui semblaient être de velours. C’était la troisième qu’elle recevait en trois semaines… Simone écrasa le mégot dans un lourd cendrier et saisit le bristol qui se trouvait depuis midi sur son sous-main : un bout de carton parcheminé portant en son centre la représentation de sa fleur. Rien de plus… Derrière : quelques mots d’une assez jolie écriture :
« Vingt-deux heures au café Serpente… »
Simone alluma une autre américaine et souffla d’autres volutes bleues qu’elle regarda se dissoudre dans l’espace. Soudain, elle appuya sur le bouton d’un interphone.
— Edmond ?
— Oui Madame…
— Vous pouvez rentrer avec la voiture, j’en ai encore pour quelques heures, si ce n’est pas pour la nuit ! Dites de ne pas m’attendre pour dîner, je rentrerai avec le cabriolet…
— Bien Madame, bonsoir Madame !
Simone se leva, alla se servir un Martini et regarda partir la limousine pilotée par Edmond. Ce qu’elle allait faire n’était guère dans ses habitudes mais décidément cette rose noire l’intriguait ! Et si c’était… Non, sûrement pas ! Ça n’avait jamais été qu’une passade, une histoire sans importance, presqu’une parenthèse… Oh, elle verrait bien ! Elle pénétra dans la cage de l’ascenseur privé, la lampe du bureau s’éteignit. Quelques instants plus tard, le cabriolet Mercedes s’engageait en direction du centre-ville.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Né en 1952 à Roubaix, Philippe-Michel Dillies, après des études de droit, a suivi une carrière militaire. Lecteur passionné des œuvres d’Agatha Christie, une affectation en Beauce l’a décidé à prendre la plume, pour partir comme son égérie, à la découverte des arcanes de l’écriture policière. Son premier roman est sorti en 2003. Il s’est retiré en Touraine, décor naturel de ses œuvres.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 02 juin 2017
Nombre de lectures 1
EAN13 9782355503979
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Une enquête fleurie.

C'est la fin de l'été, les hardes se rassemblent et les blés de Beauce se couchent par milliers devant les moissonneuses. Cette année fleurissent à l'infini les coquelicots marquant les talus d'autant de taches de sang… Signe des temps ?
Charles Wenz est en route pour Boisville-La-Saint-Père, au bout du monde, chez un vieil ami. Il y a rendez-vous avec la chasse et… des souvenirs. A Chartres, Simone de Chasseneuil s'interroge : une rose rouge est le symbole de la passion… mais c'est une rose noire qu'elle a reçue ! Alors que de la ville basse partent les visiteurs, l'Eure charrie d'étranges choses. A l'ombre de la cathédrale, Mélodie Cambrone enquête… L'air retentit de coups de tonnerre et de coups de fusils ! Mais les vieux quartiers cachent un chasseur… très particulier… Mélodie s'inquiète ! Elle ne connaît rien au langage des fleurs…


Ne manquez pas ce thriller rempli de mystère et de suspense !

EXTRAIT

La rose noire fut installée dans un mince vase de cristal, au beau milieu de la table du coin salon de l’immense pièce. Les lumières de l’extérieur éclairaient les pétales qui semblaient être de velours. C’était la troisième qu’elle recevait en trois semaines… Simone écrasa le mégot dans un lourd cendrier et saisit le bristol qui se trouvait depuis midi sur son sous-main : un bout de carton parcheminé portant en son centre la représentation de sa fleur. Rien de plus… Derrière : quelques mots d’une assez jolie écriture :

« Vingt-deux heures au café Serpente… »
Simone alluma une autre américaine et souffla d’autres volutes bleues qu’elle regarda se dissoudre dans l’espace. Soudain, elle appuya sur le bouton d’un interphone.
— Edmond ?
— Oui Madame…
— Vous pouvez rentrer avec la voiture, j’en ai encore pour quelques heures, si ce n’est pas pour la nuit ! Dites de ne pas m’attendre pour dîner, je rentrerai avec le cabriolet…

— Bien Madame, bonsoir Madame !
Simone se leva, alla se servir un Martini et regarda partir la limousine pilotée par Edmond. Ce qu’elle allait faire n’était guère dans ses habitudes mais décidément cette rose noire l’intriguait ! Et si c’était… Non, sûrement pas ! Ça n’avait jamais été qu’une passade, une histoire sans importance, presqu’une parenthèse… Oh, elle verrait bien ! Elle pénétra dans la cage de l’ascenseur privé, la lampe du bureau s’éteignit. Quelques instants plus tard, le cabriolet Mercedes s’engageait en direction du centre-ville.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Né en 1952 à Roubaix, Philippe-Michel Dillies, après des études de droit, a suivi une carrière militaire. Lecteur passionné des œuvres d’Agatha Christie, une affectation en Beauce l’a décidé à prendre la plume, pour partir comme son égérie, à la découverte des arcanes de l’écriture policière. Son premier roman est sorti en 2003. Il s’est retiré en Touraine, décor naturel de ses œuvres.