Lettres mortes à Lannilis
352 pages
Français

Lettres mortes à Lannilis

-

Description

Le professeur de français du collège public de Lannilis n’aura pas le temps de terminer la correction des rédactions de ses élèves...

Il est retrouvé dans son bureau, le corps transpercé d’une pique à brochette, avec l’Andaluza de Granados en fond sonore !
Qui peut avoir assassiné cet homme apprécié de tous ses collègues ? Sa mort est-elle en rapport avec sa passion pour la photographie nocturne, ou liée à ces lettres mystérieuses, écrites à la plume sergent-major sur un magnifique papier ?
À la demande de Chantelle qui souhaite disculper ses protégées, le capitaine Adrien Le Gac de la Police Judiciaire brestoise vient donner un coup de main à son ex-compagne, la lieutenante de gendarmerie Laurence Rousseau, pour résoudre cette enquête dans le Pays des Abers.

Un polar surprenant avec un duo d'enquêteurs détonant !

EXTRAIT

Le Gac s’étire avant d’accorder une ultime vérification au document affiché sur son ordinateur. Correct ! Il ne reste plus qu’à l’imprimer et ajouter cette feuille à l’épaisse liasse dans la chemise cartonnée, puis transférer le tout à la magistrature. Mais la sonnerie de son téléphone portable l’interrompt au moment où il allait cliquer sur le bouton : sur l’écran, l’indication « Chantelle » lui procure un sentiment mêlé d’étonnement et d’inquiétude.
— Bonsoir, joli capitaine. Nous devons absolument nous voir sans tarder. Tu m’invites à prendre un thé chez toi ?
Dans la voix généralement posée de la sorcerez, Adrien ressent l’urgence agrémentée d’une pointe d’anxiété. Coup d’œil à sa montre.
— Donne-moi une heure, que je plie cette affaire. Je n’aime pas laisser mon travail en plan.
— Accordée ! Toutefois, inutile de t’affoler, Ruby n’est en rien concernée.
Déjà, elle a raccroché. Lançant l’impression, Le Gac attrape le dossier à remettre au commissaire Pennac’h. Même si elle l’a rassuré en affirmant que sa compagne n’était en rien impliquée, le capitaine de la Police Judiciaire brestoise reste circonspect quant à cet appel : que peut donc lui vouloir cette étrange femme ?

À PROPOS DE L'AUTEUR

Né en 1966 en région parisienne, Jean-Michel Arnaud a rallié la Bretagne en 1994 pour son travail d’ingénieur en informatique. Il trouve là le plaisir de l’écriture : de la poésie pour commencer, avec les recueils “(In)quiétude” et “Flots Flous”. La lecture de romans policiers régionaux lui donne l’envie de tenter sa chance dans ce genre. Bassiste, il participe à plusieurs groupes pop-rocks amateurs, de 1999 à 2004 avec le groupe Hepanah, maintenant disparu, et depuis 2008 avec le groupe My Bones Cooking tournant régulièrement dans la région brestoise.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 mars 2017
Nombre de lectures 0
EAN13 9782355505041
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Le professeur de français du collège public de Lannilis n’aura pas le temps de terminer la correction des rédactions de ses élèves...

Il est retrouvé dans son bureau, le corps transpercé d’une pique à brochette, avec l’Andaluza de Granados en fond sonore !
Qui peut avoir assassiné cet homme apprécié de tous ses collègues ? Sa mort est-elle en rapport avec sa passion pour la photographie nocturne, ou liée à ces lettres mystérieuses, écrites à la plume sergent-major sur un magnifique papier ?
À la demande de Chantelle qui souhaite disculper ses protégées, le capitaine Adrien Le Gac de la Police Judiciaire brestoise vient donner un coup de main à son ex-compagne, la lieutenante de gendarmerie Laurence Rousseau, pour résoudre cette enquête dans le Pays des Abers.

Un polar surprenant avec un duo d'enquêteurs détonant !

EXTRAIT

Le Gac s’étire avant d’accorder une ultime vérification au document affiché sur son ordinateur. Correct ! Il ne reste plus qu’à l’imprimer et ajouter cette feuille à l’épaisse liasse dans la chemise cartonnée, puis transférer le tout à la magistrature. Mais la sonnerie de son téléphone portable l’interrompt au moment où il allait cliquer sur le bouton : sur l’écran, l’indication « Chantelle » lui procure un sentiment mêlé d’étonnement et d’inquiétude.
— Bonsoir, joli capitaine. Nous devons absolument nous voir sans tarder. Tu m’invites à prendre un thé chez toi ?
Dans la voix généralement posée de la sorcerez, Adrien ressent l’urgence agrémentée d’une pointe d’anxiété. Coup d’œil à sa montre.
— Donne-moi une heure, que je plie cette affaire. Je n’aime pas laisser mon travail en plan.

— Accordée ! Toutefois, inutile de t’affoler, Ruby n’est en rien concernée.
Déjà, elle a raccroché. Lançant l’impression, Le Gac attrape le dossier à remettre au commissaire Pennac’h. Même si elle l’a rassuré en affirmant que sa compagne n’était en rien impliquée, le capitaine de la Police Judiciaire brestoise reste circonspect quant à cet appel : que peut donc lui vouloir cette étrange femme ?

À PROPOS DE L'AUTEUR

Né en 1966 en région parisienne, Jean-Michel Arnaud
a rallié la Bretagne en 1994 pour son travail d’ingénieur en informatique. Il trouve là le plaisir de l’écriture : de la poésie pour commencer, avec les recueils “(In)quiétude” et “Flots Flous”. La lecture de romans policiers régionaux lui donne l’envie de tenter sa chance dans ce genre. Bassiste, il participe à plusieurs groupes pop-rocks amateurs, de 1999 à 2004 avec le groupe Hepanah, maintenant disparu, et depuis 2008 avec le groupe My Bones Cooking tournant régulièrement dans la région brestoise.