Les séquelles du passé

-

Français
220 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les séquelles du passé », le premier roman d'Awa Diop Mbengue, raconte l'histoire d'Awa Ndoye, une jeune fille, qui après avoir été sauvagement violée par son plus grand amour, voit toute sa vie s'écrouler le jour où elle découvrit qu'elle était tombée enceinte. Ses propres parents l'avaient jetée à la porte alors qu'elle n'avait que 17 ans. Refusant catégoriquement d'assumer ses responsabilités, l'auteur de la grossesse la délaissa au profit d'une autre femme. Après de longues années de souffrances, elle finit par se marier avec un homme formidable. Mais leur ménage sera légèrement secoué après dix bonnes années sans l'ombre d'un enfant. « Comment continuer à vivre avec un mari infidèle qui déserte le lit conjugal? Que faire, quand vos propres parents vous écartent de leur existence ? Où se réfugier lorsque le chemin qui mène chez soi n'existe plus ? » Telles étaient les questions que se posait Awa, tout en espérant parvenir, un jour, à transcender ce qu'elle avait traversé.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2018
Nombre de lectures 161
EAN13 9782490673032
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Les séquelles du passé
Les séquelles du passé
1
Les séquelles du passé
Tous droits réservés pour tous pays © Copyright les éditions artiges de Chidid  Guédiawaye, Gadaye Cité Municipal  Dakar Sénégal Couverture:Abdou Khadre Djélani Tel:77 324 26 91 Awa Diop Mbengue Les séquelles du passé… 2018Indicatif de l’éditeur:978-2-490673 Editeur:Alioune Badara Chidid ISBN:978-2-490673-03-2 Tél:(+221) 77 488 31 25 Boite Postal:GW 15000 E mail:didchibasse@gmail.com
2
Les séquelles du passé
Awa Diop Mbengue Les séquelles du passé Roman
Les éditions Artige
3
Les séquelles du passé
Dédicaces
À mes chers parents :
Autant de paroles, aussi expressives soient-elles ne sauraient montrer le degré d’amour et d’affection que j’éprouve à votre égard. Vous avez fait de moi ce que je suis. Vous m’avez aidé et soutenu tout au long de mon parcours. Bref, vous avez fait d’une ville ce qui était auparavant le monde.
À Serigne Mbacké Diop :
Je ne saurais exprimer ma gratitude et ma reconnaissance envers toi. Tu m’as toujours considéré comme ta propre fille. Tu as su m’inculquer le sens de la responsabilité et la confiance en soi face aux difficultés de la vie. Tes conseils m’ont toujours guidé vers la réussite.
À Khadija Ba :
Autant d’expressions, aussi éloquentes soient-elles ne sauraient exprimer ma gratitude et ma reconnaissance envers toi.
4
Les séquelles du passé
Remerciements
Je remercie tout d’abord mes parents ainsi que mes frères et sœurs à qui je dois ce que je suis aujourd’huiet ce que je serai demain.
Mes remerciements vont aussi à l’endroit de tous ceux m’ont apporté leur aide pour la correction de mon manuscrit :Docteur Amadou Diaw Ndiaye,Moussa Diakhaté,BokaryKonare,Makhtar Diop,Mamadou Socrate Diop.
J’adresse mes remerciements particuliers auDocteur Alassane Traoré, qui n’a cessé de me soutenir et de m’encourager durant les moments les plus difficiles de ma vie.
J’adresse également mes remerciements àAbdou KhadrePouyeet àSadioCoulibalypour la confection de la couverture du roman.
Enfin, mes remerciements à tous mes amis qui ont toujours été présents à mes côtés pour me consoler quand il le fallait.
5
Les séquelles du passé
6
Les séquelles du passé
C’était le crépuscule, cet étrange et quasi féérique intermède durant lequel la lumière et l’obscurité trouvent un équilibre parfait.Awa, la mine pensive et soucieuse était là, dans la cuisine en train de préparer le diner. En effet, elle traversait des moments très difficiles avec son mari qui avait adopté un comportement très bizarre depuis un certain temps. Il désertait le lit conjugal et lui adressait à peine la parole. Ceci, depuis presque trois mois.
 Awa était une jeune femme très ordonnée, qui adorait faire la cuisine pour sa famille. Organisatrice-née, elle ne laissait rien au hasard et oubliait rarement ce qu’elle avait à faire.
Tout le monde la considérait comme une bonne épouse, une excellente mère, un membre estimé de la communauté ; et ses talents culinaires étaient appréciaient par toute sa famille. Elle épluchait soigneusement les pommes de terre quand elle vit ses enfants entrer dans la cuisine en pleurant.
