Lettres américaines

Lettres américaines

-

Français
360 pages

Description

Parues en première édition mondiale chez Grasset en 2009, les Lettres américaines rassemblent la correspondance des membres de la famille Pollock de 1927 à 1947. Le père, LeRoy, la mère, Stella, et les cinq frères parcourent l’Amérique, de New York à la Californie. Ils s’écrivent des gares où ils transitent, des petites villes où ils trouvent du travail, de stations d’autoroute où ils font une halte. Ils parlent d’art, ils parlent d’idéal.
Complétées pour cette édition en Cahiers rouges de nombreuses lettres inédites, ce livre est à la fois une histoire familiale, politique et artistique. Familiale  : les Pollock sont solidaires, et aimants. Politique  : ils suivent de près les bouleversements de l’Amérique et du monde, subissant la crise des années 1930, assistant à l’effondrement de l’économie, appréciant l’audace de Roosevelt, dont le New Deal met en place un système d’aide aux artistes qui a été utile à tout le pays  ; inquiets de la montée des nationalismes en Europe, Jackson Pollock et les siens s’enthousiasment pour le communisme et toutes formes de révolte. Artistique  : ces lettres révèlent les doutes et les exaltations de Jackson. Il confie sa passion naissante à son frère, Charles, peintre lui aussi. Réponse de l’aîné  : «  Je suis ravi que tu t’intéresses à l’art. Est-ce un intérêt général ou penses-tu devenir peintre  ?  »
Une famille unie, non par la moindre idée de réussite matérielle, mais par l’art, seule transmission qui vaille. L’Amérique à son meilleur. 

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 novembre 2017
Nombre de lectures 0
EAN13 9782246814726
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Debout : Charles Cecil, Stella, Marvin Jay, Paul Ja ckson* ; assis : Sanford LeRoy, LeRoy, Frank. 1917
* Lors du voyage que firent Jackson et Charles de l a Californie à New York en 1930, Charles suggéra à Jackson de laisser tombe r son premier prénom Paul pour n’utiliser que Jackson : « Jackson Polloc k, ça sonnait bien. » (Entretien avec Sylvia Winter Pollock, 1981.)
Ce livre est dédié aux enfants, petits-enfantset arrière-petits-enfantsdes frères Pollock
Le terme « Projet » fait référence invariablement au Federal Art Project (WPA/FAP).
Dans cette correspondance, les frères Pollock sont appelés par différents surnoms : Charles est Chas, C ; Marvin Jay est Jay, Mart, Marvin ; Sanford est Sande, Sandy, Sante, S, San ; Paul Jackson est Jack, Jackson. Reuben Kadish est appelé Rube, Ruben.
Dans la mesure du possible, la ponctuation originale – l’absence de virgules, de points ou de majuscules, ou encore les mots soulignés – a été conservée. Certaines excentricités ont été retenues.
Les dates entre crochets proviennent des cachets de la poste ou de notes diverses.
Les mots suivis d’un astérisque renvoient au glossaire.