Les terres meurtries T2 : Léona

Les terres meurtries T2 : Léona

-

Livres
240 pages

Description

1904. À quelques lieues de Verdun, la petite Léona voit le jour à la ferme des Quatre-Chemins. Garçon manqué, elle coule une enfance heureuse entourée de sa famille, participant aux activité de la ferme et partageant les jeux des enfants du village. Mais la Première Guerre mondiale met un terme à ces années de bonheur. Alors que Fernand vit l'enfer de Verdun, Léona, son frère et ses deux soeurs se réfugient à Annonay avec leur mère, Ida. Le malheur semble s'acharner sur cette famille : Fernand est porté disparu à Samogneux en 1916. Marthe, la petite soeur née à la déclaration de guerre, est emportée par le croup. Léona refuse de croire à la mort de son père. Elle obtient des renseignements sur la bataille de Samogneux par Désiré, une « geule cassée » qui y fut blessé.
La famille rentre enfin au pays en 1919. La ferme a été dévastée et les terres meurtries pas les quatre années de guerre. Ida, désemparée, accepte volontiers l'aide de Paul Vigoureux et de son fils Camille, anciens propriétaires des lieux. Ils se rendent vite indispensables. Dépitée de voir sa mère bientôt séduite par Paul, Léona se réfugie dans le souvenir de son père, dont la mort est désormais officielle. Elle se rend à Samogneux sur le lieux du drame

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 août 2004
Nombre de lectures 2
EAN13 9782809815184
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
1904. À quelques lieues de Verdun, la petite Léona voit le jour à la ferme des Quatre-Chemins. Garçon manqué, elle coule une enfance heureuse entourée de sa famille, participant aux activité de la ferme et partageant les jeux des enfants du village. Mais la Première Guerre mondiale met un terme à ces années de bonheur. Alors que Fernand vit l'enfer de Verdun, Léona, son frère et ses deux soeurs se réfugient à Annonay avec leur mère, Ida. Le malheur semble s'acharner sur cette famille : Fernand est porté disparu à Samogneux en 1916. Marthe, la petite soeur née à la déclaration de guerre, est emportée par le croup. Léona refuse de croire à la mort de son père. Elle obtient des renseignements sur la bataille de Samogneux par Désiré, une « geule cassée » qui y fut blessé.
La famille rentre enfin au pays en 1919. La ferme a été dévastée et les terres meurtries pas les quatre années de guerre. Ida, désemparée, accepte volontiers l'aide de Paul Vigoureux et de son fils Camille, anciens propriétaires des lieux. Ils se rendent vite indispensables. Dépitée de voir sa mère bientôt séduite par Paul, Léona se réfugie dans le souvenir de son père, dont la mort est désormais officielle. Elle se rend à Samogneux sur le lieux du drame