-
Ousmane ?Ndeye Astou? Que se passe-t-il ? leur demanda-elle en déposant le couteau sur la table. Elle était ébahie. C’était la toute premièrefois qu’elle les voyait dans un telétat. Ils pleuraient à chaudes larmes et une souffrance se lisait dans leurs yeux, d’ordinaire si joyeux.
7
-
-
-
-
-
Les séquelles du passé
C’est papa… réponditNdeye Astou entre deux sanglots, il nous a frappés.Awa faillit perdre l’équilibre face à cette révélation. Elle n’; elle ne pouvait croire queen revenait pas son mari ait pu lever la main sur leurs enfants ; lui, quis’énervait même lorsqu’Awa leur criait dessus.Elle s’adossa sur la paillasse de la cuisine avant de leur demander des explications. Qu’avez-vous fait à votre papa pourqu’il commette un tel acte ?s’enquit-elled’une voix légèrement tremblante. On lui a rien fait maman, répondit Ousmane. Nous lui avons juste demandé la raison pour laquelle il a pris ses distances avec nous et il s’est fâché, répondit- ild’une voix enrouée.C’estvrai maman, ajoutaNdeye Astousous le regard consterné de sa mère.Papa a beaucoup changé ces temps-ci. Il ne joue plus avec nous, ne nous dépose plus à l’école comme il le faisait d’habitude. Et pour couronner le tout, il ne cesse de nous crier dessus à longueur de journée. À ces mots, Awa resta muette de stupeur. C’est laraison pour laquelle,Ndeye Astouet moi avions décidé d’aller le voir pouravoir une explication vis-à-vis de son changement soudain de comportement. Par la suite, il s’est mis en colèrede se mettre à nous avant frapper, balbutiaOusmane, des larmes coulant à flot sur ses joues. Il marqua une pause,puis continua. Mais qu’est qu’on a fait à papa ? Pourquoi est-il devenu comme ça ?
8
-
-
-
-
-
Les séquelles du passé
Les jumeaux étaient très affectés par le changement de comportement de leur père, qui d’habitude était très attentionné. D’ailleurs, leurs camarades de classe leur enviaient beaucoup leur père. Mes chéris, arrêtez de pleurer s’il vous plait, je n’aime pas vous voir dans cet état, ditAwaen les prenant dans ses bras. Votre papa est un peu nerveux ces temps-ci à cause des crises que traversent nos entreprises. Nous devons essayer de le comprendre et le soutenir. Je vais lui parler,après. D’accord? Awa ne donner lapouvait plus continuer à même excuse à ses enfants. Elle ignorait pourquoi son mari avait changé mais une chose était sûr : les crises que traversaient leurs entreprises n’en étaient point la raison. Maman, à chaque fois tu nous sors la même excuse; tout ce que nous voulons c’est que papa redevienne comme avant, rétorqua Ousmane, qui en avait marred’entendre la même phrase à chaque foisqu’il se plaignait du changement de son papa. Il redeviendra comme avant, je vous le promets. Faites-moi confiance, tout ira bien s’il plait à Dieu, les rassura t- elle. D’accordmaman, réponditOusmanedésespéré. Quant àNdeye Astou, elle pleurait toujours.C’était une jeune fille très sensible, excessivement timide et très renfermée. Maintenant, allez-vous débarbouiller, le diner est presque prêt.
9
-
Les séquelles du passé
Ok maman, dirent-ils en chœur avant de sortir de la cuisine, tristement, main dans la main.
 Awa avait très mal, ses yeux étaient remplis de larmes. Elle n’aimait pas voir ses enfants dans un état pareil, comme toute mère d’ailleurs. Son mari était en colère contre ellepour des raisons qu’elle ignorait totalement. Il rentrait très tard et pouvait rester des jours sans dormir dans leur chambre, et à chaque foisqu’ellelui demandait ce qui n’allait pas, il refusait d’aborder le sujet trouvant toute sortes de subterfuges.Mettant l’attitude de son mari sous le coup de la pression,Awajugé mieux de lui avait laisser le temps de se remettre les idées en place, pensant que ce changement serait éphémère. Cependant, ses réflexions s’avérèrent fausses, vuce qui venait de se passer.
-
-
***
Le soir, juste après le diner,Awa alla apporter le dessert à sonmari. Elle le trouva dans le salon en train de regarder un film.
Chéri, voici ton dessert, lui dit-elle avec politesse. Merci, dépose-le sur la table, répondit-il sans détacher les yeux de la télévision.
Le comportement de sonmarivexa la profondément. Elle s’exhorta au calme,
